Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
08/01/2022 03:28

DIJON : Paroles de vaccinés (1)

Que pensent-ils vraiment de la vaccination ? Comment voient-il l’arrivée du passe vaccinal ? Sont-ils optimistes ou pessimistes sur l’évolution de l’épidémie ? Infos Dijon interroge les personnes vaccinées au centre Multiplex de Dijon.
Ce vendredi 7 janvier 2022, 1.300 créneaux de vaccination avaient été réservés de 8 heures à 17 heures au centre Multiplex de Dijon, sur le campus de l’université de Bourgogne. Et une centaine de personnes s’étaient présentées sans rendez-vous de l’ouverture matinale jusqu’en milieu d’après-midi.

Depuis le 3 janvier, 1.100 à 1.300 créneaux de vaccination sont réservés chaque jour au Multiplex. Sans oublier que les vaccinations sans rendez-vous représentent près de 20 % des injections quotidiennes.
Si la majorité des vaccinations correspond à des doses de rappel, le centre enregistre une hausse des primo-vaccinations depuis une bonne quinzaine de jours.


Peggy Extier

Surveillante dans une école à Dijon

«J’ai toujours été pour la vaccination et j’ai eu ma troisième dose aujourd'hui. Il faut qu’on en finisse avec le Covid donc si c’est la seule solution, oui il faut se faire vacciner. Après concernant le passe vaccinal, je dis que chacun doit être libre de faire comme il le veut. Ça devrait rester en passe sanitaire. Sur l’évolution de l’épidémie, je reste quand même positive, je me dis peut-être que ça va durer jusqu’à cet été et qu’ensuite on sera tranquille, car il y aura de plus en plus de monde vacciné. Je me dis effectivement que la cinquième vague sera la dernière.»

Fabien Sanson, 37 ans

Développeur de logiciels

«Je suis pour la vaccination depuis le début. J’attendais que le vaccin soit disponible pour venir me le faire injecter. J’ai traîné un peu pour la troisième injection car on nous avait donné un délai de six mois au départ mais ça y est, elle est faite. La vaccination ne va pas éradiquer l’épidémie mais si ça peut nous aider à éviter de faire des formes graves de la maladie, c’est déjà bien. Le passe vaccinal ne me dérange pas. Mais qu’on aille directement à l’obligation, ce sera plus efficace, on éviterait de saturer les hôpitaux. À part pour les gens qui présentent des contre-indications au vaccin, il n’y a pas de raisons de ne pas le faire, il sert à protéger et non pas à empoisonner les gens. On peut souhaiter que la cinquième vague soit la dernière même si nous ne sommes pas à l’abri d’un autre variant qui viendra mettre son grain de sel.»

Stéphane Louis, 20 ans

Employé de restauration dans un foyer pour personnes handicapées

«Je suis venu faire ma dose de rappel avec le vaccin Pfizer. J’étais pour depuis le début. Je n’ai rien contre le vaccin et si ça peut nous aider à passer cette épidémie, autant le faire. L’entrée en vigueur prochaine du passe vaccinal, je n’ai pas trop d’avis là-dessus. Le passe sanitaire est une bonne chose, c’est aussi respecter les personnes autour de soi. Je suis même d’accord, pour une fois, avec Emmanuel Macron et son envie d’emmerder les non-vaccinés. Vu le nombre de personnes vaccinées, au-delà des estimations faites au tout début, c’est possible de croire que cette cinquième vague soit la dernière. Espérons que les gens soient tous positifs là-dessus et qu’ils respectent les règles.»

Propos recueillis par Alix Berthier
Photos : Alix Berthier







Infos-dijon.com - Mentions légales