Recherche
> Vie locale > Vie locale
04/06/2020 12:15

DIJON : Décalée, la Foire internationale et gastronomique aura lieu du 6 au 15 novembre

C’est notamment ce qu’a annoncé Dijon Congrexpo ce jeudi 4 juin lors d’un point presse en visio. Jean Battault a fait part de sa «déception» vis à vis de la Ville de Dijon.
Ce jeudi 4 juin 2020, Dijon Congrexpo a tenu un point presse pour faire le point sur les conséquences de la crise sanitaire sur l’activité de l’association mais aussi pour se projeter, malgré le contexte, sur la reprise de l’événementiel.

Un geste envers les personnels soignants du CHU


La fin d’année sera marquée évidemment par la Foire internationale et gastronomique de Dijon. Celle-ci n’est pas annulée, mais décalée de quelques jours. Initialement prévue du 31 octobre au 11 novembre, elle se déroulera finalement du vendredi 6 novembre au dimanche 15 novembre inclus, «avec 5 nocturnes (6,7, 10, 13 et 14 novembre) et toujours avec l’Irlande, invitée d’honneur de cette 90ème édition», a confirmé Jean Battault, ayant justifié ce changement de dates en raison du report d’autres foires en France et de la volonté de permettre aux exposants de pouvoir encore cocher la Foire de Dijon à leurs calendriers.

Un geste envers les personnels soignants du CHU Dijon Bourgogne est annoncé : «Des entrées gratuites à l’événement leur seront remises. Un modeste geste de remerciement pour leur contribution durant la crise qui viendra compléter notre soutien financier au projet de recherche des réponses immunitaires spécifiques à des pneumopathies graves lancé il y a quelques semaines».

«Faire une Foire avec le maximum de précautions»


Cette Foire internationale et gastronomique sera-t-elle allégée du fait du respect des mesures sanitaires. À quatre mois de l’événement, il est trop tôt pour le dire concrètement selon Jean Battault, mais les réflexions sont engagées «pour faire une Foire avec le maximum de précautions», a déclaré le président, ajoutant qu’il est important de mettre le paquet pour à la fois faire place à des exposants «qui ont besoin de travailler» et accueillir les visiteurs en toute sécurité.

Directrice générale de Dijon Congrexpo, Nadine Bazin a d’ailleurs annoncé que, dans cette période post-confinement, bien que «le dernier décret du 31 mai ne définisse pas assez clairement» les modalités d’organisation d’événements, l'association est d'ores et déjà mobilisée sur la question. L’investissement estimé dans les aménagements et sécurisations sanitaires serait de l’ordre de 600.000 euros, plus 500.000 en charges annuelles, pour Dijon Congrexpo.

«Que l'on reconnaisse au moins le travail d’une équipe

de 28 collaborateurs»…


À l’occasion de ce point presse et en l’occurrence autour de l’organisation de la prochaine édition de la Foire, Jean Battault a répété ce qu’il avait souligné dans ses propos liminaires, sur la situation de Dijon Congrexpo vis-à-vis de la Ville de Dijon : «La Foire et nous, elle n’en a rien eu à faire pendant le confinement. Il y a un certain temps que je ne m’étonne plus de rien. Que l’on reconnaisse au moins le travail d’une équipe de 28 collaborateurs et d’événements dont les retombées sur l’activité économique locale sont estimées à 21 millions d’euros. Et ce n’est pas une nouvelle polémique, c’est juste l’expression d’une déception».

En préambule des détails livrés sur l’activité arrêtée par le confinement ainsi que sa relance, avec l’annonce de nouveaux rendez-vous sur lesquels nous reviendrons dans un second article, Nadine Bazin a fait remarquer que Dijon Congrexpo a dû enregistrer 42 annulations et 18 reports d’événements sur le dernier quadrimestre 2020 et sur 2021, pour une perte de chiffre d’affaires d’un million d’euros.

Alix Berthier
Photo d’archives : Alix Berthier