Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
11/09/2022 15:59

DEVOIR DE MÉMOIRE : Anniversaire de la Libération de Dijon

Le maire de Dijon François Rebsamen a présidé ce dimanche 11 septembre la cérémonie de commémoration de la Libération de Dijon survenue en 1944.
Dijon a célébré les 78 ans de sa libération, suite à l'occupation de l'Allemagne nazie, survenue le 11 septembre 1944. En mémoire de cette période historique, la mairie organisait une commémoration ce dimanche avec la participation des autorités civiles et militaires et des associations d'anciens combattants.

Étaient présents notamment François Rebsamen (PS), maire de Dijon, Didier Martin (Renaissance), député de la Cote-d'Or, Fadila Khattabi (Renaissance), députée la de Cote-d'Or, Benoît Bordat (Fédération progressiste), député de la Côte-d'Or, Alain Houpert (LR), sénateur de la Côte-d'Or, Océane Charret-Godard (PS), vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que le général de brigade François Santareli, commandant en second de la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté, le général de brigade Pascal Hurtault, commandant de l'école de gendarmerie de Dijon, le colonel Pierre-Alain Schweitzer, délégué militaire départemental et chef de corps du 511ème régiment du Train.


11 septembre 1944, journée de mémoire pour les plus jeunes


Cette commémoration intergénérationnelle s'est déroulée en plusieurs phase. Tout d'abord, une partie a été célébrée au jardin Darcy, en présence notamment d'élèves du collège Saint-Michel et du lycée Montchapet.

Une des lauréates du concours de la résistance a lu le discours des fusillés avant la libération de Dijon, et une autre l'ordre du jour n°1 prononcée le 15 septembre 1944 aux allées du parc par le général de Lattre de Tassigny.
 
Après le dépôt de gerbes de fleurs, le cortège s'est dirigé ensuite vers la cour d'honneur de la mairie par la rue de la Liberté où les passants, attentifs ou curieux, regardaient le cortège passer. «ça doit être pour la reine d'Angleterre» a dit naïvement un enfant à ses parents en promenade voyant le cortège défiler.
 

Une célébration de la liberté avec une pensée pour les Ukrainiens


En présence d'élus municipaux, François Rebsamen a déposé une gerbe en mémoire des agents communaux morts pendant la guerre. Puis le chœur de l'opéra de Dijon a chanté l'air du «Chœur des esclaves», aux côtés des élèves des collèges Bachelard et Monchapet qui ont traduit les paroles en langue des signes.

Lors de son discours, le maire de Dijon a ensuite rappelé le moment historique qu'a représenté cette journée pour la commune qui était à l'époque une ville «toute vibrante d'avoir assisté à la déroute de l'envahisseur». Le maire a salué ceux qu'il, a appelé «les 126 héros de la Résistance » : «fusillés, déportés, soldats sans uniformes qui, par leur idéal, se sont engagés volontairement dans la lutte clandestine et se sont sacrifiés pour la libération de leur pays et la liberté du monde».

Cet hommage à la liberté retrouvée ne pouvait se faire sans une pensée aux Ukrainiens «qui se battent depuis des mois pour défendre leur pays contre l'armée russe. Cette force et ce courage qui caractérisent le peuple ukrainien est l'illustration même de ce lien qui unit une population à son pays au nom de la liberté. Cette guerre qui se déroule à nos portes, nous rappelle à quel point la paix n'est pas un acquis».

Texte et photographies
Sabrina Dolidze




















































Infos-dijon.com - Mentions légales