Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
29/08/2021 19:23

DIJON : Plus de 63 kilos de déchets ramassés autour du lac Kir

La 4ème édition du nettoyage citoyen au lac Kir, ce dimanche 29 août, a encore permis de «ratisser large». «Des petits gestes qui font de grandes choses», selon Christophe Avena, adjoint au maire de Dijon.
Il y avait cette année plusieurs facteurs propices à faire baisser la quantité de déchets jetés aux abords et autour du lac Kir. L’été qui n’a pas été radieux peut en être au moins un. Pour une question de santé publique et en l’occurrence contre les mégots, l’instauration d’un espace sans tabac le 8 juillet dernier sur la moitié de la plage a aussi sans doute aidé à ramasser moins de restes de cigarettes. Et pour en revenir au contexte sanitaire, celui-ci a peut-être influé sur la baisse du nombre de participants au nettoyage citoyen de ce dimanche 29 août 2021 (150 contre plus de 200 lors de la 3ème édition), sachant que le passe sanitaire était demandé pour pouvoir accéder au site de remise des équipements puis de collecte et de pesée des déchets.


16.000 mégots ramassées cette année, contre 23.000 l’année dernière. C’est à la fois moins et encore beaucoup trop. C’était en quelque sorte le message général livré à l’heure du bilan de ce grand nettoyage.
Le bilan complet annoncé au micro d’Easy Sono après de multiples pesées : 16.000 mégots donc, mais aussi 15,5 kg de déchets recyclables, 25,2 kg de déchets ménagers et 22,5 kg de verre. Ça faisait effectivement beaucoup, après seulement deux heures de grand nettoyage.

En 2020, plus de 150 kg de déchets avaient été collectés.

«Des petits gestes qui font de grandes choses»


Parmi les organisateurs et leurs partenaires, les agents de la Ville de Dijon avec à leurs côtés les ambassadeurs du tri de Dijon Métropole et la société mixte Odivea, on se satisfaisait en avançant le fait que la baisse des quantités de déchets ramassées peut être due à la sensibilisation opérée chaque année au travers de cet événement, sans oublier l’entretien des services de la collectivité.
Cela tout en réaffirmant que l’engagement citoyen reste indispensable pour éviter une telle pollution aux abords et autour du lac Kir. «Des petits gestes qui font de grandes choses. Il faut prendre conscience du besoin que nous avons de préserver la planète», selon Christophe Avena, adjoint au maire de Dijon en charge notamment de la démocratie participative.

À l’heure du bilan, l’élu municipal a tenu à insister sur cette pollution autour d’un tel plan d’eau : «Un mégot dans l’eau, c’est 500 litres d’eau pollués. 40 % des mégots jetés dans la nature finissent dans l’océan. Prenons l’exemple sur 6.000 mégots aujourd’hui, vous venez de préserver 3 millions de litres d’eau. L’engagement dans ce nettoyage n’est pas qu’un acte symbolique, il va bien au-delà».

C’est un appel qu’a lancé Christophe Avena pour conclure la quatrième opération du genre au lac Kir, qui sera à coup sûr renouvelée l’année prochaine : «Il est important de voir de plus en plus de citoyens s’engager et que l’on ramasse de moins en moins de déchets, voire plus jamais. Nous devons être les ambassadeurs de la préservation de notre environnement. La Ville continuera le plus possible d’encourager cette démarche pour préserver notre avenir».
Notons d’ailleurs que ce nettoyage citoyen était peut-on dire le point d’orgue d’un week-end «grandeur nature» à Dijon Plage. Des élus étaient au rendez-vous pour mettre les gants et participer au ramassage, dont le député de la Côte-d’Or Didier Martin.

«C’est dommage, on a un beau lac ici»


Hicham Lahnin repartait ce dimanche à la mi-journée avec le sentiment du devoir accompli. Ayant déménagé à Marsannay-la-Côte récemment, sa participation en tant qu’ancien habitant dijonnais était pour lui naturelle : «Je trouvais que c’est un chouette événement et on peut dire que c’est notre responsabilité de préserver la nature, ça a du sens d’inculquer cette responsabilité aux enfants dès leur jeune âge».

Même si 150 personnes étaient à l’oeuvre, le total de déchets collectés impressionne autant qu’il déçoit. «C’est dommage, on a un beau lac ici, un beau paysage et il faut le respecter. Trouver autant de déchets au bord d’un lac, ce n’est pas normal», a-t-il déploré.
Ses enfants, Nour, bientôt 10 ans, et Mohamed-Ziad, bientôt 5 ans, ne s’attendaient pas à trouver autant de choses diverses. Et leurs grands sacs leur paraissaient finalement petits.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier


















Infos-dijon.com - Mentions légales