Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
23/09/2022 03:10
3034 lectures

LOGEMENT SOCIAL : L'association CLCV réagit à la contre-attaque du président de Grand Dijon Habitat

À quelques jours d'un conseil métropolitain, l'association de consommateurs entretient la polémique autour des «indemnités de réunion» attribuées par le bailleur social à Hamid El Hassouni.
Communiqué de la CLCV Côte-d'Or du 22 septembre 2022 :

Tout d'abord, contrairement à ce qu'avance Monsieur El Hassouni sur le fait que notre communiqué de presse ne serait qu'un moyen de lancer la campagne des élections HLM, nous tenons ici à affirmer que nous n'avons jamais agi selon quelque agenda que ce soit, ni politique, ni social, ni électoral et quand bien même, notre motivation a toujours été la même et le restera : la défense des consommateurs et des locataires. De plus, Monsieur El Hassouni semble bien mal informé car la CLCV de Côte-d'Or n'a pas présenté de liste à Grand Dijon Habitat depuis 2014 et n'en déposera pas pour les élections à venir. Et ce choix tient en très grande partie dans les relations fortement dégradées que nous entretenons avec ce bailleur social malgré tous nos efforts pour maintenir un contact régulier, une réunion en date du 19 mai 2022 a en effet bien eu lieu comme le précise Monsieur El Hassouni pour lui faire part de toutes les difficultés à avoir accès à des interlocuteurs privilégiés à Grand Dijon Habitat. Cela ne semble d'ailleurs pas venir de notre association, puisque la situation est strictement opposée chez les autres bailleurs sociaux (Habellis, CDC Habitat, Orvitis...), avec lesquels, même en cas de désaccord, nous parvenons à discuter, à être écoutés et à sortir par le haut des situations de crise, ce dans l'intérêt des locataires.


Ce qui nous amène à répondre à Monsieur El Hassouni sur un autre point. Le président de Grand Dijon Habitat nous accuse en effet de ne pas avoir soulevé le point des indemnités de réunion lors de notre dernière rencontre au printemps dernier. Si nous ne l'avons pas fait, c'est bien parce que nous n'en étions pas encore informés ! Cette entrevue avait uniquement pour but de rétablir une relation de travail constructive mais malheureusement la CLCV de Côte-d'Or n'a, à ce jour, toujours pas reçu de réponses aux problématiques posées lors de cette réunion. Si nous avions été en mesure de soulever la question des indemnités? Aurions-nous reçu une réponse ?

De plus,  Monsieur El Hassouni n'hésite pas à taxer notre action de populiste, critique semble-t-il assez en vogue en ce moment lorsqu'il s'agit de parer à de légitimes questions d'éthique et de justice sociale. Si nous n'avons pas détaillé les indemnités par année, c'est seulement dans un souci d'éviter la lourdeur de notre communiqué de presse. Nous avons cependant explicitement précisé que les 26 277€ représentaient le total des indemnités sur six ans, soit :
4940 € Net en 2015
4734 € Net en 2016
4871 € Net en 2017
4734 € Net en 2018
5077 € Net en 2019
1921 € Net en 2020

Nous tenons à rappeler ici que nous n'avons nullement remis en cause le caractère légal de ces indemnités. C'est bien l'éthique qui guide notre démarche. Nous dénonçons le choix fait par des élus de la République de ne pas renoncer aux indemnités de réunion, bien qu'ils soient indemnisés par ailleurs pour leur action publique.

Nous accuser de participer au climat de défiance par rapport aux politiques, c'est retourner le problème. La défiance est là quand les locataires s'entendent dire sans cesse que leurs travaux ne peuvent être effectués par manque de moyens, quand leurs loyers sont augmentés sans que leurs conditions de vie ne s'améliorent, constat d'ailleurs que nous faisons au quotidien alors qu'en parallèle de petites économies telles que celles des indemnités de réunion ne sont nullement remise en question.

Enfin et pour répondre sur l’interrogation de Monsieur El Hassouni sur ce qu'en pense notre confédération sur une soi-disant "dérive politicienne" nous rappelons ici-même que nous suivons la ligne directrice générale de celle-ci mais que nous sommes souverains des actions que nous menons au plan local. Défendre les locataires est-elle une dérive ?

Le conseil d'administration

Hamid El Hassouni répond aux attaques concernant ses «indemnités de réunion» attribuées par Grand Dijon Habitat



Infos-dijon.com - Mentions légales