Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
16/10/2021 13:27

DIJON : Des réfugiés se sont imprégnés de l’histoire et du fonctionnement institutionnel de la ville

Des réfugiés originaires de plusieurs pays d’Afrique ont visité le Palais des Ducs de Bourgogne ce vendredi 15 octobre dans le cadre de la Semaine nationale de l’intégration des étrangers primo-arrivants en France. Symboles et notions démocratiques sont ressortis.
Lancée par le gouvernement pour «valoriser les progrès réalisés en matière d’intégration des étrangers primo-arrivants, mettre en évidence les initiatives territoriales et renforcer la mobilisation sur les enjeux d’insertion professionnelle», la Semaine nationale de l’intégration des étrangers primo-arrivants s’est déroulée du 11 au 15 octobre 2021.

À Dijon, une visite a été menée ce vendredi 15 octobre 2021 par Sarah Descombin, animatrice au CESAM dans le cadre du dispositif «Ensemble !», qui émane du contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés signé par Dijon Métropole avec l’État le 12 juin 2019. C’était alors la première collectivité en France à signer un tel contrat.


Deux volets dans le contrat d'intégration de la métropole dijonnaise


Le dispositif porté par l’organisme de formation proposant notamment l’apprentissage de la langue française aux publics migrants vise à développer le processus d’intégration de ces publics via des partenariats avec les acteurs sociaux, culturels et sportifs du territoire et des ateliers établis selon les besoins spécifiques des apprenants.
Les deux volets du CTAIR sont d’assurer une intégration citoyenne des publics accueillis mais aussi de favoriser la compréhension par les habitants de la métropole dijonnaise de situations et parcours de vie complexes.

Directrice du CESAM, Françoise Léchat était aussi présente ce vendredi 15 octobre 2021.

La visite organisée au Palais des Ducs avait pour intérêt d’exposer aux réfugiés présents le fonctionnement des institutions, tout en leur rappelant l’histoire de cet hôtel-de-ville ayant gardé ses ornements et autres charmes de Palais.

Adjoint au maire de la ville de Dijon délégué aux solidarités et à l’action sociale, Antoine Hoareau a montré aux réfugiés malien, soudanais, érythréen, guinéen, l’ancienne salle du conseil municipal. Juste avant, la délégation a pris le temps de s’arrêter devant la Déclaration universelle des Droits de l’homme et du citoyen puis d’admirer la salle des gardes du musée des Beaux-Arts.

Liberté


Omer Ali, 34 ans, réfugié politique arrivé d’Érythrée en mai 2015, a trouvé la visite «incroyable», impressionné par le fait que tout ce «magnifique» ensemble remonte à plusieurs siècles.
Quant aux notions de démocraties étant ressorties durant la visite, l’Érythréen apprécie les libertés d’expression et d’entreprendre en France. «Les choses historiques et politiques m’intéressent beaucoup. Dans mon pays, il n’y a pas de possibilités pour s’exprimer ou s’instruire librement. Il n’y a pas d’espaces de liberté», dit Omer Ali.

Ayant travaillé en boucherie et dans l’industrie automobile, actuellement employé chez Erdé à Saulon-la-Chapelle en Côte-d'Or, il envisage de faire une formation afin de devenir plombier. Lui-même a pour l’instant envie d’améliorer son niveau de langue française.

Nicolas Nibourel représentait lors de cette visite la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités. Elle dispose cette année d’un budget d’environ 450.000 euros de crédits déconcentrés au titre du programme «Intégration et accès à la nationalité française» permettant notamment de financer des formations linguistiques s’adressant aux primo-arrivants, complémentaires à celles de l’OFII, ou aux bénéficiaires d’une protection internationale, tel est le cas dans le projet «Ensemble !».
Plus de 150.000 euros complètent ce budget au titre du programme «Hébergement, parcours vers le logement et insertion des personnes vulnérables» dédié à ces bénéficiaires.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier






Infos-dijon.com - Mentions légales