Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
17/06/2021 11:11

ÉDUCATION : Le bac reste un «rite initiatique»

Deux épreuves terminales en présentiel sont maintenues dans la voie générale notamment : le texte de philosophie et le Grand oral, nouveauté de cette session 2021. La rectrice s'est rendue au lycée Montchapet à Dijon pour suivre le lancement du baccalauréat ce jeudi 17 juin. Nathalie Albert-Moretti a défendu la «valeur» de ce diplôme.
Il est 8h05 dans la salle S111 du lycée Montchapet à Dijon. Des élèves de terminales sont près à retourner la feuille distribuée sur les tables pour découvrir l'intitulé de leur épreuve de philosophie.

«Discuter, est-ce renoncer à la violence», apparaît comme première proposition. «L'inconscient échappe-t-il à toute forme de connaissance ?» est la question du sujet numéro deux. «Sommes-nous responsables de l'avenir ?» est la troisième option. Dernière possibilité, l'explication d'un texte d'Emile Durkheim issu de son ouvrage «De la division du travail social» (1893).


Pour 15.388 élèves de l'académie, les épreuves en présentiel du baccalauréat  vont marquer la fin de l'année scolaire passée sous le signe de la crise sanitaire. Parmi les bacheliers, 54% se présentent dans la voie générale, 26% dans la voie professionnelle et 18% dans la voie technologique.

«Conserver au baccalauréat toute sa valeur»


Ce jeudi 17 juin 2021, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l'académie de Dijon, est accueillie par Christophe Morat, proviseur du lycée Montchapet, pour suivre ce lancement.

«On est très heureux à avoir réussi à maintenir les épreuves terminales pour ce baccalauréat 2021», se félicite la représente du ministère de l’Éducation nationale, évoquant «une année très difficile pour tout le monde, les élèves, les équipes des établissements, les équipes du rectorat».

«C'est un vrai motif de satisfaction. On voit que les élèves sont à la fois rassurés par l'organisation et, en même temps, très concentrés. Ce sont de vraies épreuves qui se déroulent en philosophie ce matin, en français cet après-midi, et dès hier pour le bac professionnel», poursuit la rectrice.

«Il est vraiment important de maintenir ces épreuves terminales et de ne pas tout passer en contrôle continu pour conserver au baccalauréat toute sa valeur et aussi pour bénéficier de ce rite initiatique que constituent les épreuves terminales», défend Nathalie Albert-Moretti.

Une fois l'examen de philosophie passé, la meilleure note sera retenue entre l'épreuve sur table et le contrôle continu réalisé durant l'année.

«Le Grand oral est une épreuve emblématique du nouveau baccalauréat»


Nouveauté 2021, le Grand oral est une épreuve obligatoire de 20 minutes portant sur la maîtrise de la prise de parole de manière structurée et argumentée ainsi que sur la capacité à développer une réflexion. La note du Grand oral représente 10% de la note finale du baccalauréat dans la voie générale et 14% dans la voie technologique. Le Grand oral se déroulera du 21 juin au 2 juillet.

«Le Grand oral est une épreuve emblématique du nouveau baccalauréat puisqu'elle permet de montrer son aisance dans la prise de parole en public, face à un jury, sa capacité à dérouler un discours, à convaincre, à faire preuve d'éloquence. (…) Les élèves choisissent les deux sujets qu'ils vont présenter – qui doivent couvrir leurs deux enseignements de spécialité – et optent généralement pour des sujets qui les passionnent. C'est un vrai travail de préparation pour eux mais ils donnent de leur personne déjà dans le choix du sujet et ensuite dans la présentation devant le jury. C'est une épreuve nouvelle et importante pour leur cursus futur parce qu'on sait à quel point l'aisance orale est importante pour tout ce qui va suivre y compris quand on se présentera devant un recruteur pour décrocher un emploi, beaucoup de choses se jouent à l'oral en réalité», explique la rectrice.

«Nos élèves réussissent bien parce qu'ils sont bien accompagnés»


Le lycée Montchapet compte près de 900 élèves, parmi eux 306 élèves de terminale se présentent au baccalauréat dont 90 dans la voie professionnelle et technologique. Ce jeudi après-midi, près de 300 élèves de première sont concernés par l'épreuve anticipée de français. Le français oral débutera le 21 juin.

«Nos élèves réussissent bien parce qu'ils sont bien encadrés, bien accompagnés», assure le proviseur. «Nous menons l'organisation du bac avec soin, on s'adapte à la Covid qui nous occupe depuis déjà 18 mois. Nous sommes habitués à l'imprévu. Avec l'engagement de tous les fonctionnaires de l'État, de toutes les équipes d'encadrement, nous passons ce matin un bac serein. Nous avons vu des élèves sereins, des professeurs sereins», ajoute-t-il.

En dehors des situations particulières d'épreuves adaptées , le nombre d'élèves par salle varie de 20 à 30 en fonction de la superficie. Le lycée n'est pas loin d'avoir dû doubler le nombre de salles requises pour ces épreuves terminales.

Résultats le 6 juillet à 9 heures


Autre nouveauté 2021, la généralisation de la correction dématérialisée des copies. Maintenant l'anonymat des candidats, ce processus de correction évite aux correcteurs de se déplacer dans les centres d'examens.

Dans la voie générale et technologique, les résultats du baccalauréats 2021 seront indiqués le mardi 6 juillet dès 9 heures. Les oraux de rattrapage se dérouleront du 7 au 9 juillet et la session de remplacement du 6 au 13 septembre.

Pour la voie professionnelle, les épreuves pratiques se sont déroulées du 25 mai au 4 juin. Le français, histoire-géographie et EMC le 16 juin. La prévention, santé et environnement ainsi que l'économie le 17 juin. Les arts appliqués et cultures artistiques le 18 juin. Les épreuves de contrôle auront lieu du 6 au 10 septembre.

Jean-Christophe Tardivon



























Infos-dijon.com - Mentions légales