Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
27/05/2021 09:57

RÉGIONALES : Julien Odoul veut «en finir avec le chaos sécuritaire»

À la suite de l'agression du maire d'Ouges, le candidat du Rassemblement National rappelle ses engagements en matière de sécurité.
Communiqué de Julien Odoul du 27 mai 2022 :

Le 23 mai dernier, Jean-Claude Girard, maire d’Ouges, petite commune à proximité de Dijon, a été sauvagement agressé à coups de barre de fer par plusieurs individus. Son crime ? Avoir fait remarquer à un conducteur de quad, ainsi que ses qualités de maire et d’officier de police judiciaire l’y autorisaient parfaitement, qu’il conduisait de manière dangereuse dans le village.

Cette agression est malheureusement loin d’être une exception. Ainsi, en 2020, pas moins de 1300 élus ont été victimes d’agressions, de menaces ou d’insultes. Et 500 d’entre-eux ont fait l’objet de violences plus ou moins graves. Au cours de ces dernières années, ces chiffres n’ont cessé d’augmenter créant un vrai malaise et parfois un climat de peur chez nos élus.


Pour faire face à une situation qui ne cesse de se dégrader, quelques initiatives ont été prises. La gendarmerie nationale a, par exemple, initié auprès des élus de terrain des formations afin de leur apprendre à gérer les conflits interpersonnels. Si cette initiative ne peut qu’être saluée, elle est bien sûr totalement insuffisante.

Afin de mettre un terme à l’ensauvagement qui a définitivement gagné notre société, la dernière des rigueurs s’impose. Les sanctions pénales prononcées contre ces délinquants qui s’en prennent aux élus de la République, tout comme ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre, doivent être impitoyables et exemplaires.

Face à la déliquescence sécuritaire que connaît la France, aggravée par des lois iniques telle que celle qui vient d’être présentée par Éric Dupond-Moretti à l’Assemblée Nationale, et qui tendent toutes à donner toujours plus de garanties et de droits aux criminels, il est grand temps de réagir.

Élu Président de la Région Bourgogne Franche-Comté, je ferai de la sécurité, comme je m’y suis engagé, ma priorité. Je me tiendrai auprès des forces de l’ordre afin de leur apporter, par tous les moyens, les soutiens et les appuis dont elles ont aujourd’hui grand besoin. Avec tous les élus qui en manifesteront le désir, nous mettrons en œuvre une politique efficace et déterminée afin de permettre aux Bourguignons et aux Francs-Comtois de pouvoir vivre en paix. Les transports, les lycées, les espaces publics seront ainsi dotés des moyens humains et matériels nécessaires pour que soit assurée la tranquillité publique. Les victimes, grandes oubliées du procès pénal, seront accompagnées par la région afin que réparation leur soit systématiquement rendue.

Face à la barbarie qui gagne chaque jour davantage nos territoires, je veux que les Bourguignons et les Franc-Comtois sachent que ma détermination est totale, et que je romprai sans état d’âme avec l’incurie sécuritaire de la majorité précédente. La sécurité pour tous est un droit, et je mettrai tout en œuvre pour que ce droit soit respecté.   


Infos-dijon.com - Mentions légales