Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
05/05/2022 11:57

DIJON : Le 1204 offre «une lecture de l’histoire de la ville dans l’actualité contemporaine» à la Cité de la Gastronomie

Le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine de Dijon a été inauguré ce mercredi 4 mai. François Rebsamen, Marie-Guite Dufay et le préfet Fabien Sudry ont mis en avant une valorisation remarquable du patrimoine et de l’histoire de la ville.
«On va retenir le nom de 1204», a lancé François Rebsamen au pupitre ce mercredi 4 mai 2022 pour acter l'ouverture du Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, un CIAP étant en France l'un des dispositifs clés dans toutes les villes labellisées d’art et d’histoire. La Ville de Dijon est reconnue comme telle depuis 2008.

Pourquoi retenir 1204 donc ? Parce que c’est le nom et en même temps la marque particulière du CIAP de Dijon, la date renvoyant à l’année de création par le duc Eudes III de Bourgogne du premier hospice, «le premier accueil des orphelins et des miséreux de l’époque» a précisé le maire de Dijon, à l’endroit même de la CIGV aujourd'hui.


«Dans cette ville 100 % Côte-d’Or, 100 % Région, nous apprécions la beauté de notre patrimoine, l’histoire qui s’y rattache, et tout ce qui va autour, c’est à dire l’interprétation qui en est faite», a poursuivi François Rebsamen, en soulignant : «L’installation de ce CIAP ici n’est pas un hasard. Nous voulons être en cohérence avec la vocation culturelle, patrimoniale et touristique de notre Cité».

Patrimoine, évolution, transformations


500 m2 d’expositions permanente et temporaires sont ainsi ouverts et permettent de «raconter l’histoire de la ville» au travers de maquettes mais aussi d’une palette d’outils numériques donnant la possibilité aux visiteurs d’interagir avec les éléments et d’en comprendre leurs évolutions, de manière pédagogique. La place a été faite en fin de parcours pour le déroulement d’ateliers.

Les empreintes historiques du lieu sont incarnées en quelque sorte par l’apothicairerie de l’ancien hôpital général dont il a été fait mention pour la première fois en 1643, où 138 pots en faïence seront installés mi-juin.

À quelques mètres du CIAP, la chapelle Sainte-Croix de Jérusalem, datant de 1405 et classée monument historique en 1908, a été restaurée. La dalle funéraire de Simon Albosset, commandeur de l’hôpital du Saint-Esprit, a été conservée, de même que «La Trinité», sculpture qui ornait l’un des murs de cet hôpital.

«Comment ne pas être fier du nouvel élan donné à ce site ?»


Avec la construction de la CIGV, «l’acte de construire est réhabilité», a apprécié François Rebsamen. Le maire de Dijon a alors lancé : «Nous sommes au coeur de cette Cité quasiment terminée. Comment ne pas être fier du nouvel élan donné à ce site ? C’est un moment marquant pour l’histoire de notre ville».

Selon le premier magistrat de la ville de Dijon, le 1204 s’inscrit dans la démarche «que la culture soit accessible au plus grand nombre». À l’entrée du Centre, une antenne de l’office de tourisme de Dijon Métropole est d’ailleurs en place «pour renforcer la promotion touristique de la ville».

Une fois l’entrée du CIAP franchie, c’est l’histoire de la ville ainsi que son évolution et ses transformations qui sont mises en valeur et en perspectives, au travers de ses paysages, des regards que l’on peut y porter, de son architecture, des matériaux utilisés, sans oublier les 800 ans d’histoire de l’ancien hôpital de Dijon.

L’équipe de maîtrise d’oeuvre a été pilotée par Hélène Robert, scénographe chez Arc-en-Scène. Les sociétés Anamnésia et Mazedia ont été sollicitées.

«Ce qui se crée là est unique»


«C’est une ville patrimoniale merveilleusement valorisée», a affirmé Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en adressant des éloges appuyés à François Rebsamen malgré un petit lapsus ayant bien fait rire, la présidente ayant parlé «d’ici à Besançon» en voulant saluer le travail réalisé dans la capitale régionale.

Bien présente au coeur de la CIGV de Dijon ce mercredi, Marie-Guite Dufay a déclaré : «Ce qui se crée là est unique, il faut que tout cela soit offert à tout le monde. La gratuité que vous avez mise en place, c’est un choix que je partage». En remarquant que cette Cité offre par la même occasion une renommée d’ampleur à la Bourgogne-Franche-Comté».

«Cette semaine fera date pour Dijon, pour son agglomération et pour la Bourgogne-Franche-Comté», a renchéri Fabien Sudry, préfet de région, en mesurant : «C’est le prélude de découvertes passionnantes des nombreuses facettes de cette Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui se dévoile progressivement à nos yeux».

Pour le représentant de l’État, la Ville de Dijon peut s’appuyer sur un «patrimoine historique hors du commun et étonnamment préservé», avec lequel la municipalité s’emploie à valoriser «des atouts issus de l’histoire».

Une vision ouverte du patrimoine


«Cette Cité est dans cette logique-là, dans un lieu chargé d’histoire, sur un site patrimonial. Ce CIAP est un établissement culturel qui ne véhicule pas une vision figée du patrimoine mais ouverte, qui permet d’avoir une lecture des lieux qui se prolonge dans l’actualité contemporaine, ouverte sur la ville de Dijon. Tous les publics pourront avoir une idée plus complète de la richesse du patrimoine de Dijon. Le CIGV participe à ce que vive Dijon mais aussi que vive la République», a conclu le préfet de région, en relevant un partenariat public-privé important ayant permis une telle réalisation.

À l’étage du 1204, une oeuvre signée Fabien Mérelle «plante» deux pierres de Bourgogne, l’une étant brute et l’autre représentant un enfant de dos, comme tourné vers l’horizon, vers l’avenir. Une habile référence à l’une des vocations premières du tout premier accueil construit sur ce site.

Alix Berthier
Photos : Jean-Christophe Tardivon

Entrée gratuite. À partir du 7 mai 2022, le 1204 est ouvert, tous les jours, sauf le lundi :
- de 9h30 à 19h du 7 mai au 30 septembre,
- de 10h à 18h du 1er octobre au 30 avril.
Le 1204 est fermé le 1er janvier au matin, le 1er mai et le 25 décembre.

Le programme du week-end inaugural de la Cité de la Gastronomie


Une dégustation de vins de Bourgogne innovante à la Cité de la Gastronomie


Le public s’est emparé de la Cité de la Gastronomie et du Vin lors de son ouverture


La Cité de la Gastronomie fête l’art de vivre à la française lors de l'inauguration officielle


Derniers préparatifs avant l'ouverture de la Cité de la Gastronomie


Les hauts et les bas du chantier de la Cité de la Gastronomie


La vision poétique d'Anthony Bechu, architecte de la Cité de la Gastronomie


François Rebsamen visite l'école Ferrandi à Paris


Le contenu de la Cité de la Gastronomie se précise avec les formations culinaires






























Infos-dijon.com - Mentions légales