Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
17/01/2023 16:52
4859 lectures

DIJON : Le CREPS se positionne pour la Coupe de monde de rugby 2023 et les Jeux olympiques de 2024

Ce mardi 17 janvier, le directeur du CREPS Pascal Bonnetain a indiqué nouer des contacts pour organiser un match international de rugby à Dijon et faire venir des équipes se préparant aux Jeux olympiques.
En marge de la cérémonie de pose de première pierre de la nouvelle base nautique du lac Kir, ce mardi 17 janvier 2023, la question de l'accueil de délégations sportives pour les prochains JO a été abordée.

Labellisée «Terre de Jeux», Dijon est candidate pour recevoir des compétiteurs s'entraînant au sein de dix équipements sportifs – devenant ainsi des «centres de préparation olympique» – dont la base nautique.

Le CREPS Bourgogne-Franche-Comté a investi en vue des JO


Le dossier est suivi par Pascal Bonnetain. Directeur depuis 2017 du Centre de ressource et d'expertise à la performance sportive de Bourgogne-Franche-Comté, il est originaire de l'Ardèche, un haut-lieu du canoë-kayak. Qui plus est, il est le père du champion du monde Quentin Bonnetain et candidat aux JO 2024 en course en ligne sur 1.000 mètres en canoë-kayak.


Avec le soutien de l’État, de la Région Bourgogne-Franche-Comté et de la Ville de Dijon, le CREPS a investi 25 millions d'euros pour moderniser le site de Mirande (lire notre article).

En dehors des installations d'entraînement, le CREPS propose des salles de musculation permettant de simuler la pratique sportive à 3.000 mètres d'altitude ou par des températures de 60° ainsi que des bassins de cryothérapie.

Le CREPS dispose également de chambres d'un confort équivalent à un hôtel trois étoilés pour recevoir les compétiteurs.

«Un lac qui répond aux critères de performance»


«On peut avoir un site d'entraînement comme une base qui répond à tous les critères et un lac qui répond surtout aux critères de performance», a indiqué Pascal Bonnetain

Notamment, l'enjeu pour la future base nautique est de réussir à mettre en place des bassins balisés pour des compétitions de canoë-kayak dont la course en ligne de 500 mètres.

Par ailleurs, le directeur du CREPS entretient des contacts pour accueillir notamment des lutteurs de Géorgie ou encore des gymnastes d'Australie.

Vers un match international avant la coupe du monde de rugby 2023


De plus, le CREPS se positionne pour contribuer à la Coupe du monde de rugby à XV se déroulant en France en septembre et octobre 2023 bien que la Bourgogne-Franche-Comté n'ait pas été choisie pour installer un «camp de base».

Cependant, en accord avec la Fédération française de rugby, un match amical entre «des équipes emblématiques» participant à la Coupe du monde pourrait être organisé à Dijon à la fin du mois d'août.

En revanche, l'équipe de rugby d'Afrique du sud n'est pas disponible, s'étant déjà engagée avec la Corse. Des contacts sont donc en cours avec d'autres équipes.

Selon Pascal Bonnetain, «l'intérêt est de faire venir des joueurs pour qu'ils partagent avec des jeunes joueurs».

Jean-Christophe Tardivon

Pose de la première pierre de la nouvelle base nautique de Dijon



Infos-dijon.com - Mentions légales