Recherche
> Vie locale > Vie locale
26/02/2020 15:43

POLLUTION DE L’AIR : «Dijon - Paris à pied pour rencontrer Emmanuel Macron»

Il compte arriver à Troyes ce mercredi 27 février, pour s’y installer le temps d’une journée de sensibilisation à la pollution de l’air ce jeudi 27 février… Robert Boennec, président de l’association «Stop au ralenti», à l’initiative notamment d’une action en justice contre la ville de Dijon sur la question, explique sa démarche.
«Je suis parti à pied de Dijon pour rejoindre Paris et proposer au Président de la République, Emmanuel Macron, s'il me fait l'honneur de me recevoir, des solutions pour réduire la pollution de l'air en France, particulièrement en cadrant et limitant celle qui est émise par les moteurs qui tournent inutilement au ralenti, lorsque les véhicules sont garés, parqués, stationnés.
Comme cela arrive par exemple quand : les conducteurs déchargent ou chargent les marchandises, discutent, attendent l'heure du départ, quelqu'un, un quai de livraison, boivent un café, remplissent les formalités, attendent des passagers, téléphonent, etc.

C'est une ultime démarche qui fait suite à de nombreuses actions menées par notre association :
- Auprès des député(e)s de l'Assemblée Nationale en 2018.
- Auprès des ministères concernés à qui nous écrivons depuis des années, sans jamais aucune réponse, exceptée celle de Marisol Touraine à l'époque ministre des affaires sociales et de la santé et de François de Rugy.

La seule nouveauté est, quand en 2018, un des ministères concerné nous a renvoyé notre courrier sans le lire.
Aujourd'hui, il ne reste plus que le Président de la République qui puisse agir en créant une commission chargée de mettre en œuvre les différentes solutions que nous proposons.

En 2007, la ville de Calgary au Canada, avait estimé que si chaque conducteur de la ville réduisait sa marche au ralenti d'une minute par jour, la ville économiserait 11.200 tonnes de CO2 par an.
Le parc automobile français est 37 fois plus important, ce qui ferait au minimum 414.400 tonnes de CO2 d'économie si la France menait, comme la ville de Calgary, le Canada et la Suisse une politique pour réduire cette pollution inutile et mortelle.
Je dis au minimum 414.000 tonnes car malheureusement, ici en France et en Europe, les temps des ralentis des conducteurs sont bien plus importants, voire très largement supérieurs. Cela va de quelques minutes à 10, 15, 20, 30 minutes et plus, jusqu'à 10 heures dans des conditions spécifiques pour les routiers.

On apprend aux enfants à économiser l'eau, à éteindre la lumière en sortant d'une pièce, à économiser les ressources, l'énergie, alors pourquoi ne pas sensibiliser les conducteurs à couper le moteur du véhicule quand il est inutile et nuisible pour la santé humaine, l'environnement, le climat de le laisser tourner ?

Étapes et dates

Étape du mardi 25 février
Châtillon-sur-Seine - Bar-sur-Seine
Départ de Châtillon-sur-Seine : 8h30

Étape du mercredi 26 février
Bar-sur-Seine - Troyes

Jeudi 27 février
Journée de sensibilisation sur le forum de l'hôtel de ville à Troyes, sous réserve que la manifestation soit acceptée.

Arrivée prévue à Paris le 4 mars 2020.»

Communiqué