Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
22/11/2020 20:15

QUARTIERS POPULAIRES : Thierry Falconnet portera la demande de Ville & Banlieue auprès du Premier ministre

Président de l'association de maires Ville & Banlieue, Thierry Falconnet s'entretiendra avec le Premier ministre ce lundi 23 novembre pour porter la demande d'accorder 1% de France Relance aux quartiers prioritaires de la ville.

Le maire de Chenôve, Thierry Falconnet (PS), poursuit sa démarche pour faire entendre la problématique des quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville. Depuis le 16 septembre dernier, Thierry Falconnet est président de l'association des maires Ville & Banlieue de France. L'association a été créée pour défendre la politique de la ville : «pour ses maires fondateurs, il fallait à la fois favoriser le développement des quartiers les plus fragiles du territoire et valoriser l’image des villes de banlieue. (…) Ville & Banlieue fédère un réseau d’élus de toutes sensibilités politiques sur l’ensemble du territoire national».

Le 14 novembre dernier, Ville & Banlieue diffusait une tribune alertant sur «un état d'urgence sociale» : «les maires de toutes les communes de France, notamment et particulièrement ceux des communes populaires où vivent près de 6 millions d’habitants parmi les plus fragiles, dont une partie est représentée par notre association, sont une fois de plus en première ligne et doivent faire face aux difficultés de leurs concitoyens au quotidien» (lire la tribune).
À la suite de l'assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste, plusieurs personnalités politiques avaient plus ou moins implicitement accusé les élus de quartiers populaires d'avoir été complices de mouvements communautaristes. Face à cela 110 maires récusaient cette «accusation inique» et rappelaient avoir alerté les pouvoirs publics «depuis plus de vingt ans» sur la situation dans les banlieues (lire la lettre ouverte).

Le 16 novembre, Ville & Banlieue adressait une lettre ouverte au président de la République en le prenant au mot à la suite de son discours de Tourcoing en 2017. Les 150 maires et présidents d'agglomération représentant 10 millions d'habitants demandaient cette fois que 1% du plan France Relance de 100 milliards d'euros soit consacré aux «territoires en décrochage».

Lors du conseil métropolitain du 19 novembre dernier, Thierry Falconnet partageait l'évolution de la situation à Chenôve du fait de la crise économique consécutive à la crise sanitaire avec, depuis mars : +68% de bénéficiaires au Restos de Coeur, +78% de demandes d'aide à la subsistance au CCAS, +11,5% de chômage des jeunes et +30% des dettes locatives constatés au Fonds de Solidarité Logement. Dans un bel élan transpartisane le maire de Chenôve avait obtenu de ses collègues métropolitains le vote à l'unanimité d'un vœu appuyant la demande du 16 novembre.

Le Premier ministre accompagné de quatre ministres


«J'espère que le président de la République vous entendra» avait alors conclu François Resbamen (PS), président de Dijon Métropole. En attendant d'être entendu par le chef de l’État, c'est avec Jean Castex que Thierry Falconnet va s'entretenir ce lundi 23 novembre 2020 en distanciel pour aborder la politique de la ville. Signe de l'écoute du gouvernement, quatre ministres accompagneront le Premier ministre : Élisabeth Borne, ministre du Travail, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique et Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville.

Aux côtés du maire de Chenôve se trouveront, au moins sur l'écran de la visioconférence Caroline Cayeux, présidente de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT), Olivier Klein, président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes (78), Nathacha Bouchart (62), Guillaume Delbar, maire de Roubaix (59),  Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin (69), Benoît Jimenez, maire de Garges-lès-Gonesse (95), Gilles Leproust, maire d’Allonnes (72), Frédéric Leturque, maire d’Arras (62), et Philippe Rio, maire de Grigny (91).

Jean-Christophe Tardivon