> Vie locale > Vie locale
04/09/2023 22:03

ÉDUCATION : Le collège Henri Dunant expérimente la médiation animale avec les élèves

Ce lundi 4 septembre, les équipes éducatives ont présenté au président du Département François Sauvadet le projet «Un chien dans ma classe» mené avec un Goldendoodle.
Situé en zone urbaine, le collège Henry Dunant se caractérise par sa position limitrophe entre les villes de Dijon et de Chenôve. Le bâti est bien entretenu mais offre des espaces limités en dehors des salles de classes, et ne possède d’installations sportives. De plus, le fonctionnement au quotidien est impacté par la localisation de la vie scolaire au 1er étage et par l’absence d’espace couvert extérieur.

A la rentrée 2022, le collège accueille 334 élèves, 174 garçons et 177 élèves D.P, 50 élèves domiciliés à Chenôve. Deux écoles alimentent principalement les classes de 6ème : Monts des Vignes et Valendons situées à proximité immédiate du collège. Un collège privé se situe également dans le même zone géographique. 38% des élèves sont issus de C.S.P défavorisées et 42% sont boursiers ; 23 nationalités sont représentées en raison notamment de la présence d’un centre d’accueil de demandeurs d’asile sur le secteur de recrutement du collège. L’offre de formation est très réduite : une bi-langue allemand en 6ème, espagnol et allemand LV2. Depuis 2020, le collège comporte également une unité d’inclusion scolaire T.F.C de 12 élèves.

Le niveau de maîtrise des élèves aux évaluations nationales de 6ème est insuffisant, bien que supérieur en mathématiques : 26% de réussite espace et géométrie, 37% en résolution de problèmes d’une part et 15% en orthographe et 21% en étude la langue d’autre part. Le pourcentage d’élèves en retard en 3ème est supérieur à 20% contre moins de 10% pour le département, avec des taux de redoublements importants sur tout le cycle 4. Pour autant, la moyenne obtenue à l’évaluation du socle est inférieure à celle départementale : 13.9 en 2022 contre 15.00 avec 39.6 % des élèves qui ont une maîtrise fragile voire insuffisante contre 28% au niveau départemental. Seuls 78% des élèves ont obtenu le D.N.B à la session 2022, avec une moyenne de 10.24 aux épreuves finales (11.82% département). A la valeur ajoutée du taux de réussite au D.N.B et du taux d’accès de la 6ème à la 3ème négative (-3), s’ajoute un taux d’accès à la seconde G.T de seulement 57.74% pour 2022 (65% département)

En avril 2022, une enquête « Climat scolaire » a été réalisée auprès de tous les usagers du collège, en raison d’une situation de crise au sein de l’établissement. Cette enquête a révélé notamment un sentiment de défiance très marqué des élèves à l’égard des adultes, une estime de soi dégradée des élèves, un manque d’appétence pour le travail scolaire et sentiment d’insécurité partagé par tous les usagers.

L’objectif principal en 2022-2023 a donc été de restaurer un climat scolaire serein, afin d’améliorer les conditions de travail des élèves comme des adultes en réinterrogeant notamment le fonctionnement de l’établissement et les pratiques des différents acteurs. Une mise en cohérence des pratiques éducatives et l’explicitation des règles de vie ont permis d’impulser une nouvelle dynamique au collège Henry Dunant.

Dans ce contexte, le projet de médiation canine est apparu comme un moyen innovant et fédérateur susceptible de rétablir une relation de confiance entre les élèves et les adultes. La démarche nationale N.E.F.E « Notre Ecole, Faisons la Ensemble », a ainsi été l’opportunité de concrétiser ce projet grâce au Fond de l’Innovation dont l’établissement bénéficie.

Par la présence d’un animal, il s’agit d’éduquer à la médiation, de contribuer à apaiser les tensions, de favoriser la concentration, de soutenir les élèves fragiles et enfin de renforcer le sentiment d’appartenance au collège Henry Dunant.

Le projet de médiation canine

Ce projet s'adresse à tous les acteurs du collège :
- Les élèves : Bien être, bien fait, apaisement, concentration, mise en confiance, estime, de soi.
- Les enseignants et la vie scolaire : pédagogie renouvelée, aide et soutien.
- L'ensemble des personnels : lien et communication transversale en présence de l'animal entre tous les acteurs du collège (administration , vie scolaire, agents, enseignants, élèves).
La médiation animale peut être un levier pour résoudre les problématiques relationnelles, pédagogiques et éducatives.

Nos premières expériences

La rencontre au sein du collège d'animaux médiateurs a débuté en 2022, avec la venue d'un éducateur canin spécialisé en médiation par l'animal dans le cadre du projet avenir. En 2023, la démarche se poursuit avec le programme PECCRAM (Programme d'Education à la Connaissance du Chien et aux Risques d'Accidents par Morsure) auprès de deux classes de sixième dans le cadre du parcours santé. L'accueil positif et les effets bénéfiques de la présence des chiens ont motivé ce projet.

- 2022 : Projet d’un professeur avec Intervention de Monsieur GUILLAUME (voir fiche projet annexe 1)
- 2023 : PECCRAM (Programme d’Education à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accident par Morsures) dépliant annexe 2
- 2023 Présence du chien Pocket chez la CPE pendant 1/2 journée (annexe 4)
- 2023 Présence de Pocket lors d’un oral de stage pour un élève de troisième fragilisé ayant fait son stage chez un médiateur animal.

Ce projet pour :
- L'amélioration du climat scolaire
- Instaurer le bien-être à l’Ecole grâce à l’effet apaisant du chien
- Une meilleure communication entre adultes/élèves, en effet miroir avec Chien / Elève
- De meilleures (conditions) apprentissages.
- Un sentiment d’appartenance à l’établissement.

LA MEDIATION ANIMALE EN PRATIQUE

La médiation canine, c'est la mise en relation de l'élève et du chien. Cela permet une relation à l'autre sans jugement, qui stimule et réconforte naturellement.

Le chien Epithète : son bien être, ses besoins, son intégration sans le projet.

Le chien et sa gestion : Le chien Epithète est la propriété de la SARL Family Dog et Cie.

L’éducateur canin spécialisé dans la médiation par l’animal, Monsieur Olivier GUILLAUME, formera le chien à la vie et au rythme du collège et assurera la sensibilisation, la formation et l’accompagnement du personnel et des éléves.

Choisir un jeune chien permettra de le former au sein du collège aux diverses contraintes et stimulations du lieu. Nous serons attentives à la fatigabilité du chien et de son emploi du temps adapté à son âge et son développement.

Le choix du chien médiateur a été fait en respectant plusieurs points de vigilance ; les races les plus connues sont le Labrador et le Golden Retriever, ce sont des chiens intelligents, affectueux, gentils avec un capital sympathie indéniable. Cependant le problème des allergies subsistent, une réponse à ce problème est le choix d’un animal croisé, utilisé de plus en plus en médiation surtout aux Etats Unis et au Canada, il s’agit du Goldendoodle. Ce dernier a l’avantage d’être hypoallergénique.

Le choix d’avoir une petite femelle s’est imposé naturellement, et la stérilisation est prévue pour éviter les difficultés liées (chaleurs, réactivité due aux hormones).

Les missions d’Epithète :
Dans la salle d’arts plastiques, où les élèves sont en mouvement, pour les canaliser d’une part et d’autre part pour organiser des activités pédagogiques autour du chien, comme par exemple :
- bénéficier de la présence du chien comme source inspirante (un modèle vivant à reproduire)
- travail sur les émotions suscitées par l'animal,
- travail sur les 5 sens ,
- présence rassurante et régulière du chien
- respecter les consignes de déplacement, se déplacer dans le calme,
- gérer le bruit dans la classe

Le Chien dans l’Art
Dans la salle de mathématiques (salle 11) :
- pour la concentration,
- pour la motivation,
- pour désacraliser la discipline,
- pour accompagner l’inclusion des élèves Ulis.

Dans les salles des autres professeurs motivés et volontaires pour mener des projets ponctuels,ou coordonnés...

A l’extérieur des cours,
- sur la pause méridienne, moment d’échange élève/chien avec prise de responsabilité,
- gestion des balades, des besoins de l’animal, du soin (brossages...)
- mise en confiance des élèves ayant besoin de s’exprimer...
- si des élèves le souhaitent, ils pourront d'investir plus amplement auprès de ce chien, s'en occuper sur la pause méridienne (en s'inscrivant , à tour de rôle...).

NOTRE RESEAU

Nos recherches
Retours d'expériences similaires (annexe 5)

Même si les expériences en France restent récentes, plusieurs établissements ont testé la médiation animale en milieu scolaire


A partir de ces expériences ont été recueillis les éléments suivants :

Climat scolaire et apprentissages

Tous soulignent le climat apaisant de l'animal dans le cours, dans l'établissement et les nombreux résultats observables auprès des élèves. Un chien sait être calme, quand il faut se poser, avoir de l'énergie et jouer quand c’est nécessaire. Le chien a aussi un rôle actif, il « ressent » les émotions.

La présence du chien a amélioré le climat scolaire.

Dans les diverses observations, cela a favorisé le travail des compétences suivantes :
- Développer l’attention et l’écoute parmi les élèves, car un chien doit être au calme en classe,
- Respect des règles de vivre ensemble et des règles de bien être pour le chien,
- Améliorer l’ambiance de travail.

La médiation animale reste un outil précieux pour aborder les apprentissages et les travailler.

- Apprendre à mieux se connaître dans ses talents, ses difficultés, ses particularités et le découvrir chez les autres.
- Remotiver les élèves décrocheurs.
- Aider à l’intégration des élèves et faciliter la verbalisation.
- Renforcer l’estime de soi de tous les élèves.
- Favoriser l’apprentissage de la gestion du stress.
- Asseoir un climat plus serein entre les élèves et améliorer les relations entre ces derniers.
- Comprendre ce qu’est « apprendre » et le dédramatiser.
- Favoriser l’apprentissage de l’écoute mutuelle et de la communication avec les autres.
- Conforter le sentiment d’appartenance.

Dans de nombreuses expériences, il est mentionné que le chien a apporté beaucoup de gaieté dans les établissements. Les élèves apprennent le respect d’autrui en apprenant à connaître les animaux. Il a crée du lien entre les humains et pas seulement du côté des élèves, sa présence a rapproché les enseignants et la direction du collège.

Outre l’aspect « scolaire », les parents remarquent une amélioration des comportements même à la maison.

Responsabilité

Le chien favorise une responsabilisation par rapport à l'accompagnement qui doit se faire lorsqu'on a en charge un être vivant.

Dans son livre, Eduquer avec les animaux, François Beiger, écrit que c'est l'identité vivante que représente l'animal qui va provoquer l'intérêt de faire, l'idée d'implication, de communication avec l'animal qui responsabilisera l'enfant vis - à -vis de l'animal. Plus largement, la présence d’un animal en milieu scolaire contribue à l’apprentissage du respect.

Communiquer/gérer ses émotions, ses frustrations, l'estime de soi

Le chien favorise la communication et sa présence augmente la concentration. Au contact de l’animal, les élèves instinctivement savent faire preuve d’autodiscipline et de responsabilisation.

Les compétences qui seront plus particulièrement travaillées en présence du chien :
- Favoriser l’acquisition des compétences langagières orales comme par exemple si l'on s'adresse à un chien la voix doit être franche et audible, il faut savoir s'imposer.
- Respecter autrui, les autres, le chien, les règles,
- Cultiver la sensibilité.
- Identifier et exprimer en les régulant ses émotions et ses sentiments, accepter les différences, être capable de coopérer, se sentir membre d’une collectivité.
- Respecter les règles communes, comprendre les raisons de l’obéissance aux règles et à la loi dans une société démocratique, comprendre le rapport entre les règles et les valeurs.
- S’informer de manière rigoureuse, différencier son intérêt particulier de l’intérêt général, avoir le sens de l’intérêt général.
- Etre responsable de ses propres engagements, être responsable envers autrui, s’engager et assumer des responsabilités dans l’école, savoir s’intégrer dans une démarche collaborative et enrichir son travail ou sa réflexion grâce à cette démarche.

