Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
20/04/2021 18:02

DIJON : Il ne reste rien des Jardins de l’Engrenage

À part la maison au coeur des terrains au 63 avenue de Langres, les Jardins de l’Engrenage ont été détruits ce mardi 20 avril. Retour en images sur l’opération d’évacuation des terrains.
Le printemps aura tourné court aux Jardins de l’Engrenage. Un mois après la fête organisée, l’ambiance n’était plus du tout chaleureuse au 63 avenue de Langres à Dijon, où les forces de l’ordre et les bulldozers ont pris leurs quartiers ce mardi 20 avril 2021 pour procéder à l’expulsion des terrains, prononcée par le tribunal judiciaire de Dijon en novembre 2020.

Les membres du collectif ayant investi les lieux ainsi que les amis des Jardins de l’Engrenage s’étaient rassemblés pour crier au scandale. «On a besoin d’ilots de fraîcheur en pleine ville !», pouvaient-on entendre en milieu de matinée, entre autres indignations et colère exprimées (lire le communiqué). Celles-ci étaient d’autant plus perceptibles lorsqu’un arbre fut mis à terre à coup de tronçonneuse et de pelleteuse.


«Un ravage»


Réunis sur les voies du tramway, les militants et soutiens des Jardins de l’Engrenage, riverains et représentants associatifs - une centaine sur place au cours de la matinée - dénonçaient «un ravage, un saccage» opéré par les engins encadrés par les forces de l’ordre, sécurisant notamment les entrées et sorties des camions mobilisés pour l’opération.
Dans la matinée, on a pu voir l’élue écologiste Stéphanie Modde et Claire Mallard, co-secrétaire régionale d'Europe Ecologie Les Verts, se rendre sur place et échanger avec les manifestants.

Des applaudissements nourris d’écoeurement accompagnaient la sortie des camions remplis de terre. Les Jardins ressemblaient au fur et à mesure à un terrain vague, pendant que les opposants à l’expulsion hurlaient de ne pas toucher à la parcelle sur laquelle se situe la maison occupée, maison à propos de laquelle les amis des Jardins de l’Engrenage rappelaient que l’expulsion a certes été ordonnée le 19 mars 2021, mais avec un délai de 6 mois.

En même temps que les opérations se poursuivaient, des grillages étaient installés autour de la maison, histoire de signifier à ses occupants que les Jardins de l’Engrenage ne sont désormais plus accessibles.
Sur les grillages, l’acronyme «Acab» était affiché par les occupants de la maison, pour «All cops are bastards».

De leur côté, les forces de l’ordre continuaient à assurer l’encadrement des opérations. Pour empêcher l’allumage d’un feu de paille proche de la maison, du gaz lacrymogène fut envoyé dans l’enceinte de la parcelle désormais délimitée par les grillages.
Plus tôt dans la journée, du gaz lacrymogène était utilisé pour repousser des manifestants barrant la route aux camions sortant de la zone.

«Le projet Garden State pourra entrer en phase de réalisation dans la foulée»


Dans des communiqués datant de ce jour, la préfecture de Côte-d’Or ainsi que la Ville de Dijon justifient cette expulsion.

«L’opération d’évacuation en cours vise à permettre aux propriétaires du terrain occupé illégalement d'en recouvrer la jouissance, à l’exception du pavillon pour lequel un chemin d’accès depuis l’extérieur sera sanctuarisé le temps pour les occupants de quitter les lieux», explique notamment la préfecture.

Le maire de Dijon François Rebsamen affirme : «Le projet Garden State, initié par la ville de Dijon et confié à l’entreprise Ghitti, pourra ainsi entrer en phase de réalisation dans la foulée. L’acte de construction, lorsqu’il est équilibré, nécessaire et respectueux de l’environnement, est vital. Pour Dijon, pour toutes celles et tous ceux qui ont besoin d’un toit. 9 500 demandes de logements sont toujours en attente dans la métropole».

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Les forces de l'ordre et les bulldozers interviennent pour l'expulsion des jardins de l'Engrenage


«Force restera à la loi, d'une manière ou d'une autre», avertit le préfet à propos du chantier de Garden State



































Infos-dijon.com - Mentions légales