Recherche
> Vie locale > Vie locale
27/05/2020 11:57

ÉVÉNEMENTIEL : L’agence Class & Chic prend le temps de rassurer la clientèle en incitant aux gestes barrières

Depuis le 11 mai, l’agence d'hôtes et hôtesses Class & Chic a réinventé son métier dans l’intérêt de maintenir une prestation d’accueil et en même temps que sensibiliser aux respect des gestes barrières et mesures sanitaires. Florence Roulleau, directrice de l’agence dont les locaux sont basés rue Saint-John Perse à Dijon, nous parle de cette adaptation.
Dans l’ère de l’avant-confinement, on pouvait les voir accueillir le public dans des salles de réunions ou bien sur des road-shows, avec le sens de l’accueil, l’indispensable sourire, mais sans précautions sanitaires très poussées, autrement dit en pouvant déambuler entre les invités afin d'assurer le service ou d'autres missions.
Depuis le 11 mai et le déconfinement, ils et elles peuvent se tenir à l’entrée de points de vente en portant notamment des casques-visières, avec du gel hydroalcoolique à disposition, plaques de plexiglas en eux et les clients. Les hôtes et hôtesses de l’agence Class & Chic sont toujours là, désormais pour «apporter un accueil rassurant aux clients qui arrivent».

«L’accueil chaleureux et bienveillant reste une priorité pour nous. On se rend compte qu’après deux mois de confinement certaines personnes peuvent être désorientées», explique la directrice de l'agence Florence Roulleau vis-à-vis des mesures sanitaires et gestes barrières à adopter.
Plus qu’un simple accueil, les hôtes et hôtesses de l’agence se retrouvent au premier rang pour «livrer un message préventif, inciter au port du masque et même expliquer comment bien le mettre, distribuer du gel hydroalcoolique...». Un point sur le respect des marquages au sol ainsi que la gestion des flux sont effectués. Depuis le 11 mai, une dizaine d’hôtes et hôtesses sont mobilisés à la Toison d’Or.

«Je réfléchissais à une manière de rendre l’agence utile dans cette période»


«À l’approche du déconfinement, je réfléchissais à une manière de rendre l’agence utile dans cette période car c’est aussi notre responsabilité citoyenne de respecter les mesures sanitaires et de tout faire pour ne pas connaître de deuxième vague, encore plus en tant que cheffe d’entreprise», dit Florence Roulleau, qui s’est donc appuyée sur plusieurs réunions avec la DIRECCTE et l’Agence Régionale de Santé pour «réinventer le métier», au moins durant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire (jusqu’au 10 juillet).
Ses collaborateurs et collaboratrices sont tous formés en amont à l’accueil disons protocolaire dans le contexte actuel.

Pour l’agence dont l’activité événementielle à proprement parler était au point mort depuis mi-mars, le nombre de 80 à 100 hôtes et hôtesses en contrat par mois a forcément chuté, mais Florence Roulleau préfère aller de l’avant. «Pourquoi ne pas retrouver une activité soutenue dans cette configuration… En tout cas, il y a de la demande et nous pouvons assurer des prestations dans toute la région», assure-t-elle, en laissant entendre que des contrats avec d’autres établissements sont en passe d’être finalisés. Elle qui se satisfait également de pouvoir recréer de l'emploi.

«L’activité événementielle que l’on faisait repartira en septembre. Des hôtesses seront par exemple sur le salon des seniors en octobre prochain à Dijon et nous avons été demandés pour plusieurs séminaires d’entreprises», annonce la directrice d’agence.
Quant aux nouvelles habitudes à prendre dans l’accueil, qui pourrait être impacté même en dehors de l’état d’urgence sanitaire, elle confirme : «On a cette capacité à s’adapter, on est sur de l'accueil premium et on le fera avec professionnalisme».

Alix Berthier

«L’agence d'hôtes et d'hôtesses Class & Chic réinvente son métier»
Retrouvez le communiqué en cliquant ici