Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
30/05/2021 11:23
4428 lectures

DIJON : Le tractage pour les élections s'intensifie

Les équipes de campagne privilégient ce lieu populaire qu'est le marché des Halles. Ce samedi 29 mai, les colistiers de Gilles Platret sont venus communiquer sur le rassemblement opéré autour du candidat aux régionales. Les soutiens des Jardins de l'Engrenage mettent à profit la campagne des départementales pour communiquer largement.
Le compte à rebours est enclenché. Moins d'un mois avant le premier tour du 20 juin prochain. Les équipes de campagne sont à pied d’œuvre pour tracter, boîter, coller et envisager les possibilités de réunion à venir avec l'allègement des mesures sanitaires.

Progressivement, l'information de la tenue de ces élections se diffuse dans la population comme les différentes équipes tractant ce samedi 29 mai 2021 autour des halles centrales de Dijon ont pu le constater.

En conséquence, les documents de campagne partent un peu moins facilement qu'il y a ne serait-ce qu'une semaine même si sont encore nombreux les passants qui demandent un éclairage sur ce scrutin qui fait voter deux fois, pour les régionales et pour les départementales (lire notre article sur l'organisation du scrutin).


Les colistiers de Gilles Platret diffusent une «édition spéciale Dijon Métropole»


Mobilisés pour du collage d'affiches le week-end précédent, plusieurs colistiers côte-d'oriens de Gilles Platret sont présents ce samedi autour du marché : Michal Garreau (Les Républicains), Laurence Gerbet (Nouveau Centre), Axel Mouffron (Les Républicains), Christine Tapia (sans étiquette) et Céline Renaud (Mouvement conservateur) (retrouver la présentation de la section départementale).

Au-delà de répondre aux interrogations des personnes rencontrées, le message transmis insiste sur le rassemblement mis en place autour du candidat avec des partis de droite, du centre et de l'écologie. Une «édition spéciale Dijon Métropole» a été spécifiquement conçue pour la capitale régionale.

Les «jardiniers», hors-les-murs de leur canton


Une autre équipe est venue occuper le terrain, celle des candidats des Jardins de l'Engrenage. Le terrain occupée illégalement est situé sur le canton Dijon 2, les halles relèvent du canton Dijon 1 mais Éloi Delaporte (sans étiquette) et la dizaine de «jardiniers» qui tractent avec lui ce samedi entendent mettre à profit l'élection pour porter un message politique au-delà du canton concerné (retrouver notre interview).

L'équipe est plutôt bien reçue et constate la notoriété des Jardins de l'Engrenage auprès de la population dijonnaise fréquentant le marché des Halles. Nombreux sont les passants qui s'arrêtent pour échanger quelques minutes en découvrant le tract.

Militantisme associatif


Les deux équipes se sont croisées au soleil au niveau de l'entrée principale du marché, lieu de choix pour tracter puisqu'un sens d'entrée et de sortie est toujours en vigueur pour tenir compte des mesures sanitaires. Une fois encore, les discussions se font dans un esprit républicain, parfois en comparant les documents de campagne.

Une troisième équipe diffusait des flyers au même endroit mais pas pour les élections cette fois. Il s'agissait des membres de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité qui allaient tant au contact des passants que des colistiers afin de faire connaître la demande de loi portée par l'association au niveau national.

Jean-Christophe Tardivon

Le tractage pour les élections régionales démarre en fanfare
































Infos-dijon.com - Mentions légales