On parle d'intelligence émotionnelle en présence de l'animal... L'élève va naturellement développer son empathie vis à vis de l'animal :
- Idée de le retrouver après chaque vacances, chaque jour passé,
- Pour s'en occuper, il va falloir se fixer des objectifs (le promener, s'en occuper, le respecter s'il montre des signes de fatigue, rester calme en sa présence),
- Accepter de le « partager », c'est le chien du collège, de tous les élèves, travailler ensemble et en équipe, en bonne intelligence, pour son bien être.

La présence du chien participe à l'épanouissement des élèves, permet de limiter les disputes entre élèves. Nous avons tous en tête le fait que ce n'est pas toujours facile d'instaurer un contact avec un élève. En crise ou en colère, les élèves ont parfois du mal à avoir confiance en l'adulte. La présence du chien va instaurer une autre règle de communication, un autre lien, une facilité d'échange plus sereine et naturelle, dans le non dit, par les geste, les postures. Pour le bien être du chien et des élèves au collège,l’ ambiance doit être apaisée.

PARTENAIRES, ASSOCIATION ET FINANCEMENT

Nos précieux contacts : mutualisation des ressources et des expériences

Lors de nos échanges téléphoniques nous avons rencontrés des personnes passionnées, engagées et motivées par la médiation animale en milieu scolaire. Ils nous ont fait découvrir des personnes ressources avec qui nous sommes étroitement en contact aujourd’hui et plus particulièrement 2 acteurs : - Enseignant ULIS du collège J. Vallès
- Documentaliste LEGTA de Valdoie

Grâce à ce réseau nous avons pris connaissance :
- - Projet de recherche à la Sorbonne (annexe 3)
- - Colloque international de décembre 2022 à Aubertvilliers
- - Colloque avril 2023 à Vauvert, Magistere créé par la Cardie de Montpellier
- - Mise en relation avec l’association SOMMER
- ...

Nos partenaires actuels et à venir
- Mme Marie-Hélène PARET PASSOS, ingénieure de recherche La Sorbonne
- Monsieur GUILLAUME Olivier : éducateur canin spécialisé dans la médiation par l’animal
- Madame MEYER Magali : éleveuse et médiatrice animale SCEA Les Roches du Mettey (88)

FORMATION

Formation des référents
Madame DUFLANC LEHMANN Agnès recevra une formation de l’AZCO (Association de Zoothérapie de Cote d’Or) en médiation animale en octobre 2023
Madame GUILLAUME Cécile, diplômée de l’ENESAD (ex-Agrosup) spécialité Productions Animales.

Formations des élèves chaque année
SARL Family Dog et Cie assurera des séances de sensibilisation auprès de l’ensemble des élèves
afin que tous connaissent les codes et bases de l’éducation d’Epithète.

Formations des adultes chaque année
SARL Family Dog et Cie assurera des séances de sensibilisation auprès de l’ensemble des adultes afin que tous connaissent les codes et bases de l’éducation d’Epithète.

De plus des interventions seront proposées aux enseignants souhaitant intégrer Epithète à leur pratiques pédagogiques.

EVALUATION DU PROJET

Dans un premier temps nous envisagions d’évaluer en interne notre projet.

Grâce à notre réseau nous avons pris connaissances des travaux de la Sorbonne concernant la médiation animale dans le secteur public (Justice, Armée et Education Nationale). Notre projet intègre le panel de leur travail de recherche lancé en octobre 2022)

Une enquête auprès des élèves sera réalisée en septembre 2023 pour mesurer la qualité du climat scolaire et les indicateurs pédagogiques ( posture face au travail, sollicitation de l’adulte en cas de difficultés...) et sera reconduite en avril 2024 afin de mesurer les effets de la médiation canine.

Une enquête a destination des adultes sera également menée selon le même calendrier.

LES POINTS DE VIGILANCE

Nous accorderons une attention toute particulière pour gérer et/ou répondre aux difficultés potentielles rencontrées comme :
- La peur des élèves et/ou des personnels
- Les réactions inadaptées en présence de l’animal
- Les réserves de la part des familles
- Le bien être du chien et sa fatigue.

Communiqué

François Sauvadet a suivi la rentrée scolaire au collège Henri Dunant