Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
25/01/2022 03:14

DIJON : Paroles de vaccinés (15)

Que pensent-ils vraiment de la vaccination ? Comment voient-il l’arrivée du passe vaccinal ? Sont-ils optimistes ou pessimistes sur l’évolution de l’épidémie ? Infos-Dijon interroge les personnes vaccinées au centre Multiplex.


Coraline Voillequin, 18 ans, Dijon

Étudiante en psychologie

«Au début, j’étais un peu réticente par rapport à la vaccination et après j’ai vu que beaucoup de monde se vaccinait donc j’y suis allée. On ne savait pas trop si ça allait être utile vu que c’était assez récent et que ça avait été vite conçu. J’ai fait ma troisième dose avec Pfizer (samedi 22 janvier 2022) et il y en aura certainement d’autres. On espère que ce sera bientôt la fin de l’épidémie mais honnêtement je n’en sais rien du tout. Le passe vaccinal est peut-être un petit peu extrême mais encore une fois on n’a pas trop le choix donc il faut s’y plier. Les personnes non-vaccinées ne m’énervent pas spécialement, ils ont leur point de vue. Les propos sur le fait de les emmerder m’ont un petit peu choquée venant de la part d’un Président.»


Franck Gauthier, 20 ans, Dijon

Étudiant en langues

«Je n’ai pas forcément d’avis sur la vaccination, je la fais par nécessité, pour mes proches aussi. Je ne me ferais pas forcément vacciné si ce n’était que personnel. Quand je vois les annonces du gouvernement, je me dis que plus le temps passe et plus je me demande l’utilité qu’a le vaccin, au vu des cas qui ont augmenté chaque jour. Et la multiplicité des doses commence à m’énerver. J’ai fait mes trois doses avec Pfizer. Le passe, je trouvais ça bien jusqu’à l’annonce de Macron qui a dit qu’il aime bien emmerder les non-vaccinés. J’ai des amis qui ne sont pas vaccinés et je comprends leur point de vue, ça crée juste une dissociation entre des personnes et ça m’embête un peu. C’est limite comme déclaration je trouve même si les mesures gouvernementales ne sont pas simples à prendre. Je pense que cette épidémie va encore durer un peu de temps. Je préfère me dire cela plutôt que d’espérer que ça finisse vite.»

Loïc Forest, 23 ans, Dijon

Travaille dans la banque

«Au moment où ils nous ont ouvert la vaccination l’année dernière, je comptais déjà me faire vacciner car j’espérais que ça allait améliorer les choses. Si un vaccin est validé, c’est qu’il est quand même sûr et puis il y a eu des tests cliniques. On voit aujourd’hui qu’il y a peu de problèmes parmi le nombre de personnes vaccinées. J’ai fait ma dose de rappel avec Pfizer mais honnêtement je ne pense pas que ce sera la dernière. Je pense qu’on aura des rappels réguliers, au moins tous les ans comme contre la grippe. Ce sera une maladie de saison et on va devoir vivre en l’acceptant. On va aller dans une situation sanitaire positive car le variant actuel n’est pas très dangereux, à part pour les personnes âgées ou ayant des comorbidités. Et on aura des médicaments sur le long terme. Les personnes opposées à la vaccination ne m’embêtent pas surtout que leur réaction est permise par certaines décisions. Pourquoi la vaccination n’est-elle pas obligatoire ? Elle aurait été plus efficace et on n’en serait pas là avec encore des restrictions. Le gouvernement n’a pas non plus bien fait les choses dans cette situation, en n’ayant pas bien expliqué les bienfaits de la vaccination, pas assez clairement et avec peu de pédagogie. Et un Président n’a pas à dire qu’il veut emmerder les non-vaccinés, même si on est nombreux à vouloir les ennuyer. C’est le Président d’une nation avant tout. Tout ça a aussi nourri les thèses complotistes.»

Propos recueillis par Alix Berthier
Photos : Alix Berthier



Infos-dijon.com - Mentions légales