Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
01/05/2021 19:27

HABITAT SOCIAL : Grand Dijon Habitat entend «améliorer le bien vivre ensemble sur la même grille de lecture»

Afin de poser plus clairement les droits et devoirs de Grand Dijon Habitat mais aussi des locataires relatifs à la vie locative ainsi qu’au bien vivre ensemble, deux guides illustrés sont édités et seront envoyés à tous les locataires de Grand Dijon Habitat.
L’habitat social porte bien son nom, mais il ne dispense pas les locataires de certains devoirs. C’est notamment le ton qu’a employé Hamid El Hassouni (PS)  lors d’une conférence de presse vendredi 30 avril 2021, avec à ses côtés deux élues municipales et métropolitaines Nadjoua Belhadef (PS) et Nuray Akpinar-Istiquam (PS), membres également des instances du bailleur social.
Le président de Grand Dijon Habitat a pris soin d’ajouter : «On est là pour faciliter, pas pour punir».

Grand Dijon Habitat explique aujourd’hui : «Le bail et ses documents annexes sont au cœur du lien contractuel qui unit un locataire et son bailleur. L’évolution de la règlementation, l’analyse des situations quotidiennes vécues par les locataires au sein du patrimoine de l’Office ces dernières années, ont rendu nécessaire la mise à jour de ces documents essentiels.  

 
Au-delà de ce besoin juridique, soucieux d’accompagner ses locataires dans la lecture de ces documents parfois complexes, Grand Dijon Habitat a élaboré en concertation avec les associations des locataires un guide illustré et pédagogique pour leur permettre d’identifier simplement les droits et devoirs qui les concernent au quotidien (travaux, relations de bon voisinage, respect des collaborateurs de l’Office…).
 
Ce travail a également été l’opportunité de repenser graphiquement le document " Qui fait quoi ? Qui paye quoi ? " pour là encore faire preuve de transparence sur la prise en charge au quotidien des travaux d’entretien du logement par le locataire ou par Grand Dijon Habitat.»

Obligations, droits, devoirs


La démarche est là explicative. Les documents remis au locataire à son arrivée dans un appartement, ayant une valeur juridique, peuvent être trop exhaustifs au point en quelque sorte de «noyer» les informations disons essentielles à la vie en appartement, en l’occurrence relatives aux droits et devoirs du locataire.

Pour aider les familles à cette compréhension, le bailleur social Grand Dijon Habitat présente ainsi deux guides illustrés. Ils seront envoyés à tous les locataires durant cette première quinzaine du mois de mai.

Le document «Mes droits et devoirs de locataire» récapitule ce que le locataire peut faire ou ne pas faire dans son appartement, en matière de tranquillité, d’hygiène, de travaux et plus largement de respect. Le premier point traite aussi des obligations du locataire (paiement du loyer avant le 10 de chaque mois, souscription à une assurance habitation, ouvrir sa porte au technicien venant par exemple pour un problème de chaudière).
«Qui fait quoi ? Qui paye quoi ?», c’est donc l’entête du second document qui fait le point sur ce qui est à la charge du locataire et à celle du propriétaire.

En rappelant que Grand Dijon Habitat gère un parc de 10.500 logements pour près de 20.000 locataires, Hamid El Hassouni note une nécessité de rappeler le cadre et les responsabilités de chaque partie. En précisant tout de même : «L’écrasante majorité des locataires respecte les règles».

«Ne pas opposer le bailleur et les locataires»


Enrichis en Conseil de concertation locative et adoptés à l’unanimité en conseil d’administration, ces guides visent à améliorer la compréhension des locataires, plus facilement et pédagogiquement qu’un règlement intérieur de plusieurs dizaines de pages et dont les textes, se basant en grande partie sur la législation nationale relative au logement, datent de la fin des années 80.

«Il s’agit d’améliorer le bien vivre ensemble sur la même grille de lecture», souligne le président de Grand Dijon Habitat. Il résume dans les grandes lignes : «Concernant un détecteur de fumée par exemple, le remplacement de la pile est à la charge du locataire. Puis-je faire du bruit chez moi de 22h à 7h du matin ? Non. Est-il possible de laisser un animal de compagnie tout seul dans un appartement ? Non. Le balcon n’est pas non plus un garage à vélo. Ces documents sont un rappel aux devoirs, un rappel de certaines évidences, à ceux qui ont tort.

Du côté des représentants des locataires, l’initiative est saluée. «Le but est de ne pas opposer le bailleur et les locataires», retient Yves Grosprêtre de la CNL, reconnaissant que la concertation locative est une notion bien prise en compte par la direction de Grand Dijon Habitat et que le démarche amène à un meilleur climat. Pour Camille Fraichard de l’UFC Que Choisir, «ces documents étaient nécessaires».

Gérard Hoppe, de l’Association Force ouvrière Consommateurs, résume quant à lui : «Quand il y a des problèmes touchant les locataires, on va le dire. Mais il n’y a jamais de problèmes, il y a toujours des solutions».

Alix Berthier
Photo : Alix Berthier



Infos-dijon.com - Mentions légales