Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
12/07/2021 20:46

DIJON : Le pont Kir en cours de démolition, une nouvelle perspective s’annonce à la Fontaine d’Ouche

Le premier coup de pelle de la démolition du pont Kir, donné symboliquement ce lundi 12 juillet, marque le lancement d’une phase de rénovation urbaine du quartier de la Fontaine d’Ouche à Dijon. Elle commencera par le réaménagement du carrefour concernant le boulevard Chanoine Kir et l’avenue du Lac, qui sera ensuite revalorisée.
Le boulevard Chanoine Kir est en chantier, et il ne s’agit pas seulement du changement d’une canalisation ou d’opérations souterraines sur les réseaux. L’opération en cours est énorme. Les pelleteuses de l’entreprise Pennequin ont entamé la démolition du pont Kir. Une opération qui marque le début d’une rénovation urbaine d’ampleur dans le quartier de la Fontaine d’Ouche à Dijon. La poursuite de celle-ci pour être plus exact.

«Il faut continuer la transformation en traitant le coeur du quartier»


Pour marquer symboliquement le lancement de cette nouvelle phase, le premier coup de pelle a été donné ce lundi 12 juillet 2021 en fin de matinée. Le geste opéré par les engins et leurs féroces pinces a été précédé d’interventions.


Au nom de Dijon Métropole, Dominique Martin-Gendre, adjointe au maire de Dijon déléguée notamment aux travaux et conseillère métropolitaine, a présenté un projet élaboré dans la continuité des précédentes restructurations opérées sur le quartier. Étaient à ses côtés les élus référents sur le quartier, Sladana Zivkovic et Massar N’diaye.

«Les 9.000 habitants de la Fontaine d’Ouche ont déjà vu les premières transformations de leur quartier entre 2010 et 2015 : la transformation du boulevard Bachelard en boulevard urbain, la rénovation complète du centre commercial et de la place de la Fontaine d’Ouche ainsi que la création d’une promenade plantée et aménagée sur le quai des Carrières blanches. Il faut continuer la transformation en traitant le coeur du quartier, labellisé éco-quartier en 2017 au regard des réalisations déjà faites et des projets à venir», a d’abord expliqué l’élue municipale et métropolitaine.

Une deuxième convention de renouvellement urbain du quartier a été signée en octobre 2019, avec l’ANRU et d’autres partenaires. Ça se traduit cet été, et encore plus concrètement cet automne, par d’importants travaux, pour davantage «ouvrir le quartier, requalifier et diversifier l’habitat, accompagner le développement économique». Tels sont les objectifs affirmés ce lundi, cela dans une démarche «plus écologique», d’amélioration d’un cadre de vie voulu «plus sûr et plus agréable» et d’un ensemble connecté.

Transition écologique et sociale


Des numéros 32 à 42 de l’avenue du Lac, 122 logements doivent être démolis. Plus de 1.200 logements seront réhabilités d’ici à 2024. De même que deux écoles. Deux secteurs seront transformés «à énergie positive».

«L’ambition est vraiment de faire du quartier un modèle de transition écologique et sociale», a affirmé Dominique Martin-Gendre, en annonçant que des solutions innovantes seront développées ici, «pertinentes pour l’ensemble des habitants y compris les plus précaires».
Dans ce quartier «futur» de la Fontaine d’Ouche, la volonté est de voir des idées neuves germer pour en encourager d’autres.

La démolition entreprise du pont Kir prépare un réaménagement plus large de l’avenue du Lac, entre le boulevard Chanoine Kir et la rue de Saverne. Le pont Kir, qui ne sera donc plus là, fera place à une nouvelle entrée dans le coeur du quartier. Un carrefour à feux sera aménagé à cet endroit. La placette Champ Perdrix ainsi que les abords de l’école Alsace seront valorisés. Avec l’idée de redonner un certain allant à une avenue du Lac dont le profil date des années 1970 et la naissance du quartier.

