Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
11/12/2020 14:44

DIJON : Une nouvelle manifestation pour exiger le retrait de la loi «Sécurité Globale»

L’appel est lancé pour une «Marche des Libertés» ce samedi 12 décembre. Le point de départ de la manifestation est cette fois-ci fixé à 14h30 devant le Tribunal de Grande Instance. Actualisé.

Communiqué de Solidaires 21 du 11 décembre 2020 :

« Une nouvelle restriction de manifester »

L’Union Syndicale départementale SOLIDAIRES 21 a souhaité répondre à l’appel de la coordination nationale pour le retrait de la loi « sécurité Globale » en organisant ce samedi 12 décembre 2020 une « Marche des libertés ».

SOLIDAIRES 21, tenant compte de la position préfectorale de ces dernières semaines, a donc déposé un parcours à l’extérieur du centre-ville de Dijon. Dès lors, il nous apparaissait comme très important de compenser cette absence en centre-ville par la possibilité de manifester devant deux symboles très importants que la loi « Sécurité Globale » va très fortement renforcer, à savoir le Commissariat de Police et le Tribunal de Grande Instance.

Si des échanges avec la Préfecture laissaient penser à une modification du parcours de la manifestation par cette dernière, nous espérions malgré tout que notre parcours serait intégralement validé.
Force est de constater que si le Préfet est nouveau, les méthodes de la Préfecture ont un air de déjà vu. En effet, le récépissé de la Préfecture reçu ce matin par SOLIDAIRES 21 indique que la manifestation pourra démarrer depuis le TGI de Dijon ce samedi 12 décembre 2020 à 14h30 mais que la manifestation ne pourra pas se terminer devant le Commissariat, place Suquet.

Alors que depuis plusieurs semaines à Dijon, et dans la France entière, les manifestations pour exiger le retrait de la loi « Sécurité Globale » sont de véritables succès populaires malgré le contexte de crise sanitaire. Alors que cette loi n’a pas encore été adoptée définitivement, une nouvelle loi fait déjà la une, la « loi confortant les principes républicains », stigmatisant une partie de la population. Alors que nous découvrons dans la semaine la publication de plusieurs décrets permettant de ficher la population dans les grandes largeurs. Alors que le nouvel an est interdit...

Nous ne pouvons qu’exprimer notre désarroi face à cette volonté de contraindre les libertés publiques et nous ne pouvons que crier notre colère de ne pouvoir, en l’état, ne pas s’exprimer devant les personnes qui verront leur pouvoir grandement renforcer.

Néanmoins, nous ne devons pas abdiquer, bien au contraire. Nous invitons donc, avec encore plus de force, la population à se joindre aux manifestations pour exiger le retrait de la loi dite de « Sécurité Globale ». Faisons des manifestations du 12 décembre 2020, un véritable succès !

Rendez-vous ce samedi 12 décembre 2020 , devant le TGI de Dijon, dès 14h30 !

L’attestation de déplacement dérogatoire est suffisante pour pouvoir se rendre à la manifestation (cocher la case « participation à des missions d’intérêt général »).

SOLIDAIRES 21

Communiqué de Solidaires 21 :

Marche des Libertés : pour la liberté d’informer et d’être informé ! Pour la liberté d’expression , retrait de la loi sécurité globale !


Samedi 5 décembre, les manifestantes et manifestants ont exercé leurs droits les plus fondamentaux, en se joignant aux Marches des libertés et des justices dans 90 villes, contre la proposition de loi « Sécurité globale » et contre les injustices. A Dijon, nous étions plus de 2000 personnes à prendre la rue pour exiger le retrait total de cette loi, sous surveillance d’un drone. Ce dernier illustre parfaitement la volonté d’une société de la surveillance quotidienne défendue par cette loi.

La coordination nationale, qui dénonce depuis le 8 novembre les atteintes aux libertés fondamentales, se félicite de cette nouvelle mobilisation massive qui fait suite aux Marches des Libertés du 28 novembre et leurs 500 000 manifestant-es partout en France. Cette semaine, la diversité et l’ampleur des cortèges témoignent de l’enracinement de la contestation contre la proposition de loi « Sécurité globale », il faut donc continuer à mobiliser !

Samedi 05 décembre, le cortège mêlant souvent slogans contre la loi sécurité globale, pour la liberté d’expression et des revendications contre le chômage et la politique anti-sociale du gouvernement était composé de manifestant.e.s déterminé.e.s à se faire entendre !

Si le gouvernement développe son arsenal répressif et sécuritaire, ce n’est pas par hasard. C’est le meilleur moyen pour lui d’essayer de contenir la contestation et les luttes sociales, féministes, antiracistes ou écologistes. Le calcul est vite fait : face aux licenciements, à la croissance massive du chômage et des inégalités, à l’explosion de la pauvreté, aux contestations des dominations, le gouvernement se donne les outils pour surveiller et réprimer un maximum, pour casser les contre- pouvoirs.

Lutter pour le retrait de cette loi, c’est lutter pour un avenir meilleur, c’est lutter en faveur de l’expression de nos droits de manifester, de grève, etc. Si les désormais célèbres articles 21, 22 et 24 ont attiré l’attention, c’est bien toute la loi qui est liberticide comme l’article 30 qui prévoit 6 mois d'emprisonnement et 7500€ d'amendes pour l’acquisition ou la détention d’un simple fumigène.

C’est donc bien pour défendre l’ensemble de nos libertés individuelles mais aussi défendre les libertés publiques comme le droit à l’information qu’il faut se mobiliser pour exiger le retrait total de la loi dite de « Sécurité Globale ».
Nous appelons donc à une manifestation massive ce samedi 12 décembre 2020, à 14h30, au départ du Tribunal de Grande Instance de Dijon !

Les premiers signataires : Solidaires 21, ATTAC 21, EE-LV 21, Parti de Gauche 21, Génération.s Dijon 21 , La Mistoufle