Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
27/10/2020 13:23

DIJON MÉTROPOLE : Le site funéraire poursuit sa modernisation pour un meilleur accueil des familles

Après l’ouverture d’une nouvelle salle dédiée à l'hospitalité, le crématorium sera doté d’un plus grand hall d’accueil des familles à l’été 2021. Le point a été fait lors d’une visite permettant aussi de rappeler les opérations de modernisation réalisées depuis 2019 et même 2017.

Depuis 2017 et le changement des fours de crémation, le site funéraire de Dijon Métropole ne cesse de se modernise et cette dynamique se poursuit.

«L’hommage doit avoir une place de choix»


Sur un site où le crématorium est géré par la société Atrium du groupe OGF dans le cadre d’une délégation de service public (le cimetière est géré en régie directe par la collectivité territoriale), une nouvelle salle dédiée à la convivialité a ouvert à l’automne 2020.
Elle peut accueillir jusqu’à 180 personnes (104 places assises), contre 30 personnes dans l’ancien espace. Une terrasse couverte de 90m2 s’ouvrant sur le bassin s’ajoute à cette nouvelle salle, nommée «Romarin». Elle signifie la fin de la première phase de travaux.
«L’hommage doit avoir une place de choix et Dijon Métropole a souhaité améliorer les conditions d’accueil des familles pour adoucir cet instant», a souligné François Deseille, adjoint au maire de Dijon et vice-président de Dijon Métropole délégué au complexe funéraire, à l’issue d’une visite du site qui permet selon lui d’entretenir «une relation particulière avec le défunt, qui va au-delà du temps et de l’espace… La mort est le passage d’une ligne au-delà de laquelle seule la mémoire peut prolonger la vie, maintenir en vie le souvenir». Cela à l'approche de la Toussaint notamment.

Réaménagement d'une surface d'accueil de 500 m2


Pour en revenir à la modernisation, plusieurs opérations ont effectivement été effectuées ces dernières années sur le site implanté sur le hameau de Mirande. Et l’idée est de réaménager l’accueil sur la partie du crématorium en proposant d’ici à l’été 2021, un grand hall d’entrée donnant accès à chaque salle de cérémonie. L’agrandissement prévu des surfaces d’accueil du public correspond à un réaménagement d'une surface de 500 m2, dont 100 m2 de surface créée.

Aux abords du site funéraire, une extension du parking (+50 places, 250 places aujourd’hui) étoffé d’aménagements en espaces verts et de cheminements piétons a été réalisée pour un montant de 330.000 euros. Le carrefour devrait être terminé début novembre. Le montant des travaux sur celui-ci est de 210.000 euros.

Au coeur du cimetière intercommunal, trois oeuvres installées en juin, créées par le collectif A4 Designers, invitent les proches à laisser des messages éphémères sur «les petits papiers», à proximité des espaces de dispersion des cendres. Sur le mur du jardin de dispersion, le projet est d’embellir le mur d’une fresque végétale.

Sur un autre volet, une attention est portée aux personnes à mobilité réduite puisqu'une voiturette a été achetée (investissement de 12.900 euros) pour permettre d’emmener les familles auprès d’une concession à vendre ou bien au devant d’une tombe pour un recueillement. Rappelons que le site s’étend sur 28 hectares, dont 11 aménagés.
La pointe Est a fait l'objet d'un agrandissement en 2019 et d'aménagements paysagers.

«Ici, il y a le souci du recueillement»


«C’est un lieu tourné vers le recueillement et l’apaisement. Ici, il y a le souci du recueillement», a encore fait remarquer l’élu municipal et métropolitain, à l’entrée d’un jardin donnant la possibilité aux familles concernées par une crémation au cours de l’année de laisser une trace du défunt, sachant que la cérémonie annuelle du souvenir ne pourra pas se tenir en 2020, par mesure de précautions sanitaires.

Sobriété et harmonie, ce sont les deux termes employés par François Deseille pour qualifier le cadre et l’atmosphère du site visité lundi en fin matinée, notamment avec Valérie Huet, responsable du crématorium pour la société Atrium, Frédéric Laurenty, directeur délégué du groupe OGF, Marie-Odile Chollet, conseillère municipale déléguée, Janine Guenin, responsable du complexe funéraire pour Dijon Métropole et Guillaume Ruet, maire de Chevigny-Saint-Sauveur.

«Notre rôle est d’accompagner au mieux tout au long du parcours de crémation pour que chacun puisse accepter le deuil et sauvegarder le souvenir du défunt. Ces pensées sont au coeur de nos pratiques professionnelles», a assuré Frédéric Laurenty, ayant salué l’engagement de Dijon Métropole sur «un projet digne et cohérent dans un lieu spacieux et chaleureux» ayant toujours le but d’apporter d’«apporter du réconfort face au deuil».
Les travaux programmés répondent à une tendance : de plus de plus de familles choisissent la crémation. Sur les 11.000 défunts au 30 septembre 2020, 7 700 défunts reposent dans les jardins de dispersion. 1.844 crémations ont été réalisées depuis janvier 2020, soit plus de 14 % par rapport à fin septembre 2019.

Sur la période 2019-2021, le coût total des travaux est de 1,8 million d’euros (dont 400.000 euros de maîtrise d’oeuvre). Sur les 15 lots attribués, 13 le sont à des entreprises de Côte-d’Or.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Le site funéraire de Dijon métropole en dates


1992 : ouverture du crématorium et du jardin cinéraire.
1995 : ouverture du cimetière intercommunal.
2005-2006 : mise à la disposition des familles d’une grande salle de cérémonie.
2017-2018 : changement des fours de crémation.
2019 : agrandissement du cimetière intercommunal.
2019 : aménagement d’un parking complémentaire d’environ 50 places (250 emplacements de stationnement au total).
2019-2021 : restructuration du site.
Décembre 2019-septembre 2020 : construction de la salle « Romarin », espace de convivialité (capacité variable entre 40 et 180 personnes contre 30 personnes dans l’ancien espace).
Octobre 2020-Juin 2021 : rénovation du hall d’accueil et côté petite salle (réouverture de cet espace en juin 2021).
Été 2021-Septembre 2021 : rénovation côté grande salle (réouverture de cet espace à l’été 2021) et aménagements extérieurs.

Le site funéraire de Dijon métropole en chiffres


2 salles de cérémonie.
1 salon de visualisation.
1 salon de remise d’urne.
1 grande salle de convivialité.
1 cimetière.
1 jardin cinéraire (deux espaces viennent d’être dotés de structures en verre, conçues par le collectif A4 Designers, destinées à recueillir les messages éphémères des proches en hommage à leurs défunts dont les cendres ont été dispersées).

Coût des travaux 2019-2021 : 2,8 millions d’euros.

Crématorium
40.800 crémations réalisées depuis 1992 (au 30/09/2020).
1.844 crémations réalisées depuis janvier 2020 soit plus de 14 % par rapport à septembre 2019.

Cimetière intercommunal
11 000 défunts reposent sur le cimetière (au 30/09/2020)
550 défunts en caveaux
2.750 défunts en cavurnes
7.700 défunts sur les jardins de dispersion