> Vie locale > Vie locale
15/09/2023 04:28

MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : Premiers résultats sur les besoins de recharge pour électrifier le transport longue distance de marchandises en France

TotalEnergies, Enedis, VINCI Autoroutes et les principaux constructeurs européens de poids lourds se sont associés pour évaluer les besoins de recharge électrique sur les principaux axes routiers français pour le transport de marchandise longue distance. 
Paris, le 14 septembre 2023
TotalEnergies, Enedis, VINCI Autoroutes et six constructeurs européens Volvo Trucks, Renault Trucks, Mercedes-Benz Trucks, MAN Truck & Bus France, Scania et Iveco ont engagé conjointement une étude sur les infrastructures de recharge électrique pour les poids lourds. L’objectif est d’identifier les besoins (en termes de puissance, d'infrastructures de recharge…) sur les principaux axes routiers français, pour rendre possible l’usage généralisé des poids lourds électriques sur longue distance et ainsi contribuer la décarbonation du transport routier. Les résultats de cette étude contribueront à déterminer les évolutions à prévoir sur le réseau électrique.

Elle permettra d’apporter une vision globale à horizon 2030 et 2035 à l’ensemble des acteurs :
- Les pouvoirs publics s’agissant des investissements structurants à réaliser à l’échelle nationale ;
- Les gestionnaires de réseau et opérateurs d’Infrastructure de Recharge de Véhicule Électrique (IRVE) sur les dimensionnements des futures infrastructures de recharge ;
- Les opérateurs d’infrastructures routières sur les aménagements à réaliser ;
- Les transporteurs quant aux capacités des aires de recharge publiques pour poids lourds ;
- Les constructeurs poids-lourds sur les perspectives de développement des infrastructures de recharge.

Un réseau en mesure d’accueillir les besoins supplémentaires de puissance et de déploiement des infrastructures de recharge en itinérance

Les tous premiers résultats indiquent d’ores et déjà que la recharge en itinérance sur les principaux axes routiers français pourrait représenter pour le transport longue distance, à horizon 2035, une demande en énergie pouvant aller jusqu’à 3,5 TWh par an (à comparer avec la consommation annuelle française qui est de l'ordre de 460 TWh en 2022). Cela impliquerait également un appel de puissance maximum sur l'année pouvant atteindre 1,15 GW au plus fort de la demande (à comparer avec un appel de puissance au pic national de 87 GW en 2022). Cette consommation d'énergie et cet appel de puissance supplémentaires sont significatifs, mais pourraient être intégrés sans difficulté majeure par le réseau.

Les besoins impliqueraient le déploiement de près de 10.000 points de recharge de type CCS pour les pauses longues et de 2.200 points de recharge rapide (HPC) de type MCS à horizon 2035. Ces estimations tiennent compte d’un scenario « haut » comprenant 30% de poids lourds électriques dans le parc roulant réalisant 25% des trajets longue distance en 2035.

Accélérer l'électrification du transport lourd de longue distance

Le poids lourd électrique à batterie est aujourd’hui la principale technologie "zéro émission à l’échappement" que les constructeurs ont choisi de développer, pour accélérer la décarbonation du transport routier dans les prochaines années. Si les poids lourds électriques pour la livraison urbaine et le transport régional sont déjà disponibles, les technologies de poids lourds électriques longue distance seront en production d'ici début 2024. Ces véhicules disposeront de tailles de batterie suffisantes pour leur conférer une autonomie supérieure à 4 heures 30, permettant ainsi le transport de marchandises sur des longues distances avec des recharges effectuées lors des pauses réglementaires.
L’essor des poids lourds électriques nécessitera le déploiement massif d’infrastructures de recharge adaptées, à la fois au dépôt et à destination. Pour les poids lourds électriques qui effectueront de longues distances, il sera indispensable de déployer des points de recharges le long des principaux axes routiers français, notamment sur les autoroutes, qui représentent environ la moitié du trafic poids lourds total en France. Cette disponibilité de la recharge électrique en itinérance est un prérequis à l’électrification des flottes de poids lourds effectuant de longues distances.
La publication des résultats approfondis de cette étude, selon les différents scénarios envisagés, est prévue avant la fin de l’année.

Communiqué