Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
06/06/2022 06:53

DIJON : Les Faucheurs Volontaires d’OGM demandent à l’État d'appliquer la loi

Les activistes anti-OGM considèrent que «l’État français et le chimiste BASF sont hors la loi» et l'ont fait savoir ce vendredi 3 juin lors d'un colloque de l'INRAE à Dijon.
Communiqué des Faucheurs volontaires d'OGM du 3 juin 2022 :

OGM : l’État français et le chimiste BASF sont hors la Loi.

À DIJON et à LYON, les Faucheurs Volontaires d’OGM demandent à l’État d'appliquer la Loi.

A DIJON, à l'occasion du colloque de l'INRAE « Vers une agriculture sans pesticides » les 2 et 3 juin, les Faucheurs Volontaires ont déployés une banderole devant le palais des Congrès : « OGM : Etat hors la Loi ».

Près de LYON, devant l'usine BASF à Genay (69), ils tenaient une Conférence de presse le 1° juin, avec des syndicats d'apiculteurs, une médecin et d'autres associations, dénonçant la fabrication illégale de Régent, pesticide interdit contenant du fipronil, tueur d'abeilles. Communiqué de presse et photos sur le site des Faucheurs :

www.faucheurs-volontaires.fr/ad-vitam-basf-tueur-d...

Procès pour 6 Faucheurs Volontaires à DIJON le 14 décembre 2022

Si l’État est dans l'illégalité depuis de trop nombreuses années, ce sont les Faucheurs Volontaires qui continuent de passer en procès. Six côte-d'oriens sont ainsi convoqués le 14 décembre à 8 h 30 au Tribunal, pour un fauchage de colza en 2017 à Villy-le-Moutier (21). Il est aussi anormal que seuls ces 6 citoyens soient jugés, alors qu’une centaine de lanceuses et lanceurs d'alertes a revendiqué officiellement cette action, en remettant sur place une liste aux autorités. Venez les soutenir devant le Tribunal Bd Clémenceau !

Les Faucheuses et Faucheurs Volontaires rappellent que la France est toujours dans l’illégalité, pour non-respect des injonctions du Conseil d’État, suite à l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne de 2018.

Ces victoires juridiques confirmaient que, depuis 2001, les nouvelles variétés issues de mutagénèse appliquée sur des cellules végétales cultivées in vitro produisaient bien des OGM, et devaient donc être évaluées, tracées et étiquetées OGM.

Le gouvernement français disposait de 6 à 9 mois pour appliquer ces mesures, mais il n’a toujours pas obtempéré. Le gouvernement doit remplir ses obligations et sa mission de protection des paysans, de la population et de l’environnement.

Les Faucheuses et Faucheurs Volontaires soutiennent les actions et les éluEs visant à interdire la dissémination des OGM dans les champs et dans les assiettes.

Faucheurs Volontaires d'OGM, Les Amis de la Terre Côte-d'Or, Nature & Progrès Bourgogne,
Vigilance OGM 21, ... faucheursvolontaires21@riseup.net www.faucheurs-volontaires.fr


Infos-dijon.com - Mentions légales