Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
08/05/2021 15:34

DIJON : Les autorités civiles et militaires ont commémoré la victoire de 1945

La victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie a été commémorée ce samedi 8 mai 2021 à Dijon dans un format restreint.
Le 8 mai 1945 marque la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe avec la capitulation de l'Allemagne nazie. Pour ce 8 mai 2021, des consignes avaient été données par le ministère des Armées afin d'organiser les commémorations dans un format restreint du fait de la crise sanitaire.

À Dijon, deux temps forts ont eu lieu, d'abord au Monument aux Morts du rond-point Edmond-Michelet puis au Mémorial des Fusillés du rond-point du 8-Mai-1945.

Plusieurs personnalités politiques étaient présentes parmi lesquelles le maire de Dijon François Rebsamen, le maire de Saint-Apollinaire Jean-François Dodet, les députés de Côte-d’Or Rémi Delatte, Didier Martin et Fadila Khattabi, les sénateurs de Côte-d'Or François Patriat et Alain Houpert, la vice-présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Océane Charret-Godard et les vice-présidents du conseil départemental de la Cote-d’Or François-Xavier Dugourd et Ludovic Rochette.


Parmi les autorités militaires, étaient présents le général de brigade Pascal Hurtault, commandant de l’école de gendarmerie de Dijon, le colonel Laurent Thiry, commandant en second la région de gendarmerie et le groupement départemental de la Côte d’Or, ainsi que le colonel Samuel Morice, délégué militaire départemental.

De nombreuses associations étaient également représentées : anciens combattants, familles de victimes de guerre ou encore sections militaires spéciales.

«Poursuivre le combat en faveur de la solidarité et de la paix»


La première cérémonie, incluant les discours, s’est déroulée au rond-point Edmond-Michelet, à proximité des allées du Parc. Quelques personnes se sont arrêtées aux bord des allées et ont suivi la cérémonie à distance, le public n'étant pas convié.

Après l'introduction de la cérémonie, des collégiens de Champollion ont lu des extraits de lettres «Parole du jour J» qui abordent l’amour, la guerre, les courriers de soldats à leurs parents ou encore des malheurs de la collaboration.

Le président de la 1ère division des Français libres, Philippe Javelet a repris la déclaration du général de Gaulle du 8 mai 1945 suite à la capitulation des nazis, discours mettant à l’honneur l’armée, les morts qui se sont battus pour la France, les alliés et les nations unies.

Ce fut le tour ensuite de la lecture des ordres du général de Lattre de Tassigny par Joëlle Cornu, présidente de la fédération, annonçant avec fierté et espoir la capitulation officielle de l’Allemagne nazie.

Un manifeste faisant un parallèle entre les menaces d’hier et d’aujourd’hui a été lu par le président de l’Union départementale des Anciens combattants, Jean Louis Nageotte. Après avoir évoqué le souvenir des victimes du régime nazi, il a énoncé qu'«aujourd’hui, le fanatisme religieux, le terrorisme, le réveil des nationalistes, menace la paix, la sécurité des peuples, la liberté et les droits de l’homme. Aussi, fidèles à celles et ceux qui ont sacrifié leur vie pour un monde sans guerre et sans haine, l’union française des associations de combattants et de victimes de guerre, appelle tous nos concitoyens à poursuivre le combat en faveur de la solidarité et de la paix».

«La Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation»


Enfin, le préfet de Côte-d'Or, Fabien Sudry a lu le message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la Mémoire et des Anciens combattants : «l’humanité a payé le plus lourd tribu de son histoire, notre monde a tout à jamais changé, la Seconde Guerre mondiale est une rupture pour notre civilisation qui se sait encore davantage fragile et mortelle». A la fin du courrier, la ministre exprime sa gratitude en faveur de la Résistance.

Les autorités se sont ensuite rendues sur le second lieu de commémoration, le Mémorial des Fusillés, dans le quartier des Grésilles, pour déposer de nouvelles gerbes avant d’entonner la Marseillaise afin de clore cette journée de mémoire.

Sabrina Dolidze

Le Bleuet de France mène sa campagne nationale d’appel aux dons






















































Infos-dijon.com - Mentions légales