Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
09/05/2024 23:25

EUROPÉENNES : De l'usage des fonds européens autour de la Cité internationale de la gastronomie et du vin

Les ministres Fadila Khattabi et Olivia Grégoire se sont penchées, ce jeudi 9 mai, sur trois réalisations concrètes dans les rues de Dijon cofinancées par l'Union européenne.
Colistiers de Valérie Hayer et membres du gouvernement étaient en campagne partout en France lors de la Journée de l'Europe, ce jeudi 9 mai 2024, pour enrayer la dynamique baissière des sondages en vue du scrutin du 9 juin prochain.

À Dijon, Olivia Grégoire, ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation, et Fadila Khattabi, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées, se sont associées pour mettre en avant des réalisations financées par des fonds européens

Les deux ministres ont été accueillies par François Patriat (REN), sénateur de la Côte-d'Or, Philippe Frei (REN), député de la Cote-d'Or, François Deseille (Modem), adjoint au maire de Dijon, et Laurent Baumann (REN), président du bureau départemental de Renaissance en Côte-d'Or.


Un cheminement gare-Cité de la gastronomie financé par l'Union européenne


Dès la sortie de la gare, la délégation découvre un exemple concret mais discret d'usage des fonds européens.

Dans une enveloppe globale de 1,7 millions d'euros, le Fonds européen de développement régional (FEDER), géré par la Région Bourgogne-Franche-Comté, a contribué à hauteur de 680.000 euros à la construction de l'impressionnante passerelle qui relie le passage Henri-Vincenot au jardin de l'Arquebuse, facilitant ainsi le cheminement piéton de la gare à la Cité internationale de la gastronomie du vin. L'équipement installé en 2019 a été dessiné par Thierry Ciccione, architecte de l'agence Stoa.

Il s'agit d'un exemple discret car aucune mention de ce financement n'est apposée sur les rambardes en acier auto-patiné contrairement à la section de la voirie semi-piétonne de la rue du Jardin des plantes que la délégation découvre en sortant du jardin botanique.

Là, un petit panneau signale que la création d'un «corridor naturel et écologique» a été soutenue par le FEDER à hauteur de 550.000 euros pour un coût total du projet de 1,3 millions d'euros.

L'Union européenne contribue à la protection des vins de Bourgogne


Pas de fonds européens à la Cité internationale de la gastronomie et du vin. Le projet immobilier incluant un équipement culturel et touristique a été très majoritairement financé par Eiffage : sur les 250 millions d'euros du projet, environ 15 millions d'euros ont été apportés par des collectivités.

En revanche, la Chapelle des Climats, présentée par François Deseille, permet à Olivia Grégoire de souligner la protection commerciale de 26 indications géographiques de vins français : «toute notre gastronomie et nos merveilleux vins de Bourgogne sont protégés par l'Union européenne».

Parallèlement, Olivia Grégoire découvre la Cuisine expérientielle et différentes boutiques du Village gastronomique, s'enthousiasmant à chaque étape et promettant de revenir faire des emplettes dans l'après-midi, tandis que Fadila Khattabi ne manque pas de rappeler avoir organisé là des séminaires pour son ministère.

L'Union européenne cofinance l'embellissement de la rue Monge


La délégation rejoint le centre-ville via la rue Monge dont la future voie unique s'esquisse déjà au milieu des travaux. L'embellissement de l'axe Monge-Bossuet bénéficie du FEDER à hauteur de 950.000 euros parmi une enveloppe globale de 5 millions d'euros.

Sur quelques centaines de mètres, ce sont donc plus de deux millions d'euros de fonds européens qui ont accompagné des réalisations liées à la mobilité, en périphérie de la Cité de la gastronomie.

«C'est important de signaler aux gens ce que l'Europe nous permet et ce que serait la France sans l'Europe», conclut Olivia Grégoire, «on avait envie d'illustrer de façon très concrète l'Europe du quotidien».

Jean-Christophe Tardivon

Fadila Khattabi, Olivia Grégoire et Bérangère Abba tractent dans les rues de Dijon


La plateforme numérique Toolib accélère l’accessibilité des hôtels


«Le Rassemblement national se disqualifie en nationalisant l'élection», proteste Fadila Khattabi


Olivia Grégoire fustige la «schizophrénie» du Rassemblement national entre Paris et Bruxelles


«Dans deux ans, vous n'avez plus de jungle de Calais», anticipe Valérie Hayer


Valérie Hayer déambule à Dijon pour la campagne des européennes


Selon Agnès Pannier-Runacher, «la France sera plus forte dans une Europe plus forte»


«La Bourgogne-Franche-Comté a su tirer son épingle du jeu en 2023», note Olivia Grégoire en matière de tourisme


La Région Bourgogne-Franche-Comté mise sur le «tourisme responsable»


Plus d'un milliard d'euros de consommations touristiques en Côte-d'Or en 2023








































Infos-dijon.com - Mentions légales