Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
31/10/2020 20:27

DIJON : La polémique de l'ouverture des librairies

Face à la bronca des acteurs du livre relayée par des personnalités politiques, Bercy a été amené à trancher. Les commandes et retraits de livres se généralisent tandis que les grandes surfaces sont obligées de fermer les accès à leurs rayons de produits culturels.

La polémique est montée tout au long de la journée du vendredi 30 octobre 2020. Des maires prenant en toute connaissance de cause des arrêtés municipaux illégaux – dont le maire de Dijon – d'autres appelant à signer des pétitions.

La polémique et la confusion se sont donc installées au premier jour du second confinement, obligeant le gouvernement à trancher. Après une réunion téléphonique entre les représentants de la filière du livre et ceux de la grande distribution, il a été décidé vendredi soir que les grandes surfaces fermeraient leurs rayons de produits culturels.

Le ministère de l’Économie a annoncé qu'une réunion aurait lieu dans la semaine prochaine avec les acteurs du livre pour envisager les modalités d'une éventuelle réouverture des librairies.

La polémique du jour rappelle les atermoiements autour de l'ouverture des jardineries durant le premier confinement. Seules les enseignes proposant aussi de la nourriture avaient été maintenues ouvertes, au grand dam des magasins spécialisés dans le jardinage. Pour ce second confinement, les jardineries sont cette fois autorisées à ouvrir.

La commande à distance se généralise


À Dijon, ce samedi 31 octobre 2020, personne ne déambulait dans le magasin Gibert du centre-ville bien qu'il fut ouvert. Le point de retrait des commandes a été installé à l'entrée pour procéder aux livraisons.

Du côté de la Fnac, au niveau national, l'enseigne a décidé de fermer «quinze jours» ses rayons culturels en solidarité avec les librairies. À Dijon, la possibilité de bénéficier du click and collect était bien mise en avant sur la rue du Bourg.

D'autres librairies sont poussées à prendre le virage numérique en cours de route. La fleur qui pousse à l'intérieur de la place des Cordeliers affiche sur sa porte, fermée ce samedi, qu'un système de commandes et de retraits sera très prochainement mis en place.

Tandis que la librairie Grangier gardait portes closes, elle indique sur son site Internet que la papeterie ouvrira à compter du 2 novembre et qu'il sera possible de commander à distance et de retirer des livres à une caisse dédiée.

Jean-Christophe Tardivon

Actualisé le 9 novembre 2020 :
Le gouvernement a annoncé prendre en charge les frais de livraison à domicile pour les libraires.

Un samedi après-midi de vacances au centre-ville de Dijon


L'ARS dénonce les arrêtés municipaux «aussi clientélistes qu'illégaux»