Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
23/09/2021 23:35

ÉDUCATION : Les enseignants ont manifesté devant le rectorat à Dijon

Le rendez-vous était donné ce jeudi 23 septembre devant le rectorat de l'académie de Dijon. Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés afin d’exprimer leurs revendications dans le calme.




Fabian Clément

« C’est une journée intersyndicale avec la FSU, la CGT et Force ouvrière. La rentrée se fait dans des conditions extrêmement difficiles. Il y a des classes à 30 élèves en maternelle, les écoles élémentaires et les collèges également. Le ministère a redéployé des postes dans certains secteurs du premier degré mais il les a pris sur les collèges et les lycées. En lycée c’est la pagaille parce que le nouveau bac Blanquer a fait éclater les groupes de classes et donc plus personne ne comprend vraiment comment cela fonctionne. Il y a également un gros déficit à l’université. Nous considérons que le système éducatif de la France, 6ème ou 7ème puissance mondiale, est indigne de son rang. Nous sommes très mal classé. Si on ne prend pas compte des enseignants retraités, la France est au niveau de l’Espagne ou de la Grèce. Nous avons une crise de vocation, une crise de recrutement et une crise de démission parmi nos jeunes collègues. Le Ministère n’a pas correctement anticipé la rentrée avec cette crise sanitaire. 

La mobilisation d’aujourd’hui est ce qu’elle est, les collègues ne se sont pas tous mis en grève parce que le pouvoir d’achat est impacté avec une journée de salaire en moins. Mais il y a tout de même beaucoup de grogne. Nous ne sommes peut-être pas beaucoup aujourd’hui mais nous avons beaucoup de soutiens. »



« Nous avons présenté ce matin nos revendications : Les salaires, les postes et les conditions de travail. Les salaires, nous attendons depuis l’année dernière une programmation  pluriannuelle mais à la place de ça on a eut une prime d’attractivité qui ne touchait que les débuts et les fins de carrière. Nous voulons le dégel du point d’indice car cela permettrait que tous le monde soit augmenté. Il n’y a pas de dynamique de revalorisation d’entamée par le gouvernement. La France est classée 22ème sur 33 dans le classement de la paye des enseignants donc c’est pour dire... Dans le second degré il y a eut 600 postes qui ont été perdu au concours cette année car les gens ne s’y présentent plus. Ce métier manque d’attractivité. Il y a un vrai problème de remplacement car ils vont chercher des contractuels à Pôle-emploi. Ils nous ont dit que ce qu’on leur a dit ne les intéressait pas car se sont des revendications nationales. »

Manon Bollery
© Manon bollery






Infos-dijon.com - Mentions légales