Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
02/09/2021 18:10

DIJON : «Il a fallu réorganiser la détention à la maison d'arrêt pendant la crise sanitaire», indique Pauline Rossignol

Pauline Rossignol a été officiellement installée directrice de la maison d’arrêt de Dijon, ce jeudi 2 septembre.
Pour Infos Dijon, Pauline Rossignol a dressé le bilan de l’année écoulée.  
En raison des restrictions sanitaire qui ont limité les réunions, c’est ce jeudi 2 septembre 2021 que le directeur interrégional des services pénitentiaires de Dijon a procédé à l’installation officielle de Pauline Rossignol, cheffe d’établissement de la maison d’arrêt de Dijon.

Pauline Rossignol a effectivement pris en charge la direction de la maison d’arrêt de Dijon en août 2020, après dix années passées au sein de l’administration pénitentiaire.

Premier bilan de l’année écoulée.


«Ce qui nous a occupé depuis mon arrivée ici à Dijon dans la prise de mes fonctions, c’est de maintenir le fonctionnement et surtout la bonne prise en charge des personnes détenues tout en maintenant la sécurité pour les personnels dans un cadre absolument inédit qui est celui d’une crise sanitaire. On a donc essayé de continuer notre action pour le mieux tout en faisant avec les règles sanitaires qui s’imposaient à nous», explique Pauline Rossignol.


Limiter la propagation du Covid-19


«L’objectif était, et est toujours,  d’éviter d’avoir une quelconque propagation du virus à l’intérieur. Ce qui a été réussi l’année dernière, puisque nous avons eu des personnes positives au Covid-19 ou suspectées de l’avoir contracté, mais de façon limitée. Mais il a fallu réorganiser la détention de telle manière à assurer la quatorzaine, comme à l’extérieur, et de faire en sorte de protéger ceux qui ne l’on pas et enfin de mettre en place la vaccination en lien avec l’Agence Régionale de Santé», poursuit-elle.

Revaloriser le métier de surveillant pénitentiaire


«Pour l’avenir nous allons essayer de réussir l’application de nos notes qu’elles soient nationales ou régionales et notamment le projet de revalorisation du métier de surveillant pénitentiaire, un acteur incontournable dans une détention sécurisée. Nous souhaitons aussi mettre en place une équipe locale de sécurité pénitentiaire pour assurer une sécurisation supplémentaire et puis nous avons des projets de modernisations qui devraient prochainement voir le jour»; ajoute-t-elle.
 

La cérémonie officielle de ce jeudi 2 septembre


Lors de cette cérémonie, Philippe Gicquel, sous-directeur des ressources humaines et des relations sociales (direction de l’administration pénitentiaire), Pascal Vion, directeur interrégional des services pénitentiaires de Dijon, et Jean-Charles Toulouze, président de l’association des médaillés de l’administration pénitentiaire, ont procédé à des remises de récompenses et décorations.

- Martine Vaidelauskas, CPIP au SPIP de Côte-d’Or, a reçu la médaille d’honneur de l’administration pénitentiaire échelon bronze,
- Anne-Laure Moser-Moulaa, directrice de l’organisation des soins au sein de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté, a reçu la médaille d’honneur de l’administration pénitentiaire échelon bronze,
- Veronica Giscon, DSP, cheffe du département de la sécurité et de la détention a reçu un témoignage officiel de satisfaction,
- Gérald Heller, surveillant brigadier, chauffeur du directeur interrégional, a reçu une lettre de félicitations nationales,
- Joël Jallet, DFSPIP de la Côte-d’Or a reçu une lettre de félicitations régionale,
- Pauline Rossignol, directrice de la maison d’arrêt de Dijon a reçu de lettres de félicitations régionales.

Ces lettres récompensent les agents qui ont activement participé à la continuité et au maintien du service public pénitentiaire durant le premier confinement.

A l’issue de cette remise de récompenses et de décorations, Philippe Gicquel, représentant le directeur de l’administration pénitentiaire, a prononcé un discours en hommage aux personnels morts en service et tombés pour la France.
 
Pour clore cette la cérémonie, les autorités ont ensuite procédé à un dépôt de gerbes devant la stèle érigée en hommage aux agents pénitentiaires.

                                                                                                                                                                              Norbert Banchet
                                                                                                                                                                            Photos : N.Banchet


Selon Éric Dupond-Moretti, «les personnels pénitentiaires sont au coeur des enjeux les plus sensibles de notre société»



























Infos-dijon.com - Mentions légales