Recherche
> Vie locale > Vie locale
21/06/2020 17:38

DIJON : Le camping du lac Kir s’ouvre vers une nouvelle étoile

Le camping municipal du lac Kir affiche une réelle ambition à l'occasion de sa réouverture. Sur le site, la Ville de Dijon investit un million d'euros en deux phases. Des mobil-homes arriveront en 2021 pour viser la troisième étoile.
En contrebas du boulevard Chanoine Kir à Dijon, le site du camping du lac Kir - propriété de la Ville de Dijon - a rouvert le lundi 15 juin avec de nouveaux réseaux et une intention claire de monter en gamme.

Suite à la révision du sens de circulation, l’arrivée des campeurs se fait désormais sur la partie la plus large de l’esplanade. Si besoin, le garage de la maison du gardien a été transformé en local à vélos. Plus loin sur le site, les sanitaires ont été très largement refaits. Début juillet, l’ouverture d’un snack est annoncée au rez-de-chaussée de la maison du gardien.

Passer de deux à trois étoiles


L’ambition est celle de faire du camping un site trois étoiles. En fait, la crise du Covid-19 s’étant invitée dans un début d’année où tout était prévu pour valider cette étoile supplémentaire, il ne manque que les mobil-homes… Les dix structures prévues feront finalement l’objet d’une deuxième phase de travaux début 2021.

Si la Ville de Dijon a donc fait le choix de «ne pas se précipiter pour terminer complètement les travaux», préférant on l’a dit reporter la mise en place des mobil-homes en vue de la saison 2021, le «rafraîchissement» énuméré se remarque. Avec en plus l’acheminement de la fibre pour le wi-fi gratuit, ainsi que des aires pour les camping-cars disponibles désormais à l’année. Les travaux en totalité représentent un investissement d’un million d’euros, dont 500.000 euros sur la première phase.

Dans sa configuration habituelle disons, le camping est ouvert chaque année de début avril jusqu’à début novembre. La réouverture le 15 juin liée à la crise sanitaire s’est faite en phase avec le délégataire de service - la société Sercol -.
Avec une trentaine d’arrivées lors de la première demi-journée d’ouverture, il faut croire que le camping a manqué. Il attire notamment des touristes belges, allemands et hollandais. Chaque année, le taux de remplissage est d’environ 90%. Même avec le réaménagement opéré en vue de l’installation des mobil-homes la saison prochaine, le nombre d’emplacements n’a pas été réduit : 123.

Allonger la durée de séjour des touristes


La hausse de la fréquentation, déjà élevée et stable, n’est donc pas une préoccupation. Le travail est opéré plutôt sur l’allongement de la durée de séjour des touristes. Élue municipale et métropolitaine déléguée au tourisme, Sladana Zivkovic confirme aux côtés Raynald Desroy, chargé du commerce et de l’artisanat à la Ville de Dijon : «On a comme objectif de prolonger la durée de séjour des touristes. L’idée est de dire qu’il y a toujours le camping avec sa tente et son vélo, pour une nuit ou plus, jusqu’aux trois étoiles avec bientôt les mobil-homes… Ce sera un niveau de services et de confort supplémentaires. Il y a le choix. Ça élargit le panel des vacanciers».

Et la présidente de l’Office de tourisme de Dijon Métropole n’oublie pas à la fois le cadre naturel du camping et la proximité avec la gare et le centre-ville de Dijon. L’un des axes de la stratégie touristique est à accentuée en ce sens, «pour encore mieux faire connaitre toutes nos offres à ces touristes. On souhaite avoir un camping à la hauteur des ambitions du tourisme développé», ajoute Sladana Zivkovic. Actuellement, la durée moyenne de séjour est établie entre 2 et 5 jours.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier