Recherche
> Vie locale > Vie locale
19/05/2020 16:42

DIJON : Zoom sur la réouverture d’Images Photo

Le magasin du 24 rue Bossuet est opérationnel depuis le lundi 11 mai. L'équipe d'Images Photo a procédé à quelques adaptations post-confinement pour continuer à proposer une dizaine de marques à sa clientèle.
La porte de la boutique s’est rouverte au public le lundi 11 mai, à 14h00. «Le gérant (Pierre Froidure) est venu tout préparer durant la matinée pour que nous puissions travailler dans de bonnes conditions mais aussi accueillir la clientèle en sécurité», assure Loïck Queret.

Un espace de vente «plus sécurisé»


Masques de protection sur le bas du visage, visière à portée de main si besoin, le responsable de la boutique ajoute que du gel hydroalcoolique est à disposition des clients, de même que des gants, et que ceux-ci peuvent de ce fait toujours manipuler et tester le matériel en vente.
«Nous avons fait en sorte de sécuriser un peu plus l’espace de vente, pour éviter le passage juste devant les vitrines et pour séparer les deux bornes de tirage photo», explique Loïck Queret. Deux bornes tactiles dont la désinfection est régulière, «systématique», ainsi que celle des vitrines et du matériel manipulé. Sur l’un des supports d’accueil et de vente, un poste informatique a été enlevé.

Horaires d'ouverture quelque peu revus,

formations individuelles sur rendez-vous


Répercussion de l’application de ces mesures sanitaires sur les horaires d’ouverture : si ceux-ci n’ont pas changé pour la matinée (du mardi au samedi de 10h à 12h30), ils ont été réduits d’une heure au total par après-midi (du lundi au samedi de 14h30 à 18h30, contre 14h-19h avant le confinement).
«Du mardi au samedi, de 9h à 10h, je suis présent à la boutique de manière à répondre à des questions et à poursuivre les formations individuelles, sur rendez-vous». Jusqu’alors, ces formations se faisaient en salle. Elles se dérouleront désormais au sein de l’espace de vente.
Le service de portrait sur place, en studio, est quant à lui supprimé en raison d’un congé maternité mais aussi forcément des conditions d’accueil post-confinement à respecter. La configuration du studio ne permettait pas des adaptations totalement sécurisantes.

«On sent que les photographes ont été frustrés»


Certes, les prestations extérieures sont aussi annulées (portraits, photos d’identité à domicile…) ou reportées à septembre voire au-delà (salon de la photo animalière qui était prévu fin mars), mais on se veut optimiste chez Images Photo quant à la relance de l’activité en boutique : «Les gens ont eu le temps de se documenter et sont demandeurs sur certains équipements. Une personne vient par exemple d’acheter un appareil hybride. On sent que la photographie est un loisir qui a manqué et que les photographes ont quelque part été frustrés par cette période. Après, vous dire que ça repart très fort serait quand même exagéré car ça reste mitigé suivant les journées - mercredi, jeudi et vendredi derniers ont été très calmes par exemple et il y a peut-être plus urgent que de remplacer le matériel photo - mais je n’ai pas l’impression que les gens sortent à nouveau en ville juste pour la balade. Chaque client est venu pour un besoin assez précis».

Le magasin dit avoir mis à profit le confinement sur certains points : «Jusque-là, on n’avait pas de site internet adapté pour proposer de la vente de matériel photo neuf en ligne. On le faisait uniquement pour le matériel d’occasion. Le nouveau site internet va être actif très bientôt, on l’a bien garni durant ce confinement».

Pour cette reprise, Images Photo s’appuie sur trois personnes, le gérant Pierre Froidure, le responsable du magasin Loïck Queret et une apprentie en Brevet technique des métiers.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier