Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
30/09/2023 04:54
2816 lectures

QUETIGNY : Rémi Détang réagit à la suspension des coopérations avec le Mali

Le maire de Quetigny s’adresse à la Première ministre pour demander de «maintenir les liens avec les peuples maliens et burkina».
Communiqué de la Ville de Quetigny du 29 septembre 2023 :

Face à l’émoi et à l’incompréhension suscité par le communiqué du ministère de L’Europe et des affaires étrangères suspendant toutes coopérations et relations avec le Mali, le Niger et le Burkina Faso, Rémi Détang, Maire de Quetigny et Président du Comité de jumelage coopération avec Bous (Allemagne) et Koulikoro (Mali) en appelle à la Première Ministre pour maintenir les liens avec les peuples maliens et burkinabé.

Pour Quetigny et pour les nombreux bénévoles du Comité de jumelage coopération qui mènent d’innombrables projets de coopération au bénéfice de la population malienne de Koulikoro depuis près de 40 ans, le communiqué du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères a fait l’effet d’une bombe.


Pour rappel ce communiqué enjoint « à suspendre, jusqu’à nouvel ordre, toute coopération avec les pays suivants : Mali, Niger, Burkina Faso, et tous les soutiens financiers y compris via des structures françaises ». Les relations ne sont pas en reste puisque « aucune invitation de tout ressortissant de ces pays ne doit être lancée ».

Dans ces conditions, comment honorer - comme chaque année - la participation du comité de jumelage coopération Bous Quetigny Koulikoro au festival des solidarité (Festisol) avec la venue d’artistes africains cet automne dans notre ville. En effet une troupe du Burkina Faso viendra présenter aux enfants dans nos écoles son spectacle « Contes sous le Baobab ».

Dans ces conditions, comment se résigner à tirer un trait sur nos actions de coopération menées avec nos partenaires allemands pour améliorer les conditions de vie de nos amis maliens (construction de salles de classes, de centres de santé, de bibliothèques, de projet d’assainissement, de projets micro économique pour les femmes...).

Dans ces conditions comment nier nos liens puissants d’amitié avec les habitants de Koulikoro bien entretenus par de multiples rencontres et projets culturels. Les échanges culturels sont pour nous le ciment de la société et ne doivent en aucun cas dépendre des aléas des relations diplomatiques entre nos pays.

« Madame La Première Ministre, nous souhaitons vivement qu’une déclaration officielle de la part du Gouvernement Français rappelle que les échanges humains et culturels ne sont pas remis en cause par les difficultés touchant les relations entre la France et les trois pays d’Afrique concernés » en appelle le Maire.


Infos-dijon.com - Mentions légales