Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
05/01/2021 19:26

DIJON : La Police nationale roule local

En guise de cadeaux de Noël, le commissariat de Dijon a reçu deux Peugeot 5008 et une Renault Zoé. Très attendus, les 5008 sont fabriqués en Bourgogne-Franche-Comté, à Sochaux-Montbéliard. D'autres véhicules arriveront courant 2021, correspondant à un renouvellement du parc automobile souhaité par le ministère de l'Intérieur.

Ce n'est pas vraiment le Père Noël qui a livré les nouveaux véhicules de la Police nationale à Dijon mais le ministère de l'Intérieur. À l’occasion de l’examen de la troisième loi de finances rectificative pour 2020, le Parlement a voté un renfort des crédits du ministère de l’Intérieur de 75 millions d’euros pour engager le renouvellement d'un quart du parc automobile des policiers et des gendarmes.

Le ministère a retenu des véhicules fabriqués en France qui continueront d'arriver dans les commissariats et les casernes au long de l'année 2021. Pour toute la France, seront déployés 1.263 véhicules électriques, 1.500 vélos électriques et 1.335 véhicules thermiques.

Le constructeur au lion emporte une belle part du marché puisque le Peugeot 5008 a été choisi comme véhicule de référence pour les motorisations thermiques. Les exemplaires sont fabriqués dans les usines du groupe PSA à Sochaux (Doubs) et Rennes (Ille-et-Vilaine) et transformés à Poissy (Yvelines). La firme au losange n'est pas en reste puisque la Renault Zoé a été retenue pour les véhicules électriques.

Plusieurs 5008 et Zoé pour la police en Côte-d'Or

En ce qui concerne la Police nationale en Côte-d'Or, en 2021, la police aux frontières de Chenôve va recevoir un Peugeot 5008, la police judiciaire de Dijon une Renault Zoé, la direction centrale du recrutement et de la formation de la Police nationale à Dijon un Peugeot 5008, la direction départementale de la sécurité publique à Dijon deux Peugeot 5008, quatre Renault Zoé et deux vélos électriques.

À ce jour, les deux Peugeot 5008 et une Renault Zoé sont déjà en service à l'Hôtel de police de Dijon. Le 5008 a été livré en version Active Business PureTech 130 chevaux pour une cylindrée de 1,2 litre essence. Il comporte cinq places, les deux places supplémentaires de la version civile sont réservées à l’intégration des outils électroniques liés à l’exercice des fonctions.

La couleur est un gris artense qui procure de nombreuses nuances en fonction de l'environnement lumineux. Le véhicule est complété d'une sérigraphie «Police nationale», d'une rampe lumineuse sur le toit et de diodes bleues au niveau de la calandre. Les jantes alliage de 17 pouces sont chaussées de Michelin Primacy.

Si le prix n'a pas été précisé, le tarif de la version civile démarre à 33.000 euros TTC. À noter que ce SUV pèse 1.300 kg dans sa version grand public soit un poids inférieur à la limite des 1.800 kg entraînant un malus à partir de 2022.

«Ces véhicules patrouillent 24 heures sur 24»


Le 5 janvier 2021, le commandant Bruno Edelin, adjoint au chef d'état-major de la la direction départementale de la sécurité publique de Côte-d'Or, explique que «ces deux véhicules ont été attribués à la bridage spécialisée de terrain - communément appelée BST - et à la bridage de roulement de jour». La BST effectue des recherches de flagrant délit et de sécurisation des quartiers sensibles tandis que la brigade de roulement effectue des missions de police secours.

Le 5008 vient en remplacement de deux Citroën Berlingo qui avaient dépassé les 160.000 kilomètres au compteur. «C'est un véhicule plus confortable pour les missions» s'enthousiasme le policier, «le ministère veille à ce que les policiers travaillent dans de meilleures conditions, avec un matériel qui répond davantage à leurs attentes et ces véhicules correspondent parfaitement à ce que recherche les collègues». «Ces véhicules patrouillent régulièrement 24 heures sur 24 en passant par plusieurs brigades de façon à assurer une continuité du service tout au long de la journée» précise-t-il.

Des 5008 gris artense


La police nationale compte sur la couverture médiatique autour de ces nouveaux équipements pour faire savoir que la livrée des voitures évolue, passant du traditionnel blanc à ce gris artense. «Les gens vont s'habituer petit à petit à ces nouveaux coloris» estime le commandant Bruno Edelin.

«Aux débuts, les gens sont assez surpris parce qu'ils ne s'attendent pas à voir un véhicule police de cette couleur-là, ils ont l'habitude du blanc et on n'est pas identifié tout de suite comme policiers donc, dans un premier temps, certaines personnes qui peuvent commettre des infractions - style ne pas avoir la ceinture - vont être surprises et cela pourra servir de leçon» envisage-t-il.

Des bornes de recharge pour les Zoé


La Renault Zoé est banalisée, elle est attribuée à des équipes d'investigation de la police judiciaire. Elle servira à «un usage de transport pour aller à différentes réunions ou sur des sites de constatation» indique le commandant Bruno Edelin.

Dans sa dernière version, la Zoé affiche une autonomie proche de 400 kilomètres, en fonction du mode de conduite et de l'activation du chauffage. La voiture est produite dans l'usine Renault de Flins (Yvelines).

Interrogée par le ministère de l'Intérieur, la DDSP 21 a répondu favorablement pour se voir attribuer ce modèle. «Effectivement, le côté écologique nous a semblé quelque chose de bien au niveau environnement» souligne le commandant Bruno Edelin qui ajoute qu'il y avait «une attente des collègues pour des missions en ville».

Pour accompagner l'arrivée des Zoé, des bornes de recharge électriques seront installées à l'Hôtel de police de Dijon. Il s'agit là d'un équipement dans le cadre du plan France Relance : 50.000 euros ont été budgétés pour les travaux au sein des commissariats de Dijon, Chenôve et Beaune (lire le communiqué).

Jean-Christophe Tardivon