Recherche
> Vie locale > Vie locale
21/02/2020 20:20

JUSTICE : Le «super proc» François Molins parraine une promotion de greffiers à Dijon

Procureur de la République de Paris au moment de la vague d'attentats de 2012 à 2017, François Molins était à Dijon ce vendredi pour la prestation de serment de 320 greffiers stagiaires de la promotion qui porte son nom.
«Le magistrat et le greffier sont comme un couple» a déclaré François Molins à infos-dijon.
Ce vendredi 21 février 2020, à Dijon, s'est déroulée la cérémonie de prestation de serment de 320 greffiers-stagiaires de l’École Nationale des Greffes. Le parrain de la promotion B2019 C03 est François Molins, actuellement procureur général près la Cour de cassation.

Il s'agit d'une des figures les plus reconnues de l'institution judiciaire notamment pour avoir été chargé du traitement des attaques terroristes survenues de 2012 à 2017 en tant que procureur de la République de Paris. Pour cela, il a reçu le surnom de «super proc».

Étaient aussi présents le directeur des services judiciaires, Peimane Ghaleh-Marzban, et le directeur de l’École Nationale des Greffes, Gérard Sentis, ainsi que quelque 600 proches des greffiers stagiaires invités à suivre cet évènement solennel.

«Une Justice plus lisible, plus accessible, plus rapide et plus efficace»


Lors de cette audience à l'auditorium de Dijon, devant une formation du tribunal judiciaire de Dijon, ces 320 greffiers stagiaires ont revêtu leur costume d’audience et juré de bien et loyalement remplir leurs fonctions et de ne rien révéler ou utiliser de ce qui sera porté à leur connaissance à l'occasion de leur exercice.

Ces 320 greffiers stagiaires sont notamment issus : du concours externe de greffier organisé au titre de l’année 2019 et d’une sélection du ministère des Armées pour former des agents amenés à exercer dans les tribunaux judiciaires compétents en matière militaire.

Selon le ministère de la Justice, le recrutement de ces nouveaux greffiers stagiaires «répondra aux enjeux de la loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la Justice qui vise à offrir une Justice plus lisible, plus accessible, plus rapide et plus efficace au service des justiciables».


«Le magistrat et le greffier sont comme un couple»

François Molins
Procureur général de la cour de cassation 

«Ça m’a paru tout à fait évident et naturel d’accepter. C’est la première fois que cela m’arrive. J’ai déjà parrainé des étudiants mais je trouve que cela a beaucoup de sens de parrainer une promotion de greffiers car le magistrat et le greffier sont comme un couple, l’un ne va pas sans l’autre et je pense que vu la modernisation des métiers et la complémentarité toujours plus forte, je trouve que cela est un beau signe que des greffiers aient choisi un magistrat comme parrain».

Manon Bollery