Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
18/01/2021 14:00

DIJON : Les premiers vaccinés rassurés au Parc des Sports

Ce lundi 18 janvier, la deuxième phase de vaccination est lancée en France. Focus au sein du centre de vaccination déployé au stade Gaston Gérard, où les premières personnes vaccinées se disent satisfaites de la procédure.

Ce lundi 18 janvier 2021 marque donc le lancement de la deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 en France. Cette vaccination est élargie aux personnes de plus de 75 ans et aux personnes à risque.

Le Parc des Sports à Dijon est un des lieux mis à disposition par la municipalité pour celle-ci.
Plus précisément, c’est dans un salon de la tribune Caisse d’Épargne du stade Gaston Gérard que le dispositif est installé. «Les personnes venues se faire vacciner sont orientées vers une partie administrative pour vérifier que les rendez-vous ont bien été pris, qu’elles font partie des personnes pouvant prendre rendez-vous, c’est à dire les plus de 75 ans, celles présentant des pathologies à haut risque et les personnels de santé, avant de leur faire remplir un petit questionnaire pour vérifier s’il n’y a pas d’antécédents médicaux», expliquait le directeur Santé-Hygiène à la Ville de Dijon, David Mouton ce lundi matin.

De l’entrée à la sortie du centre, la procédure de vaccination peut ne durer qu’une vingtaine de minutes. Le rodage de cette première matinée a amené à des ajustements mais globalement la double logistique assurée par le CHU Dijon Bourgogne et la CPTS 21 permettait de gérer le flux raisonnablement.

«Ça m’a étonné que le rendez-vous puisse être pris aussi vite»

«Je voulais me faire vacciner après l’avoir demandé à mon médecin traitant mais je n’aurais pas cru que ça allait être aussi rapide. Ça m’a étonné que le rendez-vous puisse être pris aussi vite», constatait Daniel Martinez, 78 ans et diabétique, de Saint-Apollinaire. Vacciné contre la grippe «depuis un certain nombre d’années», il attendait sereinement son tour en salle d’attente pour se faire injecter le vaccin de Moderna.

«J’avais pris rendez-vous sur Doctolib pour mon mari et moi, et il n’y avait que mon mari d’inscrit alors que le rendez-vous m’avait été pourtant confirmé», faisait remarquer Sylviane Courtois, sans toutefois s’en offusquer puisque le bug a pu être rétabli sur place.
Dijonnaise de 75 ans, elle venait donc de se faire vacciner, en laissant derrière elle les réticences qu’elle pouvait avoir par rapport au manque de recul sur le vaccin. Un acte qui lui permettra de pouvoir à nouveau manger tous les mercredis avec son petit-fils, lycéen de 16 ans.

«Je ne sens pas un retard pour les personnes comme moi»


Âgé de 53 ans et suivant un traitement de chimiothérapie pour combattre un cancer, Florent Collange, vivant à Talant, n’a pas hésité à venir se faire vacciner. En comprenant le développement de la vaccination : «C’est le rythme dicté par le gouvernement. Le personnel soignant était largement prioritaire. Je ne sens pas un retard pour les personnes comme moi. Il y a les pro-vaccin et les anti-vaccin, je ne suis ni l’un ni l’autre mais j’en ai besoin. Je pense qu’il faut se faire vacciner. Le vaccin permettra je pense de résoudre un peu cette problématique sanitaire».

Pour cette première journée de vaccination à l’adresse des publics cités, 84 personnes se sont inscrits, au rythme de trois personnes tous les quarts d’heure. La capacité de vaccination maximale durant une journée est de 96 personnes. Un médecin, deux infirmières et un sapeur-pompier du SDIS 21 (prise de tension et prévention des risques après la vaccination) sont mobilisés.

Le centre de vaccination du Parc des Sports est ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00, «pour au moins six semaines». Petit bémol tout de même : la signalétique indiquant l’entrée du centre mériterait d’être revue selon plusieurs ayant pris rendez-vous et ayant tâtonné avant de trouver la bonne porte d’entrée, rue du stade.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Les modalités pour prendre rendez-vous dans un centre de vaccination


Le centre de vaccination de la salle Devosge est opérationnel


Le premier centre de vaccination départemental


«Un vaccin qui est efficace à 94,5%, c'est exceptionnel» déclare le docteur Jean-Henri Perrin


Les professionnels de santé «tous unis dans la lutte contre la pandémie»


Le CHU Dijon Bourgogne a reçu 16.600 premières doses de vaccin Pfizer-BioNTech