Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
07/12/2022 05:52
15475 lectures

DIJON : La fréquentation de la Cité de la Gastronomie continue de faire polémique

Lors du conseil municipal, ce lundi 5 décembre, les élus ont été informés de la fréquentation de l'équipement touristique et ont validé la création d'un fonds favorisant le mécénat défiscalisé.
Certains tarifs avec visite guidée évoluent et une contremarque permet de bénéficier d'un tarif préférentiel au parking Monge.
La Cité de la gastronomie et du vin a concerné les élus à double titre, ce lundi 5 décembre 2022, en conseil municipal. Tout d'abord lors d'une information concernant la fréquentation depuis l'inauguration en mai dernier, ensuite pour voter la création d'un fonds de dotation destiné à encourager le mécénat.

En prenant la parole pour évoquer la Cité de la Gastronomie, François Deseille (Modem), adjoint aux finances et à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, a promis «la soupe à la grimace» aux éventuels détracteurs du nouvel équipement touristique dijonnais : «les Dijonnais sont bien là et les touristes encore et toujours».


120.000 visiteurs du pôle culturel


Après un premier bilan à la fin de l'été affichant 200.000 visiteurs en quatre mois, la Ville de Dijon annonce à présent 420.000 visiteurs depuis mai dernier. Toujours en agglomérant les spectateurs du cinéma, les riverains traversant le Village gastronomique et même certains clients de la boulangerie Le Moulin (lire notre article).

Pour connaître le nombre des seuls visiteurs du pôle culturel, il faut attendre l'intervention d'Emmanuel Bichot (LR), président du groupe municipal d'opposition Agir pour Dijon, qui avance «100.000 visiteurs» ; un décompte corrigé ensuite par François Rebsamen (PS, FP), maire de Dijon, lui-même en évoquant «120.000 visiteurs», scolaires compris.

Le fréquentation de l'équipement touristique est un enjeu pour la Ville de Dijon qui entend concurrencer l'Hôtel-Dieu des Hospices civils de Beaune sur la première marche du podium du visitorat en Côte-d'Or. D'autant plus que la rivale beaunoise verra s'ouvrir la Cité des climats et vins de Bourgogne au printemps 2023 (lire notre article).

«La Cité internationale de la gastronomie et du vin devient un gouffre financier», selon Emmanuel Bichot


Emmanuel Bichot poursuit la critique sur la traduction financière de cette fréquentation en évaluant les recettes à 500.000 euros en 2022 au lieu de trois millions d'euros initialement attendus : «la Cité internationale de la gastronomie et du vin devient un gouffre financier pour la collectivité».

François Rebsamen réagit en rappelant que les frais d'inauguration se sont élevés à plus de 1,5 million d'euros et en avançant qu'«indirectement l'ensemble des commerçants de notre ville profitent des 450.000 visiteurs que nous aurons à la fin du mois de décembre». Pour sa part, le maire table sur 600.000 euros de recettes au niveau du pôle culturel en 2022.

«Il y a un défaut dans le cinéma», alerte François Rebsamen


Pour les opposants Verts, Olivier Muller tente de se faire entendre en demandant «plus de convivialité et de modestie» au sujet de la Cité de la Gastronomie et de «réorienter le modèle économique».

«On vous invite au brunch, vous verrez, c'est assez convivial», répond François Rebsamen qui ajoute «il y a aujourd'hui un défaut dans le cinéma», relançant la polémique estivale sur la fréquentation du Pathé Dijon quand le maire de Dijon avait interpellé Jérôme Seydoux, coprésident du groupe Pathé (lire notre article). Valérie Sutter, directrice d'agglomération des Cinémas Pathé Gaumont à Dijon, avait souligné le recul de la fréquentation de l'ensemble des salles obscures françaises (lire notre article).

Un fonds de dotation pour relancer le mécénat


Alors qu'un mécénat du groupe SEB était attendu pour contribuer initialement au lancement du pôle culturel, celui-ci avait fait défaut, obligeant la Ville de Dijon à reprendre la gouvernance du pôle culturel de la Cité de la Gastronomie (lire notre article).

Aujourd'hui, la municipalité relance le mécénat en mettant en place un fonds de dotation pour contribuer à financer les actions d'intérêt général du pôle culturel et à mobiliser des compétences.

Parmi les fondateurs se trouvent la Ville de Dijon – sans apport financier –, le groupe K-Rei qui exploite le Village gastronomique ainsi qu'«un représentant du secteur bancaire» qui reste à définir.

Le fonds sera doté d'un conseil d'administration sont les fondateurs seront membres de droit avec un président bénévole qui nommera un directeur général rémunéré pouvant, à son tour, recruter du personnel.

Une demande de rescrit fiscal sera effectuée auprès de la direction régionale des finances publiques afin que les mécènes puissent bénéficier d'une exonération fiscale.

Le fonds de dotation sera officiellement lancé en mars 2023 avec un capital minium de 15.000 euros. Un des premier effet du fonds sera de financer une nouvelle exposition temporaire succédant à celle sur la pâtisserie.

Évolution des tarifs


Le conseil municipal a voté une évolution sensible des tarifs. Désormais, une visite guidée est intégrée au tarif de 13 euros d'accès aux expositions, le tarif famille de quatre personnes à 29 euros comprenant lui aussi la visite guidée d'une exposition.

Il est possible de bénéficier d'un ticket de parking au parking Monge au tarif préférentiel de 2,20 heures pour 3 heures de stationnement en retirant une contremarque lors de l'achat d'un billet pour visiter le pôle culturel.

Jean-Christophe Tardivon

A Dijon, la municipalité s'oriente vers une hausse de 46% des investissements en 2023


Débats houleux avant d'attribuer la délégation du Parc des expositions de Dijon à GL Events


Les informations marquantes du conseil municipal de Dijon du 5 décembre


François Rebsamen envisage la création de nouvelles lignes de «tram ou bus en site propre» après les prochaines élections municipales


La Cité de la Gastronomie surfe sur la tendance du food court


Des paniers anti-gaspi à la Cité de la Gastronomie


Le mystère des accords mets et vins se dévoile à la Cité de la Gastronomie


Une dégustation de vins de Bourgogne innovante à la Cité de la Gastronomie


La nouvelle vie de l'apothicairerie de l'ancien hôpital


Les fourneaux de la Cuisine expérientielle montent en puissance


La Cité de la Gastronomie fête l’art de vivre à la française lors de l'inauguration officielle


Le 1204 offre «une lecture de l’histoire de la ville dans l’actualité contemporaine» à la Cité de la Gastronomie



Infos-dijon.com - Mentions légales