Recherche
> Vie locale > Vie locale
02/07/2020 03:11

DIJON : Paroles de vacances (2)

Qu'allez vous faire de vos vacances ? Vos meilleurs et mauvais souvenirs... infos-dijon vous donne la parole.




Lucie, 35 ans , Dijon 


“J’ai deux semaines de vacances en août. Pour l’instant rien n’est prévu mais je commence à regarder pour partir en France. Au niveau du budget , cette année c’est différent car d’habitude on part à l’étranger mais jamais vraiment en France. De plus, je suis toute seule avec mon fils car nous avons d’autres projets avec le papa. Mais je pense que ce sera plutôt un budget d’environ 400€ car je ne pense même pas partir une semaine. En tout cas , ce sera certainement dans le Gard.
Mes meilleurs souvenirs en vacances sont à l’étranger et plus particulièrement en Thaïlande car c’était  le dépaysement total : culture différente , la nourriture, les gens… 
Mon pire souvenir en revanche était la Sicile à cause de la saleté des plages qui je me souviens étaient pleines de déchets.”


Lisa Labrosse , 19 ans ,Paray Le Monial


“Cette année je ne compte pas vraiment partir mais peut être faire des sorties les week-ends avec mes amis. Par exemple on a prévu de partir à Paris. Le budget prévu serait d’environ 60 euros avec le trajet en covoiturage et l’entrée pour un week-end mais nous comptons faire ça plusieurs fois.
Ensuite, mes meilleures vacances je les ai passés quand on allait en Bretagne quand on était petit, c’était vraiment cool. Mon pire souvenir de vacances, c’est difficile d’en trouver mais je pense que c’était quand mon frère et moi nous nous étions disputé pour savoir lequel de nous irait dans le grand ou le petit lit dans une résidence.”
 


Hugo, 19 ans , Dijon


“Cet été, je vais partir avec des amis dans une maison leur appartenant à Toulon. Nous n’avons pas spécialement prévu de budget comme c’est une résidence familiale mais peut être seulement un peu d’argent pour faire les courses. 
Pour finir, je dois avouer que je n'ai que des bons souvenirs en vacances mais aucun qui ne se démarque vraiment.”

Thomas Venturino
(photos Manon Bollery)