Sur les aspects environnementaux, on peut noter qu’il sera procédé à une désimperméabilisation des sols ainsi qu’à une augmentation de la végétalisation. Un travail sera aussi effectué sur l’infiltration des eaux pluviales pour limiter les rejets directs dans l’Ouche.
«438 arbres supplémentaires seront plantés», a souligné Dominique Martin-Gendre, en notant également que 7 places de stationnement (sur 178 actuellement) seront supprimées. «46 % des espaces seront réservés aux piétons et vélos contre 22 % avant le projet».

Calendrier et investissement


Durant la rénovation, trois zones seront traitées : le carrefour concernant le boulevard Chanoine Kir et l’avenue du Lac, le coeur de quartier et l’aménagement d’un parvis devant l’école Alsace à l’endroit des bâtiments devant être démolis. La rénovation s’étalera sur une superficie cumulée de 35.000 m2.

La démolition du pont est annoncée jusqu’au 26 juillet, avant de rentrer concrètement dans l’aménagement du carrefour, jusqu’au 28 août.

La phase 2 est programmée de novembre 2021 à avril 2022 (coeur de quartier). La phase 3 sera réalisée d’avril 2022 à fin d’année 2022. La Gazette des travaux est lancée pour informer les habitants, commerçants et acteurs du quartier sur l’avancée des travaux.

Le coût de l’opération officiellement lancée ce lundi 12 juillet, dont Dijon Métropole est maître d’ouvrage, s’élève à 5 millions d’euros (démolition + 1ère phase des travaux), dont 735 875 euros de la Ville de Dijon et 663 943 euros du FEDER.

«L’intérêt général, c’est la mixité sociale»


La Région apporte 1,5 million concernant cette requalification de l’avenue du Lac. «Nous sommes main dans la main avec la ville et la métropole pour poursuivre la rénovation de la Fontaine d’Ouche», a justifié Océane Charret-Godard en tant que vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. En ajoutant : «Ensemble, nous avons le désir de rapprocher, de relier, d’unifier Fontaine d’Ouche à la ville. L’intérêt général, c’est la mixité sociale. C’est une volonté politique et ce sont des choix d’investissement, des choix forts».
Ayant souligné que ce quartier est le plus important QPV de Dijon, elle en a parlé tel un foisonnement d’activités économiques, sociales et culturelles se retrouvant dans des valeurs de partage.

En représentant de l’État, le directeur du cabinet du préfet de Côte-d’Or, Danyl Afsoud a fait remarquer que l’Agence nationale pour la rénovation urbaine contribue à l’opération à hauteur d’1 308 937 euros.
«41 millions d’euros ont pu être apportés sur les quartiers de la Fontaine d’Ouche et du Mail à Chenôve», a rappelé plus largement Danyl Afsoud en parlant de rénovation urbaine et en notant que la dotation supplémentaire de 2 milliards d’euros de l’Etat au niveau national en début d’année vise justement à accélérer ce genre de projets.

La Fontaine d’Ouche, quartier fertile


Selon un baromètre signé Harris Interactive sur lequel s’est appuyé Danyl Afsoud, 79 % des habitants des quartiers QPV souhaitent plus de place aux espaces verts et la végétalisation, 74 % estiment que les logements devraient être plus adaptés et 69 % estiment qu’il est nécessaire de construire des équipements publics. «Le projet, très ambitieux, porté par Dijon Métropole répond aux attentes qui sont formulées».

Danyl Afsoud salue le fait que la ville soit lauréate de l’appel à projets de l'ANRU «Quartier fertiles» : «Un projet qui repose sur trois volets : une production maraîchère, le développement d’une alimentation plus saine pour les plus fragiles, le développement de la recherche avec l’implantation d’un laboratoire au sein du quartier. Cela contribuera à améliorer la vie des habitants et ce sont aussi les objectifs que porte l’État en matière de rénovation urbaine».

Ce lundi en fin de matinée, la démolition du pont Kir était observée par plusieurs habitants, immortalisée même, avec forcément des pincements au coeur mais avec des envies de s’imaginer une nouvelle avenue du Lac devant raviver le coeur du quartier.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier




























Infos-dijon.com - Mentions légales