Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
06/04/2021 20:44

DIJON : Manifestation des agriculteurs de la FNSEA

Les fédérations régionales de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs demandent une prise en compte des spécificités de la Bourgogne-Franche-Comté dans la répartition des aides de la politique agricole commune. 300 tracteurs et plus de 500 manifestants ont été mobilisés ce mardi 6 avril.
En matière d'agriculture, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des zones intermédiaires qui ne sont ni particulièrement ni productives ni bénéficiaires d'aides spécifiques comme les zones de montagne (lire notre article).

La Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles de Bourgogne-Franche-Comté et les Jeunes Agriculteurs ont appelé leurs adhérents à converger à Dijon en tracteurs ce mardi 6 avril 2021 afin de faire pression sur le gouvernement qui répartira l'enveloppe nationale de la politique agricole commune européenne.

Ce mardi matin, la préfecture de la Côte-d'Or indique les voies d'accès à Dijon que vont emprunter les agriculteurs pour se rassembler devant la DREAL, boulevard Voltaire : avenue de Langres, rue Jean Moulin/boulevard Paul Doumer, rue d’Auxonne, Longvic et la LINO.


Jean-Christophe Tardivon

La manifestation en direct :


11h03 : quatre tracteurs déchargent des remorques de paille et de gravats. Une banderole « Macron fait pas le con, c'est bientôt les élections » est affichée. Une vingtaine de tracteurs et une centaine de manifestants sont présents. D'autres tracteurs arrivent.

Le portail de la DREAL enfoncé


11h10 : le portail de la DREAL cède en partie.

11h21 : le portail est enfoncé. Les policiers défendent l'entrée à l'aide de gaz lacrymogène. Des échauffourées ont lieu.

11h28 : les agriculteurs répondent en lançant des oeufs. La paille est enflammée. Du purin est déversé. La manifestation, qui se déroule toujours à l'extérieur de l'enceinte de la DREAL, est marquée notamment par une épaisse fumée noire.

11h45 : prises de paroles devant la DREAL.

«Si vous êtes bien chauds dans la rue, ça nous permettra d’aller négocier. On compte vraiment sur vous !», a-t-on lancé du côté des Jeunes Agriculteurs.

«On doit continuer de pouvoir produire pour nourrir !»


Des intervenants ont aussi lancé : «On prend soin de tout le monde et on doit montrer notre ras-le-bol face à l’administration, avec des normes qui empêchent de produire. Ce n’est plus acceptable. On doit continuer de pouvoir produire pour nourrir !».

«Le job a été fait, le mécontentement est là, la pression est montée. Le portable fume déjà comme le feu. C’est pour cela qu’on a rendez-vous avec le préfet, pour d’abord qu’il nous écoute».

Président des Jeunes Agriculteurs de Côte-d’Or, Antoine Carré a déclaré : «On est devant la DREAL, remplie de fonctionnaires cachés derrière des bureaux. Je n’en peux plus de ces branleurs. Ils sont là pour flinguer les paysans. Ils ne sont pas là pour l’économie ni pour l’environnement. Ils arrivent à tout plomber dans l’agriculture et ils sont là pour détruire l'élevage. Là, ils vont nous montrer comment recycler les pneus».

Concernant les zones vulnérables, il a notamment été dit : «On a vu des portes fermées pour en discuter. On mettait des semaines pour avoir un rendez-vous. Aujourd’hui, c’est la porte qui a pété. Le problème de la DREAL et du ministère de l’écologie, c’est qu’ils s’occupent de tous les dossiers. Qu’est-ce qui se passe ? On va voir le préfet pour qu’il fasse le tampon. Les interlocuteurs, on ne peut pas les atteindre. C’est nous qui avons ouvert les portes, ils n’ont plus le choix. Sur nos exploitations, on ne peut pas segmenter comme ils le font dans les bureaux, avec un arrêté ou une directive. On est là pour les jeunes, qui veulent répondre aux demandes de la société, avec le souci de l'avenir».

12h24 : 300 tracteurs et 500 manifestants sont sur place, selon la police, 800 selon la FDSEA 21. Les forces de l'ordre sont toujours présentes.

12h34 : ça continue de brûler. Des oeufs sont jetés sur les fenêtres de la DREAL. De nouvelles bennes sont déversées.

12h56 : une délégation d'agriculteurs a rendez-vous à 13 heures à la préfecture. Une partie du cortège prend la direction de la place du Trente. Des gaz lacrymogènes sont lancés par les forces de l'ordre au niveau de la DREAL. De jeunes agriculteurs se font photographier devant l'amas à l'entrée de la DREAL.

13h13 : une nouvelle fois, les forces de l'ordre usent du gaz lacrymogène. Le vent le renvoie du côté de la DREAL. Du côté des agriculteurs, le mot d'ordre est de «vider toutes les bennes».

Le mécontentement prolongé place de la République


13h22 : la plupart des manifestants partent vers la place de la République.

14h05 : la circulation est bloquée par les manifestants autour de la place de la République. Ni les voitures ni les tramways ne peuvent passer.

14h08 : des tas de cailloux sont déposés rue de la préfecture. L'accès est bloqué par les gendarmes mobiles. Face-à-face avec les manifestants.

Trois interpellations, un policier blessé


16h00 : Les tracteurs sont garés place de la République et aux abords. Les manifestants sont rassemblés à l'entrée de la rue de la Préfecture, du côté de la place. Deux Jeunes Agriculteurs de Côte-d'Or ont été interpellés. Un policier a été blessé.

18h40 : Les réactions affluent. La Confédération Paysanne se dissocie de la manifestation (lire le communiqué). Le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté condamne les violences (lire le communiqué). le maire de Dijon déplore les débordements (lire le communiqué).

18h44 : Trois personnes sont en garde à vue pour des faits s'étant déroulés devant la DREAL et la DDT. Place de la République, les manifestants demandent leur libération. Selon la FDSEA, le président des JA 21, Antoine Carré, fait partie des interpellés. Il est sorti de garde à vue dans la soirée.

19h46 : La présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté condamne à son tour les débordements et défend «une PAC ambitieuse et vertueuse» (lire le communiqué).

20h03 : Les sapeurs-pompiers du SDIS 21 interviennent pour éteindre plusieurs de feux de pneus allumé devant le Parc des expositions.

21h12 : Les manifestants partis, les agents de Dijon Métropole sont à pied d'oeuvre pour nettoyer les places et les rues.

















































































Infos-dijon.com - Mentions légales