Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
23/09/2021 03:20

DIJON : La Maison des Familles a été inaugurée

Portée par les Apprentis d'Auteuil, la Maison des Familles est un lieu d’accueil et d’échange où chacun peut partager son expérience de parent. L'inauguration s'est déroulée ce mercredi 22 septembre.




C’est ce mercredi 22 septembre que l’inauguration de la Maison des Familles a eut lieu au 7 rue du Nord. Ce temps fort était l’occasion de faire connaître ce lieu d’accueil dédié aux familles isolées et fragilisées à un moment de leur existence, qui a ouvert ses portes en janvier dernier. Une maison conçue comme un lieu de partage pour les familles, reposant sur la solidarité, l’entraide et l’implication de chacun. Les mamans ont chanté avec deux chanteuses durant l’inauguration sur le thème des berçeuses de leur enfance. 


Vanessa Champenois,

responsable de la maison des familles de Dijon

« Je suis la responsable de la maison et je gère les bénévoles. Mon rôle est de veiller au bon fonctionnement de ce lieu. 
Ce lieu est un endroit où nous accueillons tout type de famille. C’est à dire des papas, des mamans, des grands-parents, des oncles, des tantes, etc... L’accueil est libre mais toute personne doit avoir une responsabilité par rapport à l’enfant qui l’accompagne. Nous accueillons des enfants de 0 à 18 ans et le but est de prendre du temps avec les parents pour travailler les compétences parentales, le pouvoir d’agir et les aider à reprendre confiance en eux même. Ce lieu est ouvert tous les jours. Nous sommes en complémentarité avec le Bercail 21 qui est ouvert sur la journée du mardi. Nous, nous sommes ouvert les autres jours de la semaine pour l’instant seulement en matinée car nous venons de débuter mais nous ouvrirons après beaucoup plus. Nous avons environ une quinzaine de bénévoles qui gravitent autour des deux associations. » 


Nicolas Truelle

Directeur général apprentis d’Auteuil
« Pourquoi ouvrir une maison des familles? Le constat est que quand la vie est difficile, que la vie est compliquée, que l’on est confronté au chômage et à la précarité le risque est grand que les quelques liens sociaux qui existent disparaissent les uns après les autres et que l’on se replie sur sois par peur d’affronter un monde peu accueillant et exigeant, et surtout un monde dont on a peur qu’il nous enlève la seule chose qui nous reste : nos enfants. Ce constat nous avons pu le faire dans plusieurs villes et nous nous sommes dit que dans ce cas là il ne faut pas rajouter une association de plus qui s’occupe de famille mais qu’il faut ouvrir un endroit où l’on peut aller sans peur et sans difficultés. Une maman m’a un jour dit «  En venant ici les seules choses qu’on m’a demandé c’est mon nom, mon prénom et ma date de naissance.  Ma date de naissance ce n’est pas pour savoir à quoi j’ai droit, c’est pour savoir quand on va fêter mon anniversaire », cet endroit est un lieu où l’on oublie tous ses problèmes extérieurs. »


Monseigneur Minnerath

Archevêque de Dijon
« Nous retrouvons ici une vraie coopération entre les engagements de l’Eglise et les engagements des organismes sociaux pour La Défense et l’accompagnement des personnes en fragilité. C’est assez naturellement que nous avons pu mettre en place, grâce au curé de la paroisse, ce local à la disposition de la Maison des Familles. Vous êtes chez vous. 


Océane Charret-Godard

Vice présidente du Conseil Régional, des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation
« Je veux souligner le rôle des équipes notamment des Apprentis d’Auteuil dont on connaît l’engagement et les valeurs qu’ils soutiennent. Mais aussi les équipes des Maisons des Familles car au delà des compétences, des savoirs faire et des valeurs;  je crois qu’il y a surtout un vrai savoir-être. Je tiens à ce qu’il y ait une vraie reconnaissance pour ce temps que vous donner ici ainsi que ces sourires car cela fait du bien aux personnes qui viennent ici et sui en bénéficient. »


Maurice Tubul

Haut commissaire à la lutte contre la pauvreté sous l’autorité du préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté
« La structure que vous avez mis en place participe à l’accueil inconditionnel. Vous faites en sorte que, sans conditions, on puisse être accueilli quels que soient ses moyens, sa religion ou son orientation. C’est une écouté bienveillante de toutes celles et tous ceux qui sont en situation de grande vulnérabilité. La famille est un pilier de votre action mais aussi un des piliers de la lutte contre la pauvreté. »


Patrick Moreau 

Président de la Caisse d’allocations familiales de Côte-d’Or
« Je tiens à vous remercier car les aides de la CAF ne suffisent pas. En effet il faut avoir des lieux accueillant pour accomplir toutes ses taches qui permettent de lutter contre la précarité. L’humain est ici au centre des préoccupations et c’est vraiment un objectif ici mais aussi dans toutes les CAF de la région »


Patricia Gourmand

vice présidente du conseil départemental de Côte-d’Or
« Nous avons beaucoup de familles monoparentales menées par des mamans. Qui que nous soyons, une maman c’est quelque chose de très important. Alors merci à cette maison qui donne tout ce qu’il faut à ces mamans qui derrière, donnent beaucoup d’affection à leurs petits. Je veux dire bravo pour vos propos monseigneur. En effet tout nous réunis que l’on soit de n’importe quelle religion. »


Redonner confiance et pouvoir d’agir aux familles

Ouverte à Dijon depuis janvier 2021, la maison des Familles est un lieu d’accueil et d’échange pour les familles où chacun peut partager son expérience de parent, s’enrichir de celles des autres, bénéficier d’un soutient, reprendre confiance et trouver des solutions à ses difficultés. Accueilli et écouté, chacun reprend souffle à travers des ateliers, des activités, des échanges informels avec l’équipe - composée de professionnels et de bénévoles - et entre pairs. Les familles développent leurs propres solutions et renforcent leur habilités éducatives. Cette dynamique leur redonne confiance en leurs compétences et leurs expériences. Les familles sont considérées comme les premiers éducateurs de leurs enfants et les premiers partenaires de la Maison des Familles. 

La spécificité de la maison des familles de Dijon

Portée par apprentis d’Auteuil, la maison des familles partage les locaux avec l’association Bercail 21, qui accueille mamans et jeunes enfants. Elle s’inscrit dans une volonté d’intégrer un réseau partenarial dans une complémentarité de service pour répondre aux difficultés des familles. La maison des familles apporte de nouvelles activités, un accompagnement individuel aux jeunes mamans et aux familles. Les jeunes mamans continuent de bénéficier des dons de première nécessités et de l’accueil du Bercail 21.
La maison des familles bénéficie du soutien financier de la CAF et du Conseil Départemental de la Côte-d’Or. Le budget s’équilibre grâce à du mécénat et la générosité des donateurs.

La maison des familles : un réseau national

Le programme et réseau des Maisons des Familles, inspiré d’un modèle québécois, est un dispositif original et innovant de soutien à la parentalité. Créé en 2009 par Aprentis d’Auteuil et le Secours catholique, le réseau compte aujourd’hui 18 maisons des familles dans 15 départements en métropole et outremer. Leur mode de fonctionnement singulier repose sur une souplesse adaptée aux spécificités du public accueilli, un mode d’intervention sociale originale et un champ d’action sociale large, qui s’inscrit en relai et en médiation avec les structures et dispositifs de droit commun, en prévention d’éventuels conflits et ruptures.

À propos d’apprentis d’Auteuil

Fondation catholique reconnue d’utilité publique, acteur engagé de la prévention et de la protection de l’enfance, Apprentis d’Auteuil développe en France et à l’international des programmes d’accueil, d’éducation, de formation et d’insertion pour redonner aux jeunes et aux familles fragilisés ce qui leur manque le plus : la confiance. Apprentis d’Auteuil accompagne plus de 30 000 jeunes  et famille dans près de 240 établissements. Ces jeunes lui sont confiés par leur famille ou par l’Aide sociale à l’enfance. La fondation dispense 72 formations professionnelles dans 15 filières. À l’international, Apprentis d’Auteuil a choisi d’agir en partenariat. La fondation mène des actions dans plus de 54 pays aux côtés de ses 195 partenaires locaux. 

Manon BOLLERY
© Photos Manon Bollery


Infos-dijon.com - Mentions légales