Recherche
> Vie locale > Vie locale
22/08/2020 13:28

DIJON : Les fans de Harry Potter enthousiastes à l'ouverture de l’Échoppe Magique

Ce samedi 22 août, les passionnés du personnage créé par J.K. Rowling se sont donnés rendez-vous au centre-ville de Dijon. Infos Dijon a interrogé les premiers à entrer dans la nouvelle boutique consacrée à l'univers du jeune sorcier de l'école de Poudlard.
Après Nancy, Strasbourg, Reims et Nantes, c'est au tour de Dijon d'accueillir une boutique dédiée aux produits dérivés de l'univers de Harry Potter, l’Échoppe Magique. Ce samedi 22 août 2020, le gérant Maxime Michel accueille les premiers sorciers dans le magasin de la galerie Bossuet.

Dès 10 heures, plus de 50 personnes patientent pour découvrir le nouvel espace de la galerie commerciale du centre-ville dijonnais. Un événement attendu et même «réclamé» par certains Dijonnais alors que l'ouverture attire des passionnés venus d'autres départements de Bourgogne-Franche-Comté.

La passion Harry Potter


Les premières à entrer dans la boutique sont Ophélie 28 ans, et Angel, 19 ans. Elles sont parties à 7 heures 30 d'Auxonne afin de profiter du magasin et d'avoir le temps de regarder les différentes produits. «J'ai toujours aimé Harry Potter mais la passion s'est réveillée quand le huitième tome est sorti, la pièce de théâtre [NDLR : publié en 2016]» explique Angel.

Souhaitant démarrer une collection d'objets officiels, en plus des livres, Anegl femme s'est fixé un budget de 80 euros pour ce samedi. De son côté, Ophélie vise une petite baguette de sorcier pour «avoir un petit souvenir».

«Mon appartement est devenu un musée»


Osman, 20 ans, et Adrien, 30 ans, ont fait le déplacement depuis Sens et Auxerre, dans l'Yonne. «C'est une boutique très recherchée» déclare Osman. Adrien est fan depuis qu'il a vu le premier film, «Harry Potter à l'école des sorciers» sorti en 2001 : «en faisant ces films, Warner a donné réellement une ambiance à la saga».

Une ambiance qu'Adrien apprécie de partager avec d'autres fans dans des boutiques, des escape games ou lors de conventions. «L'univers de J.K. Rowling, c'est une chose mais les fans à eux seuls donnent presque vie à l'ambiance Harry Potter» analyse-t-il. Progressivement, l'amateur s'est mué en collectionneur : «mon appartement est devenu un musée». Ce samedi, il ne se fixe aucun budget, prêt à suivre ses coups de cœur au gré de la découverte de la nouvelle boutique. «La limite, ce sera la taille de la voiture» envisage-t-il avec humour.

«Harry Potter, c'est partout»


Océane, 30 ans, est venue en voisine de Crimolois, en périphérie de Dijon. «C'est une boutique que l'on attendait depuis très longtemps sur Dijon, que l'on a réclamée à cor et à cri» rappelle-t-elle, indiquant avoir écrit aux magasins précédemment ouverts en France. «Harry Potter, c'est partout»  lance la jeune femme qui s'implique sur les réseaux sociaux afin de participer à la vie de la communauté constituée par les fans. Ce samedi, ce sont les baguettes et les figurines exclusives qui intéressent Océane qui dit se méfier des contrefaçons parfois vendues sur Internet.

«Je suis tombé sur le premier livre en 1998, j'ai adoré. Pour la sortie du premier film, j'ai traîné mon papa qui est ressorti un peu choqué. Moi, ça a été le déclic, ça a été tous les films, tous les livres, même les livres en édition collector. En 2018, je suis parti à Londres pour faire le studio, c'est juste magique [NDLR : The making of Harry Potter - Studio Tour London, une exposition permanente dans un studio de cinéma permettant de découvrir les coulisses des films]» s'est souvenu Océane.

Le charme historique de Dijon


«On a un petit peu le trac» confiait Maxime Michel juste avant l'ouverture en constatant que la file d'attente avait été initiée dès 8 heures. «On est assez confiant, on a tout mis en place pour respecter le protocole sanitaire» expliquait-il. Effectivement, le nombre de personnes étant limité dans le magasin, la patience était de rigueur pour entrer à son tour et s'extasier devant les 700 références de produits dérivés officiels Warner Bros de l'univers de Harry Potter.

Pour ce lancement, Maxime Michel a fait appel à deux personnes en renfort dont Clovis Dewonck, venu de la boutique de Nantes et qui découvre Dijon : «c'est une super ville, son nom de 'petit Paris' est vraiment respectable. C'est une ville très propre, c'est à souligner. Il y a de vieilles maisons à colombages. (…) C'est toujours mieux d'avoir des rappels historiques, des vieux bâtiments, qui font que l'on a un cadre qui permet de plonger les gens dans le thème autre part que dans notre boutique».

Jean-Christophe Tardivon

Retrouver l'interview du gérant de l’Échoppe Magique