Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
15/06/2021 19:58

DIJON : La République de l’économie sociale et solidaire vise à «engager tous les citoyens»

Initiée en novembre 2020, la République de l’ESS est déclinée jusqu’à la fin de l’été pour renouveler un modèle «qui construit l’économie de demain». À la MJC des Bourroches, le 10 juin dernier, acteurs, associations et et citoyens se sont retrouvés pour parler de démocratie économique.
La République de l’ESS est née en novembre 2020 d’un appel de Jérôme Saddier, président d’ESS France. L’objectif de la démarche est d’«engager tous les acteurs, actrices, les citoyens et citoyennes impliqués dans l’économie sociale et solidaire à se retrouver autour d’un projet politique porteur d’une vision du monde commune».

Plus concrètement, une plateforme collaborative est en ligne depuis le mardi 4 novembre 2020 - à l’adresse : www.larepubliqueess.org - et permet à tout un chacun de créer un compte et d’émettre des propositions, d’en débattre et même de participer à des événements visant à matérialiser cette démarche consistant au final à porter un ensemble de propositions auprès des futurs candidats et candidates qui le seront à l’élection présidentielle de 2022.


La plateforme évoquée étant ouverte jusqu’à la fin de l’été 2021, c’est à l’automne de cette même année qu’une déclaration politique sera rendue publique.

Jeudi 10 juin 2021, c’est donc une agora de la République de l’ESS qui s’est déroulée à la MJC Bourroches-Valendons à Dijon. Elle était organisée par le Mouvement pour l’économie solidaire et le Pôle d’économie solidaire 21.
Près de 80 personnes venues de 17 départements se sont retrouvées pour partager leurs initiatives et leurs bonnes idées dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

Le renouvellement de l'ESS passe par la citoyenneté


Le thème de cette journée, «Démocratie économique : utopies ou réalités ?», a permis notamment de mettre l’accent sur la place majeure de la personne humaine dans un modèle d’ESS et de dire que le renouvellement de cette économie passera par la citoyenneté.
Danièle Demoustier, économiste à l’Institut d’études politiques de Grenoble et membre du collectif d’animation de la République de l’ESS, a souligné ce besoin de dynamique. En ajoutant que le renouvellement et le développement de l’ESS doit être porté par une union des mouvements coopératif et associatif, le coopératif pour favoriser la mise en commun d’idées et l’entrepreneuriat, l’associatif pour ne pas délaisser des principes et valeurs de proximité.

Lors de la journée à la MJC des Bourroches, des exemples de réussites locales ont nourri les échanges, sur des thèmes allant du pouvoir d’agir citoyen jusqu’à la transition écologique et la résilience territoriale (La Recyclade), en passant par l’économie au service de la transformation sociétale ou bien la lutte contre les inégalités sociales (La Maison-Phare).

«Il s’agit de réunir une grande diversité d’acteurs qui construisent l’économie de demain. Ils font évoluer l’ESS et sont porteurs de propositions», a affirmé Michel Turban, vice-président du Pôle d’économie solidaire de Côte-d’Or, en notant que l’ESS souffre encore d’un déficit de reconnaissance publique et de difficultés de financement à résorber par une mise en réseaux plus conséquente.

La République de l’ESS doit donner de l’ampleur à cette économie afin que ses vertus et innovations sociales soient «mieux connues des décideurs»

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier











Infos-dijon.com - Mentions légales