Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
24/10/2020 18:34

DIJON : Une manifestation très physique pour soutenir les salles de sport

Fermées depuis le 9 octobre, les salles de fitness et d'activités physiques veulent entretenir le lien avec leurs adhérents et faire connaître leurs difficultés économiques. La manifestation s'est déroulée ce samedi 24 octobre au centre-ville de Dijon avec des étapes en musique.

Les gérants de salles de sport au sein de la métropole dijonnaise n'ont toujours pas compris pourquoi ils ont dû fermer plus tôt que les autres structures du reste du département. Les salles de sport sont closes depuis le 9 octobre, un référé devant le tribunal administratif pour contester l'arrêté préfectoral n'ayant pas abouti.

À présent, les salles de sport sont rattrapées par l'état d'urgence sanitaire qui implique que l'ensemble des structures de la Côte-d'Or doivent fermer à compter de ce samedi 24 octobre 2020 (lire le communiqué). Par ailleurs, les piscines couvertes sont, elles aussi, fermées. Seules peuvent continuer d'accueillir du public les piscines extérieures, comme celle du Carrousel à Dijon, mais toujours sans proposer de vestiaire.

«On doit fermer comme des pestiférés»


«On est sportif à la base» explique Jacky Biondi, gérant d'Athletic Gym – installé depuis trente ans avenue du Drapeau – qui entend maintenir un lien avec ses clients. «On a voulu montrer que l'on existe» ajoute-t-il pour expliquer cette manifestation de ce samedi.
«Tous les protocoles ont été établis» se souvient Anthony Pemjean, gérant de Magic Form boulevard Carnot à Dijon, qui avait dû s'adapter post-confinement. Fermeture des douces, marquages au sol, séparation des machines, gel hydroalcoolique à disposition. «On n'a eu aucun cas sur Dijon» tient à signaler le gérant qui ajoute : «et maintenant on doit fermer comme des pestiférés».

Plusieurs salles de sport sont représentées par leurs responsables et leurs coaches à cette manifestation : Keep Cool, Gigafit, Fitness Park, Freestyle Training, Appart Fitness… La plupart des professionnels n'adhèrent pas à un syndicat. Pour autant, la préfecture de la Côte-d'Or les a reçus pour les prévenir de la fermeture du 9 octobre dernier.

Jacky Biondi n'est pas favorable aux séances de sport informels en extérieur sur les parkings.  Anthony Pemjean non plus mais il met en place des alternatives en visioconférence pour les activités qui n'ont pas besoin d'équipement spécifique. En temps normal, 1.500 personnes fréquentent Athletic Gym et 2.000 pour Magic Form.

En termes de santé, les gérants s'inquiètent de l'état de forme de la population – on a vu que le poids moyen des Français avait sensiblement augmenté durant le confinement – et de leurs adhérents, notamment quand il s'agira de reprendre des activités physiques.

Manifestation dynamique


La manifestation a été déclarée à la préfecture avec un rendez-vous à 14 heures place de la Libération et des passages à des lieux symboliques pour des temps d'expression physique en musique.

À l'heure dite, 150 personnes s'élançaient en direction de la place de Théâtre pour un premier arrêt afin de s'échauffer. Puis le cortège repartait et était rejoint par quelques Gilets Jaunes avant de passer sans encombre devant la préfecture. Place de la République, une longue pause permettait aux  manifestants de se défouler.

Toujours pas fatigués, les participants ont effectué une nouvelle étape pleine d'énergie devant le siège du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Le final de la manifestation eut lieu place Darcy avec une démonstration de kendo et quelques moments plus dansants.

Jean-Christophe Tardivon