Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
09/01/2022 03:17

DIJON : Paroles de vaccinés (2)

Que pensent-ils vraiment de la vaccination ? Comment voient-il l’arrivée du passe vaccinal ? Sont-ils optimistes ou pessimistes sur l’évolution de l’épidémie ? Infos-Dijon interroge les personnes vaccinées au centre Multiplex de Dijon.


Gérard Besson, 69 ans

Informaticien en milieu bancaire à la retraite

«Je n’étais pas franchement pour le vaccin, j’étais plutôt réticent, en raison des effets secondaires pouvant se déclarer par rapport à un vaccin qui était tout nouveau et qui inquiétait. Même si ça bien passé après les deux premières injections de Pfizer, je suis toujours un peu réticent quand même. Je suis venu me faire injecter la troisième dose (Moderna) pour garder ma liberté mais voilà c'est tout. C’est un peu une venue par obligation, pour pouvoir bénéficier du passe vaccinal quand il entrera en vigueur, pour pouvoir continuer à avoir la liberté de bouger. J’aimerais bien que la cinquième vague soit la dernière mais j’ai quand même des doutes. Après, si Omicron et d’autres variants sont moins graves, je ne vois pas pourquoi il faudrait continuer à se vacciner. Ça commence à faire à un moment. Emmerder les non-vaccinés de la part d’un Président, c’est un peu nul et si ça se trouve on veut juste nous faire croire que les non-vaccinés encombrent les hôpitaux... Certains médecins sont d’ailleurs à contre-courant de la stratégie vaccinale actuelle.»


Cassandra Gomes, 19 ans

Étudiante en BTS Esthétique à Dijon

«Je suis pour le vaccin. Je me suis dit : autant le faire car sinon on ne s’en sortira jamais. Je viens de faire ma troisième dose aujourd’hui (vendredi 7 janvier 2022). Mais je trouve que les passes sont un peu abusés quand même, ça prive les gens de sorties. Les mots d’Emmanuel Macron sur le fait d’emmerder les non-vaccinés ont été trop forts. Un Président doit défendre tous les citoyens donc dire qu’il les emmerde, ça fait pas trop Président quoi. Je ne pense que la cinquième vague de l’épidémie soit la dernière puisqu’à chaque fois on nous le dit et ça continue quand même. On verra bien, j’espère que ça va s’améliorer mais ce n’est pas gagné. Même avec les troisièmes doses, des fermetures sont faites.»

Tanguy Barbaut, 20 ans

Étudiant en BTS Informatique à Dijon

«J’ai trouvé dès le début que la vaccination est une bonne chose, même si j’ai peur des aiguilles. Souhaitons que ça s’arrête à la troisième dose (rires). Je suis pour l’entrée en vigueur du passe vaccinal. Il faut bien qu’on se vaccine pour que ça se termine. Ce n’est pas le premier vaccin que l'on doit faire et ce ne sera pas le dernier. Si on veut vivre, on n’a pas le choix. L’évolution de l’épidémie dépendra de la vaccination. C’est sûr que l’on ne sait pas ce qu'on se fait injecter mais, partant de ce principe-là, on n’a plus confiance en les autres vaccins ni en les médicaments. La vaccination est une arme pour lutter contre l’épidémie. Emmerder les non-vaccinés, c’est déplacé et il ne faut pas le dire comme ça, mais c’est ce qu’il faut faire.»

Propos recueillis par Alix Berthier
Photos : Alix Berthier




Infos-dijon.com - Mentions légales