Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
20/01/2021 14:53

DIJON : Les soldes d’hiver débutent en douceur au centre-ville

Ce mercredi 20 janvier marque l’ouverture des soldes d’hiver. Dans le contexte sanitaire actuel, ça ne se bousculait pas dans le coeur de ville de Dijon au cours de la matinée, malgré des offres allant jusqu’à -60 %.

Alors qu’il a pu faire un froid glacial en fin de semaine dernière à Dijon notamment, le coeur de ville était ce mercredi 20 janvier 2021 percé de rayons de soleil dans un climat assez doux. La météo n’était pas hivernale pour cette ouverture des soldes.

Pourtant, c’était loin d’être la cohue dans les boutiques. En milieu de matinée, les magasins ont pu lever leurs rideaux dans le calme, à l’image d’ailleurs de toute une matinée où ça ne se bousculait pas.

«Je ne me suis même pas rendu compte qu’elles ont commencé»


Sortant de chez Minelli (41-49 rue de la Liberté), Clarisse repartait avec une paire de chaussures dont elle avait besoin. «Les soldes étaient l’occasion de venir m’acheter ça mais c’est tout», nous a-t-elle dit, en remarquant qu’il n’y avait pas foule tout en appréciant le respect des mesures sanitaires dans la boutique.

Quelques mètres plus loin, trois amis venaient de faire leurs achats chez Sephora (51 rue de la Liberté). «On avait un peu oublié que c’était le début des soldes», a réagi Sophie, 18 ans, en ajoutant : «En voyant l’affluence, je ne me suis même pas rendu compte qu’elles ont commencé. Il y a peu de monde».

«On a hâte d’être vendredi et samedi»

«Une date d’ouverture décalée (le 20 janvier au lieu du 8), des ventes privées qui ont duré plus longtemps qu’habituellement, la situation sanitaire et la Covid-19 qui peuvent faire que des clients sont réticents à se précipiter sur les soldes», Emmanuelle note que le contexte n’aide peut-être pas à ce que l’ouverture de ces soldes d’hiver soit pleinement réussie.

«On voit quand même que des gens viennent pour ça et il y a quand même plus de monde que lors d’un mercredi normal. Oui, on peut parler d’un effet Soldes. Maintenant, on a hâte d’être vendredi et samedi pour savoir si l’opération prend vraiment bien».
La responsable de la boutique Devred (31 rue de la Liberté) se veut optimiste sur cette période de quatre semaines, qui s’étale donc jusqu’au mardi 16 février.

En tout cas, les besoins d’écouler les stocks en raison des ventes perturbées en fin d’année dernière par le deuxième confinement font que les remises sont élevées d’entrée. «En cas d’achat de trois articles soldés ou plus, tout passera à -50 % de ce qui est soldé», précise-t-on par exemple chez Devred, où les gestes barrières et mesures sanitaires font désormais partie du quotidien.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier