Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
20/10/2021 13:13

DIJON : Les informations marquantes du conseil d'administration du CCAS du 7 octobre

Le conseil d'administration du centre communal d'action sociale de la Ville de Dijon s'est réuni le 7 octobre dernier. Au premier semestre, des aides ont été attribuées à 1.220 personnes pour un montant moyen de 124 euros.
Communiqué de la Ville de Dijon du 20 octobre 2021 :

Le jeudi 7 octobre dernier, Antoine HOAREAU, adjoint en charge des solidarités, de l’action sociale et de la lutte contre la pauvreté, vice-président du CCAS de la ville de Dijon, a présidé la séance du conseil d’administration du CCAS de la ville de Dijon. Les principaux rapports abordés :
- Des modalités d’accompagnement social diversifiées : favoriser l’inclusion sociale et la citoyenneté.
- La Commission Hebdomadaire d’Attribution des Aides : la solidarité au service de la prévention de la précarité.
- Résidence Abrioux : Lutter contre le risque d’exclusion sociale.

- Mutualisation des services communs entre les collectivités : une convention qui favorise les économies d’échelle et l’optimisation du service rendu au public.

Des modalités d’accompagnement social diversifiées : favoriser l’inclusion sociale et la citoyenneté

Suite à la fin de délégation de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) et du suivi des personnes Bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) repris en pleine compétence respectivement le 1er avril 2021 et le 1er janvier 2021 par le Département de la Côte d’or, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) a souhaité inscrire l’accompagnement social des personnes seules dans une nouvelle dynamique.

Celle-ci repose désormais sur des modalités d’accompagnement plus diversifiées et structurantes pour les personnes permettant d’inclure l’individu dans un collectif, de relier les personnes à leur environnement en s’appuyant toujours plus sur leurs capacités d’agir et leurs compétences.

Dans cette optique et avec l’appui de l’équipe accompagnement et uniquement sur orientation des travailleurs sociaux, les personnes accueillies et accompagnées pourront intégrer 3 grands projets dont « O’programme » qui encourage la découverte de la programmation culturelle de manière large pour travailler sur l’estime de soi, ses émotions…

Pour permettre à toutes les personnes de participer à ces actions, le CCAS propose, lorsque l’activité est payante, un tarif unique de 3 euros pour les personnes dont le reste à vivre est en-dessous de 300 euros mensuel ainsi qu’un tarif correspondant au tarif solidaire appliqué par la structure pour les personnes dont le reste à vivre est au-dessus de 300 euros mensuel.

Ces tarifs permettent aux personnes de participer financièrement à ces actions tout en ne constituant pas une barrière à la mobilisation.

La Commission Hebdomadaire d’Attribution des Aides : la solidarité au service de la prévention de la précarité

Au titre de ses attributions facultatives le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Dijon attribue chaque semaine des secours dans le cadre de la Commission Hebdomadaire d’Attribution des Aides (CHAA). Ces aides sont sollicitées par les travailleurs sociaux du service des interventions sociales.

Les montants des secours attribués pour le 1er semestre 2021 s’élèvent à 151 214 €, distribués à 1 220 personnes pour un montant moyen de 123,94€.

Ce montant est en baisse de 4,7% par rapport à celui du second semestre 2020 mais indique que si nombre d’aides distribuée diminue le montant moyen alloué augmente.

Ces aides sont accordées principalement au titre de la subsistance (57.5%), du logement (27.1%), de la santé et du handicap (2%) mais également pour des frais divers (frais de formation, frais de restauration (Clos Chauveau), frais d'assurances, frais obsèques, aides aux sinistrés, aides remboursables, frais de transport) pour 13.4%.

Suite à la crise sanitaire et dès le premier confinement, la nature des aides redistribuées a sensiblement changé. Les besoins de première nécessité en forte augmentation au second semestre 2020 pour le public de 18 à 62 ans et les besoins liés au logement pour les 62 et plus, restent à un niveau assez haut au cours du 1er semestre 2021 malgré une amorce de diminution par rapport au second semestre 2020.

Les bénéficiaires :
4 bénéficiaires sur 5 vivent seuls.
Si la mixité hommes/femmes caractérise le public âgé de moins de 62 ans, le public âgé de plus de 62 ans est composé aux ¾ de femmes.
49 % des demandes concernent des personnes âgées de 31 et 50 ans et 37 % les 51 à 62 ans.
32 % des demandeurs âgés de moins de 62 ans n'ont aucune ressource et les 2/3 ont des revenus < 350 €.
30 % des demandeurs âgés de 62 ans et plus ont des revenus inférieurs à 500 €, et 84 % inférieurs à 750 €, soit en dessous du minimum vieillesse.
30 % des bénéficiaires des aides ont entre 62 et 65 ans, soit avant l'âge d'ouverture des droits à la retraite.
45% des bénéficiaires sont des hommes seuls, 38% des femmes seules et 11% des couples sans enfants à charge.

Résidence Abrioux : Lutter contre le risque d’exclusion sociale

La résidence Abrioux, de par son statut de résidence sociale, peut bénéficier d'une subvention d'Aide à la Gestion Locative Sociale (AGLS).

L'AGLS est versée aux résidences sociales accueillant des personnes en danger d'exclusion sociale. L'octroi de l'aide est conditionné aux réponses mises en place par le gestionnaire en matière d'intégration sociale et de soutien aux démarches administratives. La résidence accueille des personnes en rupture dans leur parcours résidentiel et propose un accompagnement social et des actions collectives dont l’objectif est de lever les freins à l’entrée dans le parc du logement dit « classique », public ou privé. A ce titre, le CCAS sollicite auprès de l’Etat une subvention de 25 000 € correspondant à celle reçue en 2020.

Mutualisation des services communs entre les collectivités : une convention qui favorise les économies d’échelle et l’optimisation du service rendu au public

L’intercommunalité est par essence source de solidarité et de mutualisation, celle-ci résulte de la volonté de mettre en commun des moyens humains et/ou matériels entre l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) et une ou plusieurs de ses commune(s) membre(s).

Dans un contexte de maîtrise de la dépense publique locale le schéma de mutualisation métropolitain permet aux municipalités qui le souhaitent, de disposer de ressources communes et d’expertises qui concourent à favoriser les économies d’échelle et à améliorer l’efficience de l’action publique.

Le premier schéma de mutualisation 2018-2020 de Dijon Métropole a été adopté le 29 novembre 2018 à l’unanimité des membres du conseil métropolitain, ce qui a notamment permis :
- de créer les premiers services communs ;
- de formaliser les coopérations existantes entre la métropole et les communes déjà engagées dans des mutualisations opérationnelles ;
- de proposer aux autres communes de la métropole qui le souhaitaient d’y adhérer.

Le conseil d'administration du CCAS a approuvé l’adhésion du CCAS à plusieurs services communs lors de sa séance du 18 décembre 2018.

Conformément à la déclaration d’intention du 17 septembre 2020, approuvée à l’unanimité par le conseil métropolitain, un comité de pilotage a été réuni, composé des maires des communes de la métropole, pour examiner toutes formes de coopérations aussi bien verticales qu’horizontales dès lors qu’elles pourraient servir l’intérêt général, et élaborer le schéma de mutualisation pour les années 2021-2026, dont le projet a été adopté par l’assemblée métropolitaine le 30 juin 2021.

Le Conseil d’administration du CCAS a approuvé le schéma de mutualisation 2021-2026 et confirmé l’adhésion du CCAS aux services dont il bénéficiait depuis 2018 (numérique, ressources humaines, finances, contrôle de gestion, centrale d’achat(s), commande publique, logistique, affaires juridiques, assurances, reprographie, documentation, portail téléphonique, foncier, direction générale des services) et à ceux nouvellement crées selon le calendrier ci-dessous :
Adhésion au 1er octobre 2021 aux services communs suivants : service commun d’appui à la direction générale, affaires générales, manifestations, entretien des locaux, courrier, rénovation urbaine et du logement, bâtiments, énergie, sécurité civile, circulation et coordination, paysages et espaces publics. Adhésion au 1er janvier 2022 : communication, accueil, garage, exploitation direction et ressources.


Infos-dijon.com - Mentions légales