Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
16/10/2023 20:56
4796 lectures

DIJON : Hommage municipal à Dominique Bernard

Une centaine de personnes se sont retrouvées autour de François Rebsamen, ce lundi 16 octobre, pour honorer la mémoire de l'enseignant assassiné à Arras, vendredi dernier, ainsi que celle de Samuel Paty.
Pour rendre hommage à Samuel Paty et Dominique Bernard, «deux enseignants lâchement assassinés» par des terroristes islamistes, la Ville de Dijon a convié la population à un rassemblement, ce lundi 16 octobre 2023.

Au pied de l'Hôtel de Ville, sous la devise républicaine «Liberté, égalité, fraternité», dans la cour d'honneur du palais des ducs de Bourgogne, François Rebsamen (PS, FP) a prononcé une brève allocution, entouré d'une centaine de personnes, dont de nombreux élus municipaux de tous les groupes politiques.

Étaient également présents Frédéric Carre, secrétaire général de la préfecture de la Côte-d'Or, François-Xavier Dugourd (LR, NE), vice-président délégué du conseil départemental de la Côte-d'Or, Michel Neugnot (PS), premier vice-président du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, et Didier Martin (REN), député de la Côte-d'Or.


«Dominique Bernard était un amoureux de la littérature»


«Je rappelle que Dominique Bernard, 57 ans, père de trois enfants, professeur de lettres, a été poignardé à mort au sein du lycée Gambetta-Carnot d'Arras par une terroriste, ancien élève de l'établissement âgé de 20 ans et fiché S. Cela s'est passé le vendredi 13 octobre 2023, au moment de l'intercours», a déclaré avec gravité François Rebsamen. «Je souhaite associer à ce temps de recueillement les trois autres personnes qui ont été blessées dans l'attaque : un professeur d'EPS, Monsieur David Verhaeghe, un chef d'équipe, agent technique, Monsieur Jacques Davoli, tous deux ont été grièvement blessés.»

«Ce drame intervient trois ans, jour pour jour, après l'assassinat épouvantable de Samuel Paty, le 16 octobre 2020, professeur d'histoire et géographique au collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, dans le Val d'Oise. Il était âge de 47 ans et, à Dijon, à la demande de beaucoup d'entre vous, des habitants, de Madame Koenders notamment, un square porte désormais son nom, boulevard Thiers, face au lycée Carnot», a poursuivi avec émotion le maire de Dijon.

«Dominique Bernard était un amoureux de la littérature qui savait transmettre sa passion. Il était également un enseignant qui travaillait beaucoup et prenait très à cœur son travail. Quelqu'un d'une grande culture qui avait beaucoup de centres d'intérêt. Il donnait régulièrement des conférences, en dehors de son travail, aussi bien sur la littérature, sur le cinéma ou la musique», a-t-il évoqué. «En 2022, Dominique Bernard faisait partie des fondateurs de l'Université populaire d'Arras.»

Les personnes participant au rassemblement ont respecté une minute de silence suivie d'une minute d'applaudissements. «On est tous saisis d'effroi de savoir que deux enseignants ont été assassinés par des terroristes parce qu'ils étaient des enseignants», a conclu le maire de Dijon.

Jean-Christophe Tardivon

Un premier hommage à l'enseignant Dominique Bernard


Le Département de la Côte-d'Or assure être «plus que jamais mobilisé pour sécuriser les établissements et favoriser un enseignement de qualité en faveur des collégiens»


La Région «prend ses responsabilités» concernant la sécurisation des lycées et la citoyenneté des élèves


Cinq parlementaires de la Côte-d'Or réagissent à l'attentat terroriste survenu à Arras


Les Jeunes Socialistes de la Côte-d'Or réagissent à l'attaque au couteau qui a tué un enseignant à Arras
















Infos-dijon.com - Mentions légales