Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
16/05/2023 15:28
3532 lectures

DIJON : La générosité des donateurs du Centre Leclerc permet l’acquisition d’équipements innovants

L'établissement de santé se dote de casques permettant de lutter contre la chute de cheveux suite à une chimiothérapie.
Grâce à ses donateurs, le CGFL a pu acquérir plusieurs casques de refroidissement du cuir chevelu. Cet équipement à la pointe de la technologie permet de lutter contre les effets secondaires chimio-induits, notamment la chute de cheveux suite à la chimiothérapie.

Pourquoi se doter de casques réfrigérants ?

Dans un contexte de personnalisation poussée des traitements et de leur diversification, la chimiothérapie reste une thérapie importante dans le parcours de soins en cancérologie. Cependant, l’alopécie (chute de cheveux) entrainée par certaines molécules est un des effets secondaires qui rend le traitement difficile à supporter pour les patientes.


En effet, l’alopécie chimio-induite est considérée par les femmes atteintes de cancer comme un des effets secondaires les plus redoutés lors de leur traitement, allant parfois jusqu’au renoncement aux soins par crainte de voir leurs cheveux tomber.

Danielle, patiente au CGFL bénéficiant du protocole PAXMAN® explique : « je ne suis pas prête à porter une perruque. J’ai déjà essayé des perruques et je ne me sens pas moi-même, ce n’est pas ma tête. Je suis contente que le centre puisse apporter des solutions pour les femmes passant par ce parcours très touchant et douloureux. »

Ainsi, Dr. Didier Mayeur, oncologue médical et Responsable du Département Transversal des Soins de Support (DT2S), a proposé d’intégrer au parcours de soins une solution innovante qui puisse aider les patientes à surmonter cette étape de leur traitement et les aider à mieux le supporter.

Un casque PAXMAN, de quoi s’agit-il ?

Ces appareils de la marque anglaise PAXMAN®, d’une valeur d’environ 20 000€ par machine, sont fabriqués à partir de silicone de qualité médicale et conçus pour s’ajuster parfaitement à la tête du patient. Ils sont dotés d’un serpentin dans lequel circule en permanence et de manière réfrigérée à 4°C un liquide de refroidissement permettant de mettre en œuvre le processus refroidissant. Compact et petit de taille, chaque appareil est relié à 2 casques permettant ainsi à 2 patientes de bénéficier du traitement en simultané.

Ce sont des équipements pionniers du secteur et simples d’utilisation pour le personnel soignant. Il suffit d’installer le casque au patient 30 à 45 minutes avant le traitement afin d’atteindre la température optimale pour garder le cheveu. D’un point de vue de l’efficacité, elle a été prouvée grâce à plusieurs essais cliniques, réduisant la chute de cheveux chez 1 patiente sur 2. Il s’agit d’une marge de progression considérable en comparaison avec les solutions proposées jusqu’à présent.

Inauguration de l’équipement.

Ce vendredi 12 mai, le CGFL a accueilli les représentants de AXA Atout Cœur, AXA Ducet d’Avallon, La Ligue contre le cancer et Cora de Perrigny-lès-Dijon, donateurs ayant contribué au financement de 2 casques PAXMAN®. Ils ont pu partager un moment convivial autour de l’inauguration de ces appareils. L’acquisition a également été possible grâce à l’association La Grayloise qui n’a malheureusement pas pu être présente.

D’autres appareils sont en cours d’acquisition grâce à la générosité du public et des mécènes, permettant ainsi à davantage de patients de bénéficier de ce protocole innovant.

À propos du Centre Georges-François Leclerc 

Expert du cancer, le Centre Georges-François Leclerc est l’un des 18 Centres français de Lutte Contre le Cancer, membres du réseau UNICANCER, seul groupe hospitalier exclusivement dédié à la cancérologie. Il assure des missions de service public dans le domaine du diagnostic et du traitement des malades, de la recherche et de l’enseignement en cancérologie.
Au service de 26 000 patients soignés chaque année, ses équipes s’appuient sur le développement d’activités innovantes multiples : médecine moléculaire, génomique, immunothérapie, imagerie préclinique et clinique, développement précoce de nouveaux médicaments, radiothérapie de haute précision, radiothérapie interne vectorisée, ....

Son équipe de médecins-chercheurs, reconnue au plus haut niveau international, offre une médecine personnalisée sans dépassement d’honoraires ni activité libérale, et développe une recherche qui bénéficie directement aux patients, s’appuyant sur ses plateformes de recherche translationnelles labellisées et son Centre de Recherche Clinique certifié pour conduire des travaux allant de la recherche fondamentale à la recherche clinique et incluant la recherche en qualité de vie.
Etablissement hospitalo-universitaire reconnu d’utilité publique, le CGFL est habilité à recevoir des dons et legs. Le CGFL compte 972 salariés dont 162 médecins et 115 chercheurs. Son budget annuel est de 130 M€ dont 10 % consacrés à la recherche et l’innovation.

Communiqué



Infos-dijon.com - Mentions légales