Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
26/10/2020 03:21

FORMATION : Le CESAM intervient en amont de la qualification

Avec le Dispositif Amont de la Qualification financé par la Région Bourgogne-Franche-Comté, les stagiaires entrent dans un parcours de formation sécurisé et individualisé en vue d'accéder à un premier niveau de qualification professionnelle. Le vendredi 23 octobre, l'équipe du CESAM à Dijon l'a présenté à Élisabeth Borne en présence de Marie-Guite Dufay.

La dernière étape du semi-marathon d'Élisabeth Borne du vendredi 23 octobre 2020 s'est déroulée dans les locaux du CESAM, association dijonnaise qui intervient depuis cinquante ans dans le secteur de la formation professionnelle.

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a été accueillie par Michel David (président du CESAM) et Françoise Lechat (directrice générale du CESAM). Parmi la délégation étaient présents : Didier Martin (député LREM de la Côte-d'Or), Marie-Guite Dufay (présidente PS du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté), Océane Charret-Godard (vice-présidente PS du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté), Carine Seiler (haut-commissaire aux compétences) et Fabien Sudry (préfet de la Côte-d'Or).

Un parcours avant la formation


Dans un premier temps, la ministre a échangé avec des stagiaires en classe de français langue professionnelle avec une spécialisation pour apprendre le vocabulaire du BTP. Ensuite, elle a pu discuter avec des stagiaires accompagnés par le Dispositif Amont de la Qualification.

Financée par la Région Bourgogne-Franche-Comté, la formation est gratuite et destinée aux demandeurs d'emploi de plus de 16 ans inscrits à Pôle Emploi. La durée maximale est de 650 heures.
L'objectif du Dispositif Amont de la Qualification est de permettre au stagiaire d'entrer dans un parcours de formation sécurisé et individualisé, organisé en plusieurs étapes en vue d'accéder à un premier niveau de qualification professionnelle. Pour cela, le parcours s'appuie sur un diagnostic des besoins de la personne, sur des modules d'acquisition des savoirs de base et des compétences professionnelles ainsi que sur un accompagnement individualisé.

«On demande aux employeurs d'être citoyens»


Françoise Lechat a signalé à la ministre que «malgré le Covid, des entreprises prennent quand même des stagiaires». En retour,  Élisabeth Borne a renchéri : «avec les aides à l'apprentissage, ça ne coûte rien à l'employeur pendant un an». En contrepartie, «on demande aux employeurs d'être citoyens» a glissé la ministre.

Pour sa part, Marie-Guite Dufay a mis avant la campagne de communication «J'ai ma place» qui recense «des milliers de places de formation, rémunérées et gratuites dans les secteurs qui recrutent» sur toute la Bourgogne-Franche-Comté. La présidente de la Région a insisté sur la nécesssité de «faire le lien entre l'insertion et la formation». Lancée en septembre 2019, l'objectif de cette campagne est de mieux faire connaître des offres de formation qui peuvent échapper aux personnes en recherche d'emploi.

Jean-Christophe Tardivon

Élisabeth Borne annonce le renforcement des emplois francs


La visite d’Élisabeth Borne à la fromagerie Delin


Fabrik ton parcours au CREPS de Dijon