Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
15/08/2021 12:16

DIJON : 1.500 personnes rassemblées contre le passe sanitaire

Les «anti-passe sanitaire» étaient au rendez-vous dans les rues de Dijon ce samedi 14 août.
Il s’agissait ce 14 août 2021 du cinquième samedi de manifestations contre le passe sanitaire. On annonçait un peu partout en France des mobilisations plus importantes que lors des précédentes journées.

À Dijon, la tendance s’est confirmée semble-t-il puisque le défilé dans les rues dijonnaises du centre-ville s’est traduit par la manifestation d’environ 1.500 personnes.

Les slogans, que l’on pouvait lire à toutes les sauces au départ sur la place de la République, dans un rassemblement mêlant actifs et retraités, ont ensuite été entonnés sur les boulevards de la Trémouille et de Brosses, avant une descente vers la place de la Libération en passant par la place Darcy et la rue de la Liberté.


L’obligation du passe sanitaire en milieu professionnel «peut être refusée en s'appuyant sur les textes du droit du travail» selon les manifestants. «Réunissez-vous, portez plainte !», a-t-il été lancé au micro pour répondre à une soignante de la maison de l’enfance d’Ahuy craignant une mise à pied la semaine prochaine d’après, selon elle, une mise en garde de la direction auprès du personnel de la structure.

«J’ai 82 ans, j’ai travaillé plus de 50 ans et je refuse d’être vaccinée», s’est ensuite exprimée une dame très largement applaudie. Avant cela, un chercheur, chiffres à l’appui, a réfuté l’idée selon laquelle les enfants pourraient être porteurs du virus et le véhiculer. «Qu’on les laisse tranquilles !».

«Le droit l’emportera» selon les manifestants


Dans l’assemblée, les personnes vaccinées étaient excusées. Les intervenants précisaient même tour à tour qu’il est injuste de réduire cette manifestation à une lutte contre la vaccination. L’opposition martelée l’a été contre l’instauration du passe sanitaire, vue telle une restriction de liberté. Et malgré son entrée en vigueur, et son extension lundi dernier, «la bataille n’est pas perdue» pour les manifestants.
«Le droit l’emportera», ont déclaré en substance les opposants à ce passe sanitaire. «Faut qu’on les entende les médecins !», a-t-on également noté, en écho à un médecin de La Réunion, membre du collectif «Réinfo Covid», venu apporter son soutien ce samedi.

Une montée aux portes du CHU Dijon Bourgogne ayant été évoquée place de la République, c’est finalement dans le centre-ville de Dijon que les manifestants ont défilé, en s’arrêtant notamment au niveau de la place François Rude afin de justifier leur démarche : «Interpeler l’opinion publique en manifestant pacifiquement, sans rien contre les commerces».

À l’image de samedi 7 août, c’est en prenant la direction de la gare SNCF que les manifestants, sur une portion interdite à la manifestation par arrêté préfectoral, ont été repoussés par les forces de Police à coups de gaz lacrymogènes.
Assez vite, les forces de l’ordre ont avancé afin de faire reculer le cortège sur la place Darcy et de ne pas engendrer de perturbations majeures sur les voies de circulation entre le jardin et la place Darcy.
Une intervention du SDIS sur cette même place pour secourir une dame n’avait «rien à voir avec la manifestation ni les gaz lacrymogènes», a précisé un pompier sur place.

Après une vingtaine de minutes d’opposition à distance entre les forces de l’ordre et les manifestations, la mobilisation a commencé à se disperser tranquillement en fin d’après-midi.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier














Infos-dijon.com - Mentions légales