Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
15/01/2022 03:23

DIJON : Paroles de vaccinés (7)

Que pensent-ils vraiment de la vaccination ? Comment voient-il l’arrivée du passe vaccinal ? Sont-ils optimistes ou pessimistes sur l’évolution de l’épidémie ? Infos-Dijon interroge les personnes vaccinées au centre Multiplex de Dijon.


Alice Paindavoine, 24 ans

Téléprospectrice

«On va dire que nous sommes dans une société où la vaccination est normalisée. Depuis que nous sommes tout-petits, beaucoup de vaccins sont obligatoires. Ça tombait un peu sous le sens pour celui-ci également. Et je n’avais pas de craintes par rapport à un vaccin autorisé sur le marché. J’ai fait ma troisième dose aujourd’hui (vendredi 14 janvier 2022). C’est plus l’instauration du passe sanitaire et bientôt vaccinal qui me dérange. Ce n’est plus trop la liberté. Pourquoi on ne demande pas un passe pour la grippe ou autre chose ? Et puis c’est diviser la France en deux. Les personnes non-vaccinées ont fait un choix, il faut le respecter. On ne peut pas emmerder pas les non-vaccinés, une partie de la population, quand on est Président de la République. Par rapport à l’évolution de l’épidémie, il faut être optimiste car ça fait déjà deux ans et demi bientôt que ça dure. Il faut se dire qu'on arrivera bien au bout.»


Matéo Davey, 22 ans

Travaille dans l’aéronautique militaire

«J’étais de base pour la vaccination mais en même temps assez sceptique car ça reste un vaccin qui a été concocté assez rapidement. Et on voit de plus en plus que son efficacité laisse à désirer. Mais c’est vrai que ça limite les chances d’aller en réanimation et je me fais vacciner en pensant à ma famille et mes parents. Le passe sanitaire c’est ok, mais vouloir changer ça par un passe vaccinal, ça n’a pas de sens. Les gens ne pourront plus se faire tester pour profiter du passe alors que c’est la meilleure méthode pour déceler le virus. On pousse les gens à se faire vacciner d’accord mais on n’accepte plus qu’une vaccination qui ne marche pas à 100 %. Et on enlève des libertés sur le coup. Ça fait cinq ans que le Président essaie de nous emmerder de manière générale donc on n’est plus à ça près. Il nous ment en boucle depuis le début de la crise sanitaire donc il peut bien dire ce qu’il veut, ça ne changera rien pour moi. Je suis plutôt optimiste quant à l’épidémie car le variant Omicron pourrait faire tendre vers la fin. Plus un virus est contagieux, moins il est dangereux. Ce ne sera pas plus mal d’être progressivement tous asymptomatiques.»

Maxime Dauphin, 22 ans

Agent de sécurité

«J’étais au début très mitigé par rapport à la vaccination, j’en avais même peur et j’étais pas loin d’être anti-vaccin, mais avec la hausse des cas et le fait que certains mes amis aient été touchés par des formes graves du virus, j’ai décidé de me faire vacciner et je ne regrette pas du tout car pour l’instant je n’ai pas eu le Covid-19. Je fais aussi très attention aux gestes barrières dans mon travail et on voit quand même qu’il y a eu de gros relâchements après les confinements. Sur la question du passe, celui sanitaire est utile mais il a été instauré de manière trop précipitée. Je suis un peu moins d’accord sur le passe vaccinal, je pars du principe qu’il faut garder ses libertés. J’espère juste qu’Omicron sera le dernier variant mais on n’est pas à l’abri que ça empire, même pas à l’abri d’un couvre-feu ou d’un confinement. J’espère que l’on fera attention aux gestes barrières pour éviter cela.»

Propos recueillis par Alix Berthier
Photos : Alix Berthier




Infos-dijon.com - Mentions légales