Recherche
> Vie locale > Vie locale
13/06/2020 20:42

DIJON : L’Établissement Français du Sang mobilisé pour les donneurs malgré les circonstances

Ce week-end marquant la journée mondiale des donneurs de sang, la salle Devosge à Dijon donne moins de visibilité à la collecte de sang qui lui offrait la place de la République lors des précédentes éditions... Une situation à laquelle l’EFS veut répondre en se mobilisant malgré tout et en renouvelant un appel aux dons.
Passer de la place de la République et de tout son environnement et son flux de passants de tous les âges, à la salle Devosge certes en centre-ville mais excentrée et surtout moins exposée que la place citée, c’est l’adaptation à laquelle doit faire face l’Établissement Français du Sang de Bourgogne-Franche-Comté et dont il se serait bien passé.

L’état d’urgence sanitaire fait que l’organisation de la collecte de sang sur la place de la République, qui était toujours agrémentée d’animations festives pour renforcer l'attractivité, n’était évidemment pas possible, mais l’état des stocks et plus encore les prévisions des besoins de poches de sang dans la période estivale font de ce week-end autour de la journée mondiale des donnneurs de sang une opération mitigée dès le départ.

Ce samedi a d’ailleurs confirmé ce sentiment. Sur les 256 rendez-vous ouverts (capacité là aussi réduite par rapport aux précédentes éditions), la moitié, ou un peu plus, de donneurs de sang était espérée alors qu’il ne restait que deux heures de collecte…
Manque de visibilité, ponctualité du don non générée en raison notamment de l’absence de campagne de tractage en amont… Les répercussions de l’état d’urgence sanitaire et des restrictions peuvent expliquer cette première tendance du week-end. Le docteur Isabelle de Monléon pense aussi que le déconfinement place d’autres priorités avant le don de sang pour nombre de personnes.

L’enjeu du nombre de donneurs, mais aussi de la régularité du don


En tant que médecin à l’EFS, elle ne manque d’ailleurs pas de saluer les donneurs dans la crise sanitaire : «Ils ont fait preuve d’une solidarité incroyable. Ils sont venus donner comme jamais pendant le confinement, des nouveaux comme des anciens donneurs. Les stocks ont été effectués d’un niveau confortable, même plus que l’année dernière».

Là où il convient de tempérer l’enthousiasme, c’est en rappelant que l’enjeu reste toujours la régularité du don. «Les poches de globules rouges ont une durée de vie maximum de 42 jours. Et pour les plaquettes, c’est juste une semaine malheureusement».
Autrement dit, aux besoins constants, les dons constants et plus nombreux doivent être la réponse, sachant aussi que «les programmes opératoires sont relancés et que les besoins sont imminents, plus importants que les prévisions qui avaient été faites par rapport aux données de l’année dernière».

Pour donner son sang ce week-end à la salle Devosge à Dijon, la prise de rendez-vous en ligne est nécessaire, sur Mon-RDV-dondesang (cliquer sur le lien). Elle s’inscrit dans les dispositions prises afin de mieux réguler la fréquentation en phase avec les mesures sanitaires, évidemment respectées.
Le docteur responsable du prélèvement rappelle que les conditions et la sécurité sanitaires sont assurées. Le port du masque chirurgical, donné à l’entrée, ainsi que le nettoyage des mains au gel hydroalcoolique sont notamment deux mesures «appliquées tout au long du cheminement du don».

«Une manière de se rendre utile»


Quant au geste solidaire, il ne vous demande qu’une heure grand maximum de votre week-end, «plutôt 45 minutes» selon Isabelle de Monléon.
Donneur depuis 27 ans, Pierre Grandgérard, dijonnais, trouve que le don de sang est «une manière de se rendre utile», encore davantage dans cette période où le milieu médical a besoin de soutien selon lui… Une petite vingtaine de minutes plus tard, il pouvait reprendre des forces dans l’espace de collation et partir sur d’autres occupations.

Sont mobilisés ce week-end aux côtés des personnels et professionnels salariés de l’EFS, des bénévoles des amicales de donneurs de sang de La Poste, Dijon, Quetigny, Talant, Chevigny-Saint-Sauveur, Fontaine-lès-Dijon, Châtillon-sur-Seine, Gevrey-Chambertin, Auxonne et de l’Union départementale.

Ce dimanche 14 juin 2020, le don de sang est possible de 10 heures à 18 heures. 58 élèves de l'école de Gendarmerie se sont inscrits à l'occasion de cette deuxième journée.
Notons aussi qu'autour de la journée mondiale des donneurs de sang, plusieurs opérations sont lancées jusqu'au 11 juillet (plus d'informations en cliquant ici).